Le sondage nous vient du dernier Journal du dimanche. 72% des Français sont opposés à l'augmentation des taxes sur le diesel. Une consultation sérieuse puisque frappée su sceau de l'Ifop. Un résultat dont l'essentiel réside peut être dans les 28% qui n'y verraient pas d'inconvénient. Mais la majorité qualifiée est là. Oui, le gouvernement serait bien mal avisé pour sa côte de popularité de toucher au prix du gas-oil. De quoi clore le débat au grand soulagement d'Arnaud Montebourg et à la grande déception de Delphine Batho ou de Cécile Duflot ? Voire !


Pour Mathieu Orphelin, de la Fondation Nicolas Hulot, "le débat n'est pas clos, au contraire. Le budget 2014 doit comporter des mesures fortes sur la fiscalité écologique et une taxation plus juste et plus écologique du diesel, couplée à des mesures d'accompagnement pour les ménages, doit impérativement en faire partie." Les fédérations France nature environnement (FNE) et le Réseau action climat (RAC) sont à l'unisson et en appelle à l'arbitrage d'un Premier ministre pour continuer à attiser le foyer du débat. Qui a tourné, d'ores et déjà, au brandon de discorde. 2014 s'annonce décidément tout feu tout flamme sur le sujet.