Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Contrôle de la voiture connectée : la Sécurité routière rassure

Dans Pratique / Vos droits

Contrôle de la voiture connectée : la Sécurité routière rassure

On vous en avait parlé de ce projet de loi sur la justice du XXIe siècle autorisant les gendarmes et les policiers de fouiller dans les données numériques des véhicules via le port de communication. Avec cette possibilité : les données physiques et informatiques de votre voiture pourront être recueillies sur la seule motivation de la recherche ou de la constatation d'une infraction au Code de la route. L’invention de l’infraction perpétuelle ?

C’est vrai quoi, vitesse, direction, freinage, et autres variables, tout se trouve enregistré dans le boîtier de votre voiture. Alors pourquoi ne pas aller se servir pour constater les infractions avouées par les données enregistrées ? Un accident, et hop, on passe au contrôle et à la trappe. Une perspective qui a ému, au point de forcer la Sécurité routière à sortir du bois. Pour rassurer alors que l’on criait déjà au loup.

Dans un communiqué, elle a donc juré que le projet d’autoriser les forces de l’ordre à accéder aux données du véhicule visait uniquement à vérifier que "celui-ci est bien autorisé à circuler". Plus précisément : « ce nouveau texte vise à faciliter le travail des forces de l'ordre dans le contrôle du numéro de série d'un véhicule afin de vérifier que celui-ci est bien autorisé à circuler ». Dixit la voix officielle qui poursuit : « en se connectant sur la prise OBD du véhicule, les forces de l’ordre pourront vérifier si le véhicule circulant est bien celui qui a été autorisé et mentionné sur le certificat d'immatriculation. Et ce afin d'éviter qu'un véhicule circule en lieu et place d'un autre véhicule. »

Pas question donc que les forces de l’ordre ne se servent de l’opportunité pour espionner et verbaliser en temps réel le comportement de l'ensemble des conducteurs grâce aux systèmes électroniques embarqués des véhicules. Même si c'est techniquement possible…

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

a tous ceux qui pensaient la voiture comme instrument de liberté: c'est cuit, il ne reste que le vélo:biggrin:

Par

Je ne suis pas rassuré.Internet aussi était soi disant protégé.Toutes ces connections aboutiront a nous transformer en troupeau de vaches, qu'on contrôlera de la vie a la mort,en nous imposant quoi manger,quoi boire,quoi faire...etc.

Par

Bien sur cela ne sera jamais fait. Mais alors pourquoi permettre l'accès à toutes ces informations ? Connaître les localisations GPS et vitesse aide à identifier une voiture volée ?

Par

Bienvenue dans la Matrice :brosse:

Par

"en se connectant sur la prise OBD"

Quand tu vois que même le concessionnaire de la marque ne connait pas son emplacement pour toutes les autos, bon courage pour les forces de l'ordre pour le trouver hors des habituelles clio / 208...

Par

Qui va encore croire la parole de l'Etat Français ? Qui ?

On a nous a raconté les mêmes balivernes au début avec les Radars : seulement pour les zones dangereuses.

On a vu ce qu'il en est advenu.

Avec les données véhicules, ça sera pareil : au début juste pour vérifier quelque chose de normal ... puis d'année en année ça va aller grandissant.

Il ne FAUT JAMAIS laisser s'installer un nouvel impôt, un nouveau contrôle ... car ensuite, cet impôt, ce contrôle ne fera que croitre et embellir ... pour votre malheur.

Il ne FAUT JAMAIS faire confinace à l'Administration Française qui veut TOUJOURS vous entuber.

Les futurs baisés, comptez vous

Par

le pire c'est que ce sont les gens qui vont demander de se faire contrôler ...

Par

Le seul élément qui fait foi c'est le VIN frappé à froid sur la coque ou le chassis: Celui stocké dans le calculo n'a aucune valeur juridique, car le calculo est une pièce remplaçable :bah:

(En plus ré-écrire un VIN dans la mémoire d'un calculo ne laisse aucune trace, alors que d'en refrapper un proprement sur une coque...)

Ah les arguments de la sécurité routière... :violon:

Par

Sont amusants les gens....il me semble croiser chaque jours des 4x4 avec pare-buffle, des mobs ou des motos avec échappement manifestement loin de l'origine, voir le long des trottoirs des bagnoles garées avec des pneus proches du lisse....

Croyez vous que les bleus s'inquiètent beaucoup de ces éléments directement dangereux ou inconvenants ?

Alors croyez vous qu'ils auront envie d'aller trifouiller dans le soft de votre caisse ?

Si vous avez la conscience claire, et votre caisse non mamaillée ...mais où donc est le souci ???

Par

Les flics ont-ils seulement accès à l'intérieur d'un véhicule (au dernières nouvelles, la prise OBD n'est pas dehors...) ? Il me semblait que ce droit était réservé aux douaniers.

Sinon :

- Matos nécessaire.

- Formation des agents.

- Spécificités de chaque véhicule...

Tout ça pour quoi ? Lire un numéro VIN ? Qui dans 99,9% des cas sera le bon hein... On nous prend vraiment pour des ânes, soit ce projet n'aboutira à rien du tout, soit ils ont d'autres idées pour la suite (mais manque de bol, les calculateurs n'enregistrent pas la conduite).

Sinon un "OBD-Saver" (de toute façon conseillé contre les vols...) et on en parle plus de leur contrôle à la noix. :oui:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire