Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

BMW : la 507 d’Elvis Presley enfin de retour et prête pour Pebble Beach

Dans Rétro / Autres actu rétro

La BMW 507 est un mythe chez la marque bavaroise au même titre que l'E9, mais lorsque l'on associe ce mythe à un roi, on obtient forcément une petite légende intéressante à raconter. Le "King" Elvis Presley avait en effet acheté à l'époque un des rares exemplaires de BMW 507 qui est aujourd'hui enfin restauré et fin prêt pour le concours d'élégance de Pebble Beach.

BMW : la 507 d’Elvis Presley enfin de retour et prête pour Pebble Beach

Chaque constructeur possède au moins un véhicule majeur et iconique dans son historique, et c'est évidemment le cas de BMW où l'on pourrait même en citer plusieurs. La 507 y tiendrait une place de choix, pour deux raisons : par sa rareté, pour commencer, avec seulement 254 exemplaires produits entre 1956 et 1959, mais aussi par le fait qu'elle fut l'auto choisie par le "King" en personne, Elvis Presley, pour se rendre entre son domicile et la base allemande de Friedberg.

 

Deux ingrédients qui font que l'exemplaire de BMW 507 au châssis n°70079 est exceptionnel, à plus d'un titre. L'auto a subit quelques dégâts importants dus à la volonté du propriétaire de l'époque qui voulait en faire une auto pour la piste. Martyrisée, donc, la BMW 507, mais pas nécessairement morte. Le coupé allemand est ressorti des archives il y a deux ans lorsque BMW a confirmé le retour de l'auto du roi en Allemagne pour une restauration qui allait durer de nombreux mois....

 

 

 

La BMW 507 arrive en Allemagne dans sa teinte rouge, alors qu'elle était à l'origine blanche. Pour la petite histoire, Elvis Presley, qui s'en servait pour se rendre à la base militaire de Friedberg pour son service militaire, avait droit à de nombreux baisers d'admiratrices qui laissaient des traces de rouge à lèvre sur le blanc de la carrosserie de l'allemande. Avec toutes ces traces de rouge, le "King" aurait décidé de faire repeindre l'auto en rouge...
La BMW 507 arrive en Allemagne dans sa teinte rouge, alors qu'elle était à l'origine blanche. Pour la petite histoire, Elvis Presley, qui s'en servait pour se rendre à la base militaire de Friedberg pour son service militaire, avait droit à de nombreux baisers d'admiratrices qui laissaient des traces de rouge à lèvre sur le blanc de la carrosserie de l'allemande. Avec toutes ces traces de rouge, le "King" aurait décidé de faire repeindre l'auto en rouge...

 

Le précédent propriétaire, Jack Castor, qui était un collectionneur, est décédé il y a quelque temps et son souhait a  toujours été que l'auto soit restaurée à l'origine. BMW va donc exaucer son voeu, mais le travail à accomplir est immense.
Le précédent propriétaire, Jack Castor, qui était un collectionneur, est décédé il y a quelque temps et son souhait a  toujours été que l'auto soit restaurée à l'origine. BMW va donc exaucer son voeu, mais le travail à accomplir est immense.

 

La 507 a servi à l'époque pour faire de la piste et le propriétaire durant les années 60 avait viré le bloc allemand, un V8 de 150 ch, pour un big block Chevrolet et la transmission qui va avec. Plus rien n'est d'origine au niveau mécanique, un vrai casse tête pour les restaurateurs de Munich. Pour la petite histoire, le propriétaire de cette époque l'avait acquise pour une somme qui correspondrait aujourd'hui à 4500 dollars... Loin, très loin de ce que vaudrait véritablement l'auto si elle était vendue aux enchères.
La 507 a servi à l'époque pour faire de la piste et le propriétaire durant les années 60 avait viré le bloc allemand, un V8 de 150 ch, pour un big block Chevrolet et la transmission qui va avec. Plus rien n'est d'origine au niveau mécanique, un vrai casse tête pour les restaurateurs de Munich. Pour la petite histoire, le propriétaire de cette époque l'avait acquise pour une somme qui correspondrait aujourd'hui à 4500 dollars... Loin, très loin de ce que vaudrait véritablement l'auto si elle était vendue aux enchères.

 

La rouille a également fait son effet, ce qui n'est pas une surprise pour une auto des années 50 où la cataphorèse, pour ne citer que cette méthode, n'existait pas dans l'automobile. Les planchers, en particulier, ont bien souffert. Les techniciens de BMW Classic Group ont finalement mis une semaine entière à désosser l'auto et séparer la carrosserie en aluminium des planchers en acier, alors que le travail était au départ estimé à seulement deux jours.
La rouille a également fait son effet, ce qui n'est pas une surprise pour une auto des années 50 où la cataphorèse, pour ne citer que cette méthode, n'existait pas dans l'automobile. Les planchers, en particulier, ont bien souffert. Les techniciens de BMW Classic Group ont finalement mis une semaine entière à désosser l'auto et séparer la carrosserie en aluminium des planchers en acier, alors que le travail était au départ estimé à seulement deux jours.

 

 

Fait intéressant : Elvis Presley n'a pas acheté cette auto neuve, comme il aurait pu le penser. Elle fut utilisée en 1957 pour des essais presse puis ensuite par un pilote de course, Hans Stuck, qui l'utilisa pour des courses de cote. Ce n'est qu'au salon de Francfort, en 1958, qu'Elvis Presley tombe sur la bête, l'essaye, et décide alors de l'acheter, séduit par ses performances.
Fait intéressant : Elvis Presley n'a pas acheté cette auto neuve, comme il aurait pu le penser. Elle fut utilisée en 1957 pour des essais presse puis ensuite par un pilote de course, Hans Stuck, qui l'utilisa pour des courses de cote. Ce n'est qu'au salon de Francfort, en 1958, qu'Elvis Presley tombe sur la bête, l'essaye, et décide alors de l'acheter, séduit par ses performances.

 

Il manquait à BMW certaines pièces qui sont aujourd'hui introuvables, comme les poignées de porte. Heureusement, la technologie moderne à ses bénéfices et BMW a pu les reconstituer grâce à la fabrication via une imprimante 3D !
Il manquait à BMW certaines pièces qui sont aujourd'hui introuvables, comme les poignées de porte. Heureusement, la technologie moderne à ses bénéfices et BMW a pu les reconstituer grâce à la fabrication via une imprimante 3D !

 

 

  BMW a reconstruit entièrement un V8 3.2 pour que l'auto soit dans son état d'origine. Le constructeur bavarois a décidé de ne pas mettre de numéro de série sur le moteur étant donné que les pièces utilisées proviennent d'horizons différents (neuves, collection...).
  BMW a reconstruit entièrement un V8 3.2 pour que l'auto soit dans son état d'origine. Le constructeur bavarois a décidé de ne pas mettre de numéro de série sur le moteur étant donné que les pièces utilisées proviennent d'horizons différents (neuves, collection...).

 

La BMW 507 du "King" est enfin prête pour le concours d'élégance de Pebble Beach, dans son strict état d'origine. Un gros travail qui montre que le département Classic de BMW a plus que jamais sa raison d'être.
La BMW 507 du "King" est enfin prête pour le concours d'élégance de Pebble Beach, dans son strict état d'origine. Un gros travail qui montre que le département Classic de BMW a plus que jamais sa raison d'être.

 

Portfolio (38 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Bmw 507

Commentaires (23)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

BMW savait faire des voitures magnifiques n'empêche !

Par

En réponse à Maître_Yoda

BMW savait faire des voitures magnifiques n'empêche !

:bien:

Mais ça c'était avant ....:bah:

Par

Ca mis à part, les anciennes Béhème étaient réellement classe et en dessus de la production contemporaine!

Très loin de ce que c'est devenu...:bah:

Par

Il m'en faut une !

Par

" pour se rendre entre son domicile et la base allemande de Friedberg."

Du temps où il pouvait encore entrer dedans donc....

Par

La plus belle BMW de tout les temps

Par

En réponse à Volvo power

Ca mis à part, les anciennes Béhème étaient réellement classe et en dessus de la production contemporaine!

Très loin de ce que c'est devenu...:bah:

Ben vue qu'elle avait en face les jaguar XK 120/150 pour moins cher

ou la Merco 300sl ou les Facel Vega (etre autres) je crois que pas vraiment...

Mais bon c'est la seule BMW un peut "classe" à une epoque ou la marque a failli disparaitre.

Par

En réponse à Lenfumeur

La plus belle BMW de tout les temps

Petite preference pour la M1 et la serie 6...

Toutes deux pour moi l’apogée du style Paul Bracq chez BMW.

Par

Ce que j'aime chez BMW c'est cette classe qu'ils ont même aujourd'hui et que beaucoup de constructeurs n'ont plus , j'ai une 535i f10 et hyper satisfait comme la 3.0 csi , j'espère qu'ils garderont ce prestige a toujours , j avais avant une Mercedes et j'etais très satisfait de cette marque jusqu'en 2012 ou ils ont perdu le grand prestige et la qualité que j'ai connu .

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire