Pour réduire ses coûts liés au carburant, une entreprise de la région parisienne a décidé de lancer un défi à ses employés. Avec à la clé, une prime de 1000 euros.

1000 euros qui iront à l'employé qui aura le plus fait diminuer sa consommation mensuelle. L'entreprise s'appelle Tokeim, elle est située à Plessis-Robinson et, aussi ironique que cela puisse paraître, elle est spécialisée dans l'entretien des pompes à essence. « On nous incite à rouler moins vite, à pousser un peu plus les vitesses les plus hautes, pour faire chuter la note. Cela peut paraitre étrange, vu notre secteur d'activité. Mais ce n'est pas parce que l'on prend soin des pompes que les distributeurs nous font des prix », explique un employé.

Difficile en tout cas pour le moment d'établir des pronostics ; Tokeim emploie en effet 800 salariés qui conduisent des camions lourds et devant s'arrêter et redémarrer souvent. La technique la plus utilisée consiste donc, si l'on en croit les conducteurs, à rouler moins vite et à revoir l'organisation des tournées. « Il y aura une prime par mois. Cela laisse plus de chance qu'au Loto. Même si ça rapporte moins », explique un autre employé. « Les camions sont relativement lourds. Ils ont vite fait de dépasser les 15 à 20 litres aux 100km. Surtout sur les petites distances, quand on s'arrête et qu'on redémarre souvent. On essaye de rouler 10 à 20 km/h moins vite ».

Source le JDC.