Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Dieselgate : le patron d'Audi serait lui aussi mouillé

Dans Economie / Politique / Personnalités

Dieselgate : le patron d'Audi serait lui aussi mouillé

Le scandale des moteurs diesels de Volkswagen a eu la peau de certains haut placés du groupe allemand, à commencer par le grand patron Martin Winterkorn. Un an après la révélation de l'affaire, les retombées se poursuivent. Aujourd'hui, nous apprenons que le patron d'Audin, Rupert Stadler, était au courant des modifications sur les moteurs diesels depuis 2010.

A vouloir trop bien faire et trop "facilement", Volkswagen s'est bien brûlé les ailes. Le marché américain possède en effet des spécificités d'homologation que nous n'avons pas en Europe, en particulier en ce qui concerne les oxydes d'azote. Pour débarquer sur le sol américain le plus rapidement possible sans trop investir pour repenser les moteurs afin qu'ils répondent parfaitement aux normes, le groupe Volkswagen avait choisi la voie de la facilité en "truquant" ses moteurs avec la présence d'un logiciel capable de détecter la présence d'un test d'homologation, et donc de faire en sorte que les blocs passent sans encombre.

 

Les chamboulements ont été, depuis, très importants pour le groupe allemand, qui se retrouve poursuivi par différents gouvernements et actionnaires, mais qui doit aussi remettre aux normes ses véhicules (nous en sommes loin en Europe, avec seulement 10 % d'autos passées par l'atelier à l'heure actuelle). La tête du géant industriel a aussi été coupée puisque Martin Winterkorn a dû prendre une retraite anticipée pour laisser le siège à Matthias Müller, en provenance de Porsche.

 

D'autres patrons de marques du groupe ont sauté mais un a su résister : Rupert Stadler, le boss d'Audi. L'Allemand pourrait cependant se retrouver rapidement en situation difficile puisque le journal Der Spiegel annonce que Stadler était au courant de la tricherie des moteurs depuis 2010. Les rangs du constructeur aux anneaux restent pour l'instant figés mais ils pourraient bouger puisque les médias allemands parlent aussi de l'implication de Stefan Knirsch, le chef du développement chez Audi, qui avait remplacé Ulrich Hackenberg, déjà en départ anticipé à cause du dieselgate...

 

 

A l'heure actuelle, Audi n'a pas commenté l'affaire et l'information reste à confirmer, mais il se pourrait bien que le ménage initié l'an dernier au sein du groupe allemand se poursuive dans les mois à venir.

Inscription à la newsletter

Mots clés :

Audi

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et pour ce qui nous concerne bien plus directement...

http://www.liberation.fr/futurs/2016/09/20/diesel-l-europe-dans-le-gaz_1504321

les dirigeants des quelques groupes automobiles parmi les plus gros pollueurs ne seraient ainsi au courant de rien ???

Nos bronches sans doute le sont .

Par

Rien d'étonnant à tout ça vu que c'est audi qui a commencé avec les logiciels truqueurs, bref tous les coupables doivent etre sanctionnés c'est normal :bah:

Par

qu on le pende haut et court :coolfuck:

Par

ww prévoit 7 ans de bénéfices zéro...

pour se redresser...

évidemment l'action va baisser...

les actionnaires vont devenir moins gourmants.et dicteront plus leur loi!!..fini la marge de 8%!!! chez audi!!!

les patrons de ww vont se faire virer...

pour le client...

éh bien avec ce carton rouge...ww va devoir faire des gros efforts...

sur la qualité de ses produits...

il n'a plus droit à l'erreur ...il a utilisé son joker!!

et les vendeurs ww seront moins arrogants..

de bonnes affaires en neuf et en occaze à prévoir...

j'ai confiance dans les allemands...pour redresser la barre!!

au dernieres infos...

les dernieres ww polluent bien moins que les dernieres productions de la marque au cric!!

Par

" de bonnes affaires en neuf et en occaze à prévoir..."

Tu crois qu'ils accepteront malgré tout de reprendre ton Picasso en voie de décomposition avancée ( sauf les joints d'injecteurs, j'ai noté ) ?

Par

En réponse à gignac31

ww prévoit 7 ans de bénéfices zéro...

pour se redresser...

évidemment l'action va baisser...

les actionnaires vont devenir moins gourmants.et dicteront plus leur loi!!..fini la marge de 8%!!! chez audi!!!

les patrons de ww vont se faire virer...

pour le client...

éh bien avec ce carton rouge...ww va devoir faire des gros efforts...

sur la qualité de ses produits...

il n'a plus droit à l'erreur ...il a utilisé son joker!!

et les vendeurs ww seront moins arrogants..

de bonnes affaires en neuf et en occaze à prévoir...

j'ai confiance dans les allemands...pour redresser la barre!!

au dernieres infos...

les dernieres ww polluent bien moins que les dernieres productions de la marque au cric!!

je pense pas que vw fasse 0 euro de bénéfice pendant 7 ans car même après l'amende américaine et tout ce qui s'ensuit ils ont fait des bénéfices .... vag c'est 200 milliards de chiffres d'affaires chaque année t'inquiètes pas pour eux :bien:

Par

la pire année pour eux sera l'année 2016

Par

Environ 1 400 plaintes d'investisseurs s'estimant lésés par le trucage par le groupe allemand Volkswagen de ses véhicules diesel lui réclament quelque 8,2 milliards d'euros, a annoncé le tribunal de Brunswick.

Sur cette somme, 2 milliards d'euros de demandes de dédommagement concernent des investisseurs institutionnels, le gros des plaintes venant d'investisseurs privés, selon ce tribunal situé en Basse-Saxe, où se trouve le siège de Volkswagen.

Les demandes de dédommagement devant ce tribunal ne cessent de croître depuis des mois mais elles ont connu une accélération lundi. Ce jour-là, 750 nouvelles plaintes ont été enregistrées, les investisseurs redoutant que leurs réclamations ne tombent sous le coup d'un éventuel délai de prescription d'un an.

Le tribunal de Brunswick avait indiqué il y a quelques semaines avoir reçu près de 400 plaintes d'investisseurs pour un montant d'environ 4 milliards d'euros.

Pour faire face à cet afflux massif de plaintes d'investisseurs contre Volkswagen, qui représentent la moitié de toutes les plaintes au civil que reçoit d'habitude le tribunal en une année, ce dernier a renforcé ses équipes et ses capacités de stockage pour les dossiers, parfois livrés par camions entiers.

Le scandale du diesel a éclaté le 18 septembre 2015, lorsque les autorités américaines ont accusé Volkswagen, numéro un européen de l'automobile avec ses douze marques dont Seat, Audi et Porsche, d'avoir utilisé dans ses voitures un logiciel fraudeur pour les faire passer pour moins polluantes qu'elles n'étaient vraiment lors des tests de contrôle.

Dans les premières séances ayant suivi ces révélations, l'action de Volkswagen avait dévissé de 40% en deux jours à la Bourse de Francfort.

Nombre d'investisseurs, allemands et étrangers, ont été perdants et reprochent à Volkswagen d'avoir tardé à les informer, des accusations rejetées par le mastodonte allemand.

Parmi les investisseurs mécontents figurent notamment le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, l'américain Blackrock, allié à d'autres investisseurs dans une même plainte réclamant 1,5 milliard d'euros, ou les Etats régionaux allemands de Bavière, Bade-Wurtemberg et Hesse, qui demandent des indemnisations financières allant de 700 000 à 4 millions d'euros.

Dans son communiqué, le tribunal indique qu'il désignera un plaignant «au plus tôt au quatrième trimestre 2016» pour représenter les intérêts de tous les investisseurs souhaitant joindre leurs forces -en réduisant les frais de justice- dans une procédure commune.

Depuis l'éclatement du dieselgate, Volkswagen fait l'objet dans plusieurs pays d'enquêtes et de demandes de dédommagement d'investisseurs mais aussi de clients.

Souce : RT

Par

En réponse à nicotdi

la pire année pour eux sera l'année 2016

De toute facon, maintenant que toute la presse signale (enfin) que les autres constructeurs sont aussi mauvais voir bien pire en émission polluante que VW, l'effet "baisse des ventes" va cesser et les choses se rééquilibrer.

Mais c'est évident que les amendes vont leur faire mal...

Par

le pauvre il est trempé jusqu'à l'os :bah:

il aurait du pousser la sortie des E-Tron couplé avec un e-ROT :oui:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire