Depuis l'an dernier et la découverte d'une note interne établissant un processus de fermeture du site PSA d'Aulnay, et malgré les démentis de la direction, les syndicats suspectent l'entreprise d'avoir effectivement programmé la fermeture de l'usine à l'horizon 2014. Les craintes semblant se concrétiser chaque jour un peu plus, ils veulent faire entendre leurs inquiétudes.


Les syndicats de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois ont appelé les employés à manifester leur inquiétude samedi en se regroupant dans la commune. Les craintes de voir le site qui emploie 6000 personnes fermer après 2014 sont grandes selon la CGT :


« Le plan de fermeture de l'usine de PSA Aulnay révélé en juin dernier par la CGT s'applique méthodiquement, mois après mois. Cela confirme bien que la note confidentielle n'est pas une simple hypothèse de travail comme l'affirme PSA mais bien la planification réelle de la fermeture de l'usine d'Aulnay. »


Toujours selon la CGT, la direction qui a déjà réduit les effectifs s'orienterait vers le transfert progressif jusqu'en 2014 de la production de la C3 vers Poissy dans les Yvelines, date à laquelle la fermeture du site serait annoncée. Ces inquiétudes s'expriment dans un contexte particulier hypersensible sur le sujet puisque nous sommes en pleine campagne électorale pour les Présidentielles. Renault a déjà créé la polémique en se félicitant de l'ouverture de sa toute nouvelle usine marocaine en début de semaine, la question de la sauvegarde de l'emploi en France devient centrale alors que le pays vient de connaître une suppression nette historique de 32,000 emplois sur le dernier trimestre 2011 !