Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Crit'Air: Caradisiac a testé l'interdiction des vieilles voitures à Paris (vidéo exclusive)

Depuis, le 15 janvier 2017, les voitures âgées et donc non-éligibles à la vignette Crit'Ait sont interdites de circulation en semaine à Paris. Pour autant, les sanctions prévues en cas d'infraction sont-elles réellement mises en oeuvre par les forces de l'ordre? C'est l'objet de notre test.

Les voitures pré-1997 comme cette Clio 1 sont désormais interdites de circulation à Paris en semaine de 8 à 20 heures. Une mesure que beaucoup trouvent injuste, ces modèles ne réprésentant qu'une infime partie du parc roulant dans la capitale et appartenant aux franges les moins aisées de la population.
Les voitures pré-1997 comme cette Clio 1 sont désormais interdites de circulation à Paris en semaine de 8 à 20 heures. Une mesure que beaucoup trouvent injuste, ces modèles ne réprésentant qu'une infime partie du parc roulant dans la capitale et appartenant aux franges les moins aisées de la population.

Paris, ville propre? Telle est l'ambition affichée par la municipalité qui, décidée à laver plus vert que vert, est bien décidée à mener la vie dure aux automobilistes. Ce qui se sera notamment traduit à l'automne 2016 par la fermeture des voies sur berges à la circulation de tout véhicule à moteur ou, depuis le 15 janvier 2017 et le passage de Paris au statut de Zone à Circulation restreinte (ZCR), par l'interdiction de rouler des voitures dont la première mise en circulation est antérieure au 1er janvier 1997, et ce en semaine de 8 à 20 heures. A quoi s'ajoutent des restrictions concernant deux-roues et utilitaires, ce qui pénalise en tout environ 10% des véhicules circulant à Paris.

La vignette Crit'Air classifie le niveau de pollution des véhicules. A partir du 1er juillet 2017, les voitures de niveau 5 se verront bannies à leur tour des rues de la capitale. Précisons que plus de 5 millions de véhicules sont aujourd'hui équipés d'une vignette Crit'Air, indispensable pour circuler dans Paris, Lyon, Grenoble et bientôt Strasbourg en cas de pic de pollution.
La vignette Crit'Air classifie le niveau de pollution des véhicules. A partir du 1er juillet 2017, les voitures de niveau 5 se verront bannies à leur tour des rues de la capitale. Précisons que plus de 5 millions de véhicules sont aujourd'hui équipés d'une vignette Crit'Air, indispensable pour circuler dans Paris, Lyon, Grenoble et bientôt Strasbourg en cas de pic de pollution.

Aucun de ces engins (voiture, deux-roues, camionnette...) n'est à ce titre éligible à la vignette Crit'Air, facturée 4,18 € et à commander par Internet, laquelle permet de distinguer les véhicules en fonction de leur niveau de pollution. Ladite vignette est en effet désormais obligatoire pour circuler dans les rues de la capitale, et tout véhicule pris en infraction s'expose à une amende de troisième classe, soit un montant de 68 € (montant abaissé à 45 € en payant rapidement).

Ces mesures ont été annoncées à grand renfort de communication par la Mairie de Paris, provoquant la colère de nombreux automobilistes et d'associations les représentant.

Pour autant, on constate parfois de grands écarts entre la publicité faite autour de certaines mesures et l'application effective de celles-ci. Ce qui nous a amenés à nous poser la question suivante: que se passe-t-il si, deux mois après la mise en oeuvre de la ZCR parisienne, on y circule avec une voiture interdite? S'expose-t'on réellement à la plus grande sévérité des forces de l'ordre? Les autres automobilistes, piétons ou cyclistes, nous conspuent-ils?

Pour le savoir, nous avons mis le cap sur la capitale avec une Renault Clio 1.2 essence de 1995, 165 000 km au compteur. Un véhicule qui, bien que parfaitement entretenu et reçu haut la main au contrôle technique, ne saurait prétendre à la vignette Crit'Air et appartient de ce fait à la catégorie des "bannies". Durant six heures le mercredi 15 février (soit 66 km parcourus dans une circulation relativement fluide, ce qui vous donne une idée des moyennes pratiquées dans la capitale), nous avons roulé en cherchant à passer toujours plus près des forces de l'ordre déployées dans les rues, afin de voir quelles réactions notre passage allait susciter. Nous vous laissons découvrir le résultat dans notre reportage vidéo.

En théorie, rouler avec une vieille voiture dans Paris vous expose à une amende de 68 €. En théorie.
En théorie, rouler avec une vieille voiture dans Paris vous expose à une amende de 68 €. En théorie.

 

 

Portfolio (3 photos)

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (55)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

bah! c'était prévisible.

et cette vignette n'est en fait qu'un impôt déguisé.

de toute façon, je vois mal les flics vérifier en permanence que tel véhicule a le droit de rouler.. raison pour laquelle je pense qu'à terme ça se fera automatiquement par lecture automatique des plaques d'immatriculation.

ceci dit, lors de certains pics de pollution, je suis également certain qu'il y aura quelques contrôles... mais peu de risques en dehors. et 68€, ce n'est pas la mer à boire dans le pire des cas.

Par

Une simple caméra de surveillance avec une connexion 4G est techniquement en mesure de contrôler une voie de circulation, de vérifier la date de mise en circulation des véhicules, et de communiquer un cliché daté aux autorités en cas d'infraction . Sachant que c'est infiniment moins cher qu'un radar, pour un potentiel d'amendes colossal, on peut s'attendre a une fin brutale des passages en douce lorsque les municipalités choisiront de s’équiper.

Par

Dans 6 mois le décret sera surement cassé par le nouveau gouvernement, c'est bien...

Par

En réponse à atmophile

Dans 6 mois le décret sera surement cassé par le nouveau gouvernement, c'est bien...

Faut il s'en réjouir? La pollution de l'air est un vrai problème dans les grandes villes . Hier, dans certaines rues et boulevards, c'était franchement irrespirable. Sans compter les abords du périphérique. Le diesel est une catastrophe en ville.

Par

pollution qui n'a que peu avoir avec les vieilles voitures

mesure inique sans effet comme on l'a vu lors des récents pics de pollutions qui ont eu lieu en l'absence de ces vieilles autos

Par

En réponse à field1

Faut il s'en réjouir? La pollution de l'air est un vrai problème dans les grandes villes . Hier, dans certaines rues et boulevards, c'était franchement irrespirable. Sans compter les abords du périphérique. Le diesel est une catastrophe en ville.

Dans ce cas il faut interdire les voitures sans fap et les essences sans catalyseur mais pas tous les vehicules datant de plus de 20ans c'est ridicule :blague:

Par

En réponse à Onyx75

Dans ce cas il faut interdire les voitures sans fap et les essences sans catalyseur mais pas tous les vehicules datant de plus de 20ans c'est ridicule :blague:

Et évidemment toutes les grosses cylindrées qui pollue pour 10..

Par

En réponse à field1

Faut il s'en réjouir? La pollution de l'air est un vrai problème dans les grandes villes . Hier, dans certaines rues et boulevards, c'était franchement irrespirable. Sans compter les abords du périphérique. Le diesel est une catastrophe en ville.

C'est facile d'accuser le diesel... Alors que c'est bien plus complexe que ça.

Par

j'ai une auto de 89 avec catalyseur mais interdite

c'est beau la france

alors que mes autos de collections sont autorisées :roll:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire