Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Circuler avec un véhicule interdit dans Paris vous coûtera 35 €

Sauf à se réveiller d'un coma de plusieurs années, les automobilistes franciliens, et tous ceux amenés à circuler dans Paris un jour (soi quasi-tout le monde…) savent qu'à partir du 1er juillet, la circulation y sera interdite pour tous les véhicules immatriculés avant le 1er janvier 1997. Et pour ceux qui voudraient braver cette interdiction, ce sera 35 €…

Circuler avec un véhicule interdit dans Paris vous coûtera 35 €

Le sujet peut paraître très francilien, voire très parisien. Mais il concernera un jour ou l'autre tous les propriétaires de véhicule immatriculé avant le 1er janvier 1997. Car qui n'est jamais passé par Paris en voiture ? Ok, certains ne seront peut-être jamais concernés. Mais les 50 000 propriétaires parisiens de ce type de véhicule vont faire la grimace, tout comme les Franciliens les plus démunis, qui roulent dans de vieilles guimbardes, et qui sont contraints de venir travailler à Paris en voiture, faute parfois de moyen de transport.

 

Petit rappel. L'interdiction de circulation porte donc sur les véhicules, tout carburants confondus, essence comme diesel, immatriculés avant la date charnière du 1er janvier 1997, soit 6 mois après la mise en place de la norme de pollution Euro 2. Elle est valable du lundi ou vendredi, de 8 heures du matin à 20 heures le soir. Les véhicules utilitaires sont également concernés, tous comme les 2 roues (mis en circulation avant le 1er juin 1999), les poids-lourds et les cars mis en circulation avant le 1er octobre 2001 (pour eux, l'interdiction sera effective 7/7 j). Le périphérique n'est pas concerné par l'interdiction.

 

Et ne croyez pas que cette mesure n'est là que pour faire joli. Des contrôles auront lieu, et se solderont le cas échéant par des amendes, en cas de non-respect. Le montant est désormais connu, ce sera 35 €, forfaitairement. Magnanimes, les services de la Mairie de Paris annoncent qu'il n'y aura pas de verbalisation avant le début du mois d'octobre, afin de respecter une "période d'adaptation"…

 

Les contrôles se feront d'abord de manière aléatoire, en vérifiant les cartes grises. Puis la ville de Paris compte s'appuyer sur un système de vignettes de couleurs, au nombre de 6, représentant chacune un niveau d'émission, et donc de pollution. Ces vignettes permettront la vidéo-verbalisation, qui se développe dans la capitale.

 

Si tout le monde est d'accord pour lutter contre la pollution atmosphérique, les voix divergent sur les moyens, et les associations de défense des automobilistes se sont élevées contre cette mesure considérée comme discriminatoire, et qui ne ferait que déplacer le problème. Pour autant, la mesure est sur les rails, soyez donc prévenus.

Commentaires (30)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et pour les taxi qui ont supprimé leur FAP, c'est combien, Mme Hidalgo ?

Par

" tous comme les Franciliens les plus démunis, qui roulent dans de vieilles guimbardes, et qui sont contraints de venir travailler à Paris en voiture, faute parfois de moyen de transport."

Tout comme !

Mais bon, faut arrêter de faire pleurer dans les chaumières aussi....on cause de caisses de 1997 là...

20 ans.

Comme s'il n'était pas possible de se dégoter une tire de disons 15 ans pour une somme dérisoire...

Et comme d'hab...les inadaptables, ceux qu'on pas les moyens pour ça ( mais qui sans doute ont les fonds pour cloper ou le dernier smart-phone ) ou les immobiles de la vie viendront brailler que ce n'est pas possible...

Oh les gars, ne vous sentez pas obligés de rouler en caisse : en région parisienne, un deux roues motorisé ou non te permet de rejoindre une gare ou un arrêt de bus et d'entrer à Paris sans beaucoup de souci...le co-voiturage, c'est pas non plus interdit de l'envisager.

Et comment un gonze incapable de changer sa tire pour une plus vertueuse à minima serait en mesure d'assumer le prix d'un parking ou d'un parcage de surface dans Paris ?

Par

En réponse à -Nicolas-

Et pour les taxi qui ont supprimé leur FAP, c'est combien, Mme Hidalgo ?

...pour les taxis....et combien d'autres ....

Par

Juste pour exemple, quand je cause de tires éligibles au prix d'un vélo....

http://www.lacentrale.fr/occasion-voiture-modele-seat-arosa.html

Par

En résumé celui qui laisse tourner son SUV ou 4X4 V6 ou plus de 2016 pour n'avoir ni trop chaud ni trop froid est dans son bon droit, celui qui vient bosser avec une veille caisse faute de mieux se débrouille pour en changer dare dare sinon c'est l'amende.

Par

En réponse à JF2

En résumé celui qui laisse tourner son SUV ou 4X4 V6 ou plus de 2016 pour n'avoir ni trop chaud ni trop froid est dans son bon droit, celui qui vient bosser avec une veille caisse faute de mieux se débrouille pour en changer dare dare sinon c'est l'amende.

Avec des exemples idiots comme ca, on va aller loin....

Par

En réponse à kidde

Commentaire supprimé.

Il roule sûrement en Peugeot Partner Ushuaïa HDI :fier:

Par

C'est juste pour montrer aux touristes étrangers que le parc auto de Paris est le plus jeune, le plus beau et le plus propre au monde.

Par

En réponse à JF2

En résumé celui qui laisse tourner son SUV ou 4X4 V6 ou plus de 2016 pour n'avoir ni trop chaud ni trop froid est dans son bon droit, celui qui vient bosser avec une veille caisse faute de mieux se débrouille pour en changer dare dare sinon c'est l'amende.

Dura lex sed lex. La loi est dure, mais c'est la loi.

Par

En réponse à kidde

Commentaire supprimé.

Raz le bol des insultes gratuites et de bas niveaux!!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire