Une manifestation des employés de l'usine de Genk menacée de fermeture était organisée aujourd'hui devant les locaux de Ford à Cologne en Allemagne. Les forces de l'ordre présentes en nombre et la détermination des manifestants ont conduit à des échauffourées qui ont occasionné des dégâts à l'entrée du site.
Une manifestation dégénère devant le siège de Ford à Cologne
Ce sont environ 250 travailleurs de l'usine belge de Genk répartis dans 5 cars qui ont fait le voyage vers Cologne et le siège de Ford Europe afin d'exprimer leur mécontentement suite à la décision du groupe américain de fermer leur usine. Le climat très agressif à l'encontre des forces de l'ordre allemandes présentes en nombre a fait qu'elles ont à plusieurs reprises chargé et matraqué les manifestants qui voulaient entrer dans les locaux. S'en sont suivies des échauffourées dans lesquelles 2 policiers ont été blessés par des pétards.
Une manifestation dégénère devant le siège de Ford à Cologne
Dans la confusion, plusieurs employés belges ont réussi à pénétrer sur le site et alors qu'ils étaient poursuivis par les policiers, ils ont brisé plusieurs fenêtres avant d'être encerclés et arrêtés. L'objectif des manifestants était de montrer à la direction que les employés ne laisseraient pas fermer l'usine sans rien faire et ainsi mettre la pression avant l'ouverture des discussions concernant le plan social à mettre en œuvre pour accompagner la fermeture du site belge.