Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Emmanuel Macron, nouveau défenseur du moteur diesel

Dans Economie / Politique / Politique

Emmanuel Macron, nouveau défenseur du moteur diesel

La cote de popularité du moteur diesel est tombée pratiquement aussi bas que celle de notre président depuis la sortie de l'affaire Volkswagen, et cela ne s'est pas arrangé avec les décisions récentes de la maire de Paris et de notre ministre de l'Ecologie, qui tirent à gros boulets sur ce moteur roi en France. Emmanuel Macron, qui se pose en candidat pour la présidentielle, a, lui, nettement défendu le diesel lors de sa visite chez l'équipementier Bosch.

Les modes et tendances peuvent aujourd'hui très vite changer, et à la manière de la musique, dont les genres évoluent très vite, les décisions gouvernementales concernant les transports peuvent elles aussi changer aussi rapidement qu'un choix de chaussette. Le moteur diesel, qui a fait le bonheur des Français pendant de longues années et qui avait l'appui du gouvernement, est depuis quelques mois dans la lunette de tir de certains personnages de notre gouvernement, à commencer par la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, et la maire de Paris, Anne Hidalgo.

 

Heureusement, le moteur diesel a encore des défenseurs. Emmanuel Macron, ministre de l'Industrie, et futur candidat fort probable de la présidentielle 2017, était hier en déplacement chez l'équipementier Bosch, qui, vous le savez peut-être, est un gros acteur pour le moteur diesel avec les gestions électroniques. Le ministre ne s'est pas trop caché et a critiqué plus ou moins explicitement les décisions prises par les deux femmes citées dans le paragraphe précédent. Notre homme a rappelé que Mme Hidalgo "n'est pas ministre de l'Industrie" et que "ses décisions ne valent pas pour la France". La maire de Paris peut donc bien faire ce qu'elle souhaite dans Paris, mais Paris, c'est (très) loin d'être la France, un tacle lancé par Emmanuel Macron qui continue de se démarquer de la politique actuelle.

 

Alors, paroles électoralistes, ou vraie volonté de soutenir le diesel ? Difficile à dire, pour le moment, mais Emmanuel Macron affirme que le diesel "reste au coeur de la politique industrielle française" et qu'il ne "faut pas faire la chasse au diesel". Finalement, la seule opération effectuée par le gouvernement et qui a le soutien d'Emmanuel Macron est le rééquilibrage des taxes sur les carburants.

 

Si les moteurs diesels récents sont en effet bien plus propres qu'auparavant, il est cependant impossible de fermer les yeux sur les millions de véhicules diesels anciens qui roulent encore en France. Ce sera finalement ça, la vraie mission de la prochaine présidentielle : renouveler le parc. Mais pour cela, il faut que les populations aient un meilleur pouvoir d'achat et/ou de l'emploi. On se rend alors bien compte que le diesel en France est une question bien plus large que le strict domaine technique et automobile...

 

Commentaires (56)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Décidément, quand il y a une connerie à faire, il n'est jamais bien loin celui-ci...

Par

" Emmanuel Macron affirme que le diesel "reste au coeur de la politique industrielle française" et qu'il ne "faut pas faire la chasse au diesel".

Message reçu à 100% par sa collègue Ministre de l'Ecologie, la Ségo.

Qui devant les résultats globalement désastreux des 100 bagnoles testées, n'a de cesse que de vouloir pousser la poussière sous le tapis, en tenant exactement le même langage....

Par

J'ai pas tout le contexte, mais il a pas tort à critiquer la chasse aux sorcières contre le diesel.

Il faut juste détruire son hégémonie et faire en sorte d'orienter correctement l'utilisateur selon ses besoins.

Par

C'est surtout , pour taxer le gasoil , une fois les propriétaires des véhicules diesel rassuré .

Par

"reste au coeur de la politique industrielle française" phrase qui résume le monde politique

on ne se mouille pas, aucun engagement en vers qui que ce soit

Par

Le moteur diesel émettrait des particules de quelques Macron de diamètre.

Par

"Heureusement, le moteur diesel a encore des défenseurs."

Parti pris pitoyable de l'auteur dans le contexte actuel. L'Institut national de la recherche agronomique (INRA) vient notamment de publier une étude sur le caractère nocif du diesel mettant en cause les effets des particules ultrafines sur deux générations (adulte + foetus):

http://presse.inra.fr/Ressources/Communiques-de-presse/Pollution-aux-gaz-d-echappement-de-moteur-diesel-des-effets-sur-les-faetus-sur-2-generations

http://presse.inra.fr/Ressources/Communiques-de-presse/Pollution-aux-gaz-d-echappement-de-moteur-diesel-des-effets-sur-les-faetus-sur-2-generations

Par

En réponse à Coucoulol

"Heureusement, le moteur diesel a encore des défenseurs."

Parti pris pitoyable de l'auteur dans le contexte actuel. L'Institut national de la recherche agronomique (INRA) vient notamment de publier une étude sur le caractère nocif du diesel mettant en cause les effets des particules ultrafines sur deux générations (adulte + foetus):

http://presse.inra.fr/Ressources/Communiques-de-presse/Pollution-aux-gaz-d-echappement-de-moteur-diesel-des-effets-sur-les-faetus-sur-2-generations

http://presse.inra.fr/Ressources/Communiques-de-presse/Pollution-aux-gaz-d-echappement-de-moteur-diesel-des-effets-sur-les-faetus-sur-2-generations

Bien évidemment les grandes métropoloes Américaines ou Chinoises dans lesquelles le diesel est ultra marginal ne sont pas du tout polluées ... Toute combustion de dérivé pétrolier pollue...

Par

Ça rejoint le nucléaire et ses coûts cachés astronomiques, ils ne vont pas casser la "haute ingénierie Française"...

Résultat, ils lancent des projets jamais terminés et dans 10 ans les Français achèteront uniquement des marques qui auront appliqué la transition énergétique et nous finirons par nous mettre à l'autoconsommation d'électricité, si il n'y a pas une centrale qui pète entre-temps en France ou ailleurs.

Par

En réponse à Mini_mel

Bien évidemment les grandes métropoloes Américaines ou Chinoises dans lesquelles le diesel est ultra marginal ne sont pas du tout polluées ... Toute combustion de dérivé pétrolier pollue...

Le problème c'est l'atteinte du système respiratoire qui en résulte !!!

Les grosses particules sont bloqués par ton système humanitaire mais les petites...

Il faut arrêter le déni, c'est pitoyable ce genre de réaction de mouton dieseliste.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire