Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Audi : de la récupération d'énergie par les suspensions

Dans Futurs modèles / Technologie

Audi possède de solides finances pour l'innovation et cela se vérifie régulièrement par des systèmes comme le 48 Volts associé au compresseur électrique récemmen sur l'Audi SQ7. Le constructeur allemand dévoile cette fois un système d'amortissement qui génère de l'énergie, grâce à des amortisseurs sous la forme de moteurs électriques.

Audi : de la récupération d'énergie par les suspensions

Audi l'explique très bien grâce à l'un de ses responsables de développement technique : "chaque trou, chaque bosse, chaque courbe induit de l'énergie cinétique dans l'auto. Aujourd'hui, les amortisseurs absorbent cette énergie qui est perdue sous forme de chaleur. Avec le nouveau système électromécanique fonctionnant au 48 V, nous mettons cette énergie disponible pour une utilisation".

 

Audi est en effet parvenu à développer un système de suspension où l'amortisseur télescopique classique que nous connaissons est remplacé par un amortisseur rotatif baptisé "eROT". L'énergie engrangée par cet amortisseur est transmise à un moteur électrique monté sur l'essieu arrière qui va générer du courant et donc de l'énergie pour le système électrique de l'auto, avec une moyenne de 100 à 150 watts, selon Audi. Les économies de carburant seraient matérialisées par une réduction des émissions de CO2 de l'ordre de trois à quatre grammes par kilomètres, ce qui n'est finalement pas rien.

 

Ce dispositif repose sur l'utilisation d'un système en 48 V similaire à celui du SQ7 qui dispose, lui, d'un compresseur électrique. Pour l'instant, aucune entrée en production sur des modèles de série de ce "eROT" n'est prévue mais Audi explique que tout est possible.

 

Mots clés :

Commentaires (29)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bonne idée, toutes celles qui sont garées le soir au bois de Boulogne vont récupérer un max d'énergie :tourne:

Par

mmm c'est plutôt des trafic aménagés que des audi

Par

C'est une bonne idée, avec le nombre de trous et de dos d'ânes ça pourrait marcher.

Par

Ça va loin ! alors pourquoi ne pas récupérer également l'énergie cinétique du poids des passagers sur les sièges lors des passages de bosses ? :lol:

Par

Sur le fond l'idée est bonne.

Sur la forme, des pièces susceptibles d'usure et du poids en plus, le tout pour gagner 150 malheureux watts: Pas sûr que le jeu en vaille la chandelle...:bah:

Par

Ca compensera leurs logiciel pollueur . :areuh:

Par

En réponse à zemik

Bonne idée, toutes celles qui sont garées le soir au bois de Boulogne vont récupérer un max d'énergie :tourne:

Tiens pour une fois tu es drôle :areuh:

Par

Michelin a déjà présenté un système similaire. si je ne me trompe pas pour le mondial de paris 2004.

Par

En réponse à kidde

Ca compensera leurs logiciel pollueur . :areuh:

Ça ne compenserait pas la pollution du fumeux 1.6dci de ReNOx...

Par

Idée vraiment pas bête du tout... à voir si réellement efficace en conditions réelles et l'industrialisation en masse.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire