Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Toyota Avensis

Dans Guide fiabilité / Autres actu fiabilité

Toyota Avensis

Dates clés

  • Commercialisation : janvier 1998 à mai 2003 - Retouches de carrosserie (à l'avant) : janvier 2001
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Cette première génération d'Avensis prenait la relève de berlines assez pâlottes et avait clairement pour but d'affirmer la marque Toyota dans cette catégorie du marché. Si la volonté commerciale était bien là, et si l'aspect de cette nouvelle venue tranchait avec le fade de ses devancières, l'Avensis première génération n'atteignait cependant pas des sommets de séduction. Aujourd'hui, elle est assez souvent présente dans les petites annonces. Mais ne vous laissez pas abuser par la réputation de qualité souvent attachée à la marque Toyota : en qualité de finition par exemple, ce modèle est non seulement très banal mais surtout franchement distancé par tout ce qui se faisait, ou presque, à l'époque chez la concurrence.

Caradisiac a aimé

  • La tenue de route
  • L'équipement
  • L'insonorisation
  • Le choix entre versions 4 portes à coffre et 5 portes à hayon

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le confort de suspension
  • Les places arrière peu accessibles
  • La finition intérieure
  • Le freinage

Nos versions préférées

  • 1.8 LINEA SOL 5P
  • D-4D LINEA SOL 5P

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • La tenue de route : elle se montre très équilibrée, jamais piégeuse, sur tout type de revêtement. Comportement plutôt sain également dans les situations d’urgence.
  • L'équipement : aucune lacune grave. Les versions de base ne sont pas extrêmement dépouillée. Cependant, aucun élément de confort moderne n'est à attendre à bord.

Ce qui peut faire hésiter

  • Le confort : il manque de moelleux. Il y a trop de trépidations de la part des suspensions sur mauvaise route. Les réactions trop fermes nuisent au confort.
  • Les places arrière : l’accès n’est déjà pas très pas aisé, à cause d'une courbure de pavillon trop marquée : la garde au toi est trop faible. Ce défaut n'apparaît pas sur le break.
  • La sellerie : tissu bas de gamme, ou velours d’apparence négligée. Cuir optionnel très bas de gamme. Houssage des sièges peu soigné.
  • Le freinage : hormis sur la version 2.0 essence (équipée d’origine de freins plus gros), les distances d'arrêt apparaissent un peu longues.
  • La finition intérieure : franchement décevante, et sensiblement en dessous des standards de la catégorie. Pas de plastique rembourrés, sauf pour le haut de la planche de bord, et des matériaux très moyens, tant pour le mobilier intérieur que pour la sellerie, vraiment peu gâtée. Rien ne respire le luxe ni ne fait haut de gamme à bord. Moquette indigente.
  • La radio son médiocre, réception imparfaite. Une amélioration partielle a été apportée à partir d'avril 1999.
  • L'absence de version un peu tonique et plus joyeuse à conduire.

3. Budget

Achat / Cote :

Les prix se cantonnent aujourd'hui dans des fourchettes assez basses, mais certaines offres sur des diesel D4-D apparaissent avec des tarifs largement excessifs.

Consommation :

Sobriété attestée des diesel. Les versions essence affichent des résultats de consommation dans la moyenne.

Assurance :

Prix dans la norme.

Prix des pièces :

Tarifs élevés, qui atteignent même des sommets pour certains organes mécaniques. Attention aux coûts qu'entraînent les moindres réparations.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 15 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 150 000 km sur les diesels D4-D. Les autres moteurs ont une chaîne de distribution : pas de remplacement périodique.

4. Fiabilité

Description :

La tranquillité d'utilisation absolue ne constitue pas le quotidien de cette Toyota. Née plutôt sans souci majeur mais avec tout de même quelques pétouilles, elle a vu sa fiabilité baisser au moment de l'introduction de la nouvelle génération de moteur diesel (D4-D) alimentée par rampe commune. Chez Toyota comme chez les autres constructeurs, l'introduction de ces diesels à haute technologie a plutôt dégradé la fiabilité qu'elle ne l'a renforcée.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Moteur 2.0 D4-D. Sur quelques modèles, avarie de la pompe d’injection.
  • Moteur 2.0 D4-D. Sur les modèles 2000, émission de fortes fumées à l'échappement et baisse de puissance. Causés par les injecteurs. Remplacement alors nécessaire des quatre injecteurs. Le plus souvent, cela a déjà été fait sous garantie.
  • Volant moteur. Sur quelques D4-D, souci de volant moteur. A remplacer.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteur 1.6. Sur les 1.6, élévation intermittente et injustifiée du régime de ralenti jusqu’à 1 300 tr/mn.
  • Embrayage. Sur les 1.6 de 98-99, possible broutement d’embrayage au démarrage.
  • Moteur 2.0. Légers à-coups de fonctionnement.
  • Moteur 2.0 D4 (à injection directe d'essence). Sur les modèles 2000, à-coups prononcés. Causés par les bougies. Elles ont le plus souvent été remplacées par les concessionnaires.
  • Moteur 2.0 TD. Retour au ralenti parfois lent et quelques élévations ponctuelles et anormales du régime de ralenti.
  • Moteur 2.0 TD. A très fort kilométrage, quelques cas d'avarie de surface.
  • Amortisseurs. Bruits d’amortisseurs, surtout à l’arrière. Légère amélioration apportée en 2000.
  • Freins. Quelques vibrations au freinage. Causées par des irrégularités de surface ou à un voilage des disques (plaquettes trop dures) ; amélioration partielle en avril 1999 : plaquettes modifiées ; depuis avril 2001, un kit de modification est devenu disponible dans le réseau.

Aspect extérieur :

  • Joint de pare-brise. Sur les modèles 98-99, quelques cas de décollement du joint. Ce qui génère des bruits d’air.
  • Joints de portes. Assez négligés, surtout dans leur fixation : juste sertis. Tendance à rebiquer et à déborder légèrement sur les angles supérieurs des portières avant et, sur les breaks, aux angles supérieurs des portières arrière.
  • Joints de vitres. Les caoutchoucs qui bordent les vitres sont juste posées, et ondulent au fil du temps.
  • Joint de lunette. Sur les berlines 4 et 5 portes de 1998, joint irrégulier autour de la lunette.
  • Rétroviseurs extérieurs. Fixation trop légère des miroirs
  • Essuie-glaces avant. Balais bruyants. Une amélioration partielle a été apportée en novembre 1998.
  • Essuie-glaces avant. Sur les modèles 98-99, mouvement parfois mal calé : le balai gauche s’arrête trop loin du montant de pare-brise.

Finition intérieure :

  • Bruits parasites. Assez nombreux, causés par un assemblage moyen. Grésillement aux extrémités de planche de bord, bruits sur les dossiers avant et sur la banquette. Le compartiment arrière est sonore sur les berlines 5 portes. Claquement des vitres à la remontée.
  • Poignées de portes. Sur les modèles 98-99, soucis de fonctionnement : difficulté d’ouverture des portières par les poignées intérieures, surtout à l’avant.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Jauge à carburant. Variations inopinées de l’aiguille.
  • Radio. Incidents sur les installations JVC de 1999. Normalement, les postes ont été échangés dans le cadre de la garantie.

Rappel de rectification en concession :

  • Pompe d'injection. Sur les 2.0 D4 (moteur essence à injection directe) fabriquées entre le 10 juin 2000 et le 28 juin 2001, le clapet de retenue de la pompe d'injection a pu présenter un défaut d’étanchéité. 187 voitures en France, 13 000 au total
  • Moteur 2.0 D4-D. Sur les modèles fabriqués jusqu'au 20 janvier 2000, risque de micro-coupures de la part du moteur. Causées par un défaut sur le faisceau électrique (frottement contre le cache du moteur). Rappel en juillet 2001 : inspection et nouvel agrafage du fil pour éviter les frottements. 5 608 modèles en France.
  • Direction. Sur les modèles 98-99, claquements provenant de la colonne de direction ; dû à un défaut de graissage en bas de la colonne. En principe, les voitures ont été rectifiées par les concessionnaires (à vérifier avant achat).
  • Fixations Isofix pour les sièges enfant. Sur les modèles 2001, faiblesse des attaches Isofix. Rappel en juillet 2001.
  • Tubulure d'alimentation en carburant et clapet antiretour de la pompe d'alimentation en carburant. Sur les modèles de 2000 à 2003. Fissures dues aux variations de pression pour la tubulure d'alimentation en carburant. Serrage insuffisant du clapet antiretour de la pompe d'alimentation en carburant. Rappel en janvier 2011 : remplacement des pièces. 1529 voitures en France.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge sous garantie :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
Prise en charge hors garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

5. Meilleures versions

En essence : 1.8 LINEA SOL 5P

En seconde partie de carrière, le moteur 1.8 se modernise, avec une distribution (commande des arbres à cames) variable. Cela au profit de son tempérament, et sans que son appétit augmente exagérément.
Commercialisation : 2001
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 129 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

En diesel : D-4D LINEA SOL 5P

Ce diesel a pris la succession du précédent 2.0 TD, avec l'apport de la technologie moderne d'injection par rampe commune. La puissance sur le papier reste modeste mais le moteur tourne avec une certain docilité. Quelques soucis techniques.
Commercialisation : 2002
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 110 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Vidéos populaires

Commentaires (45)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Je voudrai être informé sur: le prix définitif, le kilométrage, le lieu et date de livraison, le contrôle technique, de quantième main, mode de paiement, combien de conducteur l'âge, l'âge du véhicule., quel usage...Merci YT UB

Par Anonyme

Bonjour, Cet article est un article génral pour parler de la fiabilité et de l'utilisation de la Toyota Avensis. Il ne s'agit en aucun cas d'une annonce pour vendre le véhicule présenté, je suis désolé. Vous trouverez de nombreux vendeurs de Toyota Avensis sur le site www.caradisiac.com, rubrique "trouver une occasion". Cordialement

Par Anonyme

Bonjour, je possède un modèle de 1998, 1ère série qui a aujourd'hui 180 000Kms et j'ai un problème de vibration de la direction quand je freine, bien que les disques, plaquettes, rotules, amortisseurs et autre pièces à l'avant ne présente aucun problème lorsqu'une vérif visuelle a été faite sur un pont; Avez vous entendu parler d'un problème similaire ?

Par Anonyme

Bonjour, Il s'agit probablement des disques qui sont voilés, c'est un problème courant sur ce véhicule. Et des disques voilés ne se détectent pas à l'oeil nu avec un simple contrôle visuel. Il existe des machines pour ça... Cordialement

Par Anonyme

Bonsoir Manuel, effectivement il y a 2 ans, j'ai eu ce problème et j'ai changé les disques + plaquettes. Mais là pas de marques d'usure par le voile sur les disques, et sachant que la tolérance est je crois de 2/10ème de mm, ils n'y sont pas au visuel. Est il possible qu'un voile qui ne se voit pas à l'oeil averti d'un mécanicien puisse se vérifier par une machine ? faut il aller chez un concessionnaire Toy pour cela ?

Par Anonyme

Bonsoir Manuel, effectivement il y a 2 ans, j'ai eu ce problème et j'ai changé les disques + plaquettes. Mais là pas de marques d'usure par le voile sur les disques, et sachant que la tolérance est je crois de 2/10ème de mm, ils n'y sont pas au visuel. Est il possible qu'un voile qui ne se voit pas à l'oeil averti d'un mécanicien puisse se vérifier par une machine ? faut il aller chez un concessionnaire Toy pour cela ?

Par Anonyme

l'article est plutot negatif. Pourtant voiture costaud. suspattes tres costaud. prob de voilage de disque, c'est vrai, mais ca arrive effectivement vers les 160 000 km.. pas de quoi se lamenter.. Je trouve cette voit. tres confortable. la finition est onne. et la mienne qui a 10 ans est encore en pleine forme. meme si elle n'est pas parfaite, rien de ce qui est caoutchouc, ou qu'ils se trouvent, n'a ete changer. le moteur en pleine forme (140 000km). seul mon embrayage commence a faiblir (merci Valeo). C'est une voiture qui n 'embete pas son proprio. tu t'assois, et tu demarres.. rien de +. c'est le moins qu'on puisse demander a une voit. Mes prob vsont apparus sur les pieces non japonaises! (moteur du gicleur de lave-vitre, GB)

Par Anonyme

J'ai une A26 D4d de jan2001: J'ai changé les disques, le bloque ordinateur, le volant moteur et depuis quelques temps il me faut 5 à 10 mn pour démarrer. Seul Toyota peut réparer donc ça risque d'être chaud encore au tiroir caisse !

Par Anonyme

je trouve cette article plus dur. personnellement j'ai une avensis 2.0 essence de juillet 1999 avec une installation gpl mis en service a 400 km elle a aujourd'hui 180000 km a par l'entretien courant je n'ai pas eu de souci .L’aspect  extérieur et intérieur  ne fait pas son âge.Le seul constat que je peux faire, c’est la fiabilité ne vos pas une voiture construit au japon.(petit sousi de voiture neuve corrigé par la consession avec le sourire) Je trouve que la qualité prix 10sur 10. Et heureusement je ne compare pas avec certaine voiture  de marque (1er constructeur française) plus chère et qualité prix 1 sur 10.  

Par Anonyme

j'ai 1 av26 d4d 14500km sans aucun soucis sauf disques voiles elle boufe pas les pneus 68000km  6.1 de conso! etdes supers bonne reprise pour une annee 2000!! etviellie tres bien ! pas une goutte d'huile entre les vidanges ect!ect !!!bonne tenue de route et confortable

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire