Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Essai – Kia Niro Plug-In : le plus accessible des SUV hybrides rechargeables du marché

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Le groupe Hyundai continue son offensive particulièrement agressive dans les motorisations alternatives. Sa dernière munition se présente sous la forme du Kia Niro dont la version hybride reçoit le renfort d'une hybride rechargeable, une offre unique à ce prix dans le monde des crossover et dont nous avons pris le volant.

Essai – Kia Niro Plug-In : le plus accessible des SUV hybrides rechargeables du marché

En bref

À partir de 36 250 €

1,3 l/100 km annoncé de moyenne

58 km d'autonomie en 100 % électrique

Si vous souhaitez devenir aujourd'hui propriétaire d'un crossover hybride rechargeable, il vous faudra avoir un portefeuille plutôt garni et une grande place de parking puisque l'offre la plus accessible se limite aujourd'hui au Mitsubishi Outlander PHEV, excellent au demeurant mais tutoyant les 4,70 m et aux tarifs démarrant à 39 990 €. Avec son Niro Plug-In long de 4,35 m et affiché à partir de 36 250 €, Kia arrive donc sur un terrain pour l'instant vierge de toute concurrence. Il reprend toute la mécanique de la Hyundai Ioniq Plug-In, que nous avions jugée comme la meilleure de la catégorie des compactes hybrides rechargeables devant la Toyota Prius Rechargeable. On retrouve donc côté thermique un 4 cylindres 1,6 l GDI Kappa à cycle Atkinson et injection directe, développant 105 ch à 5 700 tr/min et 147 Nm à 4 000 tr/min et associé à une boîte de vitesses double embrayage à six rapports et, côté électrique un moteur à aimants permanents offrant 60,5 ch et 170 Nm ainsi qu'une batterie lithium-ion polymère à la capacité de 8,9 kWh, pour une puissance et un couple cumulé de 141 ch et 265 Nm. Le résultat annoncé est un 0 à 100 km/h en 10,8 s, une consommation mixte de 1,3 l/100 km, 58 km d'autonomie en 100 % électrique et 29 g/km de CO2.

Essai – Kia Niro Plug-In : le plus accessible des SUV hybrides rechargeables du marché
Essai – Kia Niro Plug-In : le plus accessible des SUV hybrides rechargeables du marché
Essai – Kia Niro Plug-In : le plus accessible des SUV hybrides rechargeables du marché

Il faut un œil affuté pour distinguer le Niro Plug-In de l'hybride.

Esthétiquement, le Kia Niro Plug-In se distingue de sa version simple hybride par ses petites jantes alliage de 16 pouces à enjoliveur aérodynamique, quelques accents bleutés dans les pare-chocs avant et arrière, une trappe supplémentaire sur l'aile avant gauche et un discret logo sur le hayon. Parfait pour passer incognito donc. Rien de révolutionnaire à l'intérieur non plus, à part une instrumentation légèrement différente et l'ajout d'un bouton près du changement de vitesse pour passer du mode électrique à l'hybride. Le volume de coffre est par contre sévèrement impacté par la plus grosse batterie puisqu'il passe de 427 à 324 litres, une valeur très faible pour un véhicule à vocation familiale.

Essai – Kia Niro Plug-In : le plus accessible des SUV hybrides rechargeables du marché
Essai – Kia Niro Plug-In : le plus accessible des SUV hybrides rechargeables du marché
Essai – Kia Niro Plug-In : le plus accessible des SUV hybrides rechargeables du marché
Essai – Kia Niro Plug-In : le plus accessible des SUV hybrides rechargeables du marché

Un habitacle spacieux et confortable mais un volume de coffre sévèrement amputé par la batterie.

La prise en mains est des plus simples et, grâce à la boîte double embrayage quand la majorité de la concurrence est dotée d'une CVT, le temps d'adaptation est des plus réduits, le Niro Plug-In en mode hybride se chargeant lui-même de passer d'une motorisation à l'autre. De façon générale, l'électrique est largement privilégié à des vitesses urbaines et périurbaines et le thermique prend le relais au-delà, les deux étant sollicités de concert en cas de fortes accélérations. Une fois arrivé au quart de la capacité de la batterie, le Niro se comporte alors comme un hybride simple. L'efficace récupération d'énergie se fait au moindre lever de pied ainsi qu'au freinage et ravira les amateurs d'éco-conduite. Lors de notre essai qui a mélangé de multiples profils de route en mode hybride, nous avons réalisé une consommation moyenne extrêmement raisonnable de 5 l/100 km. En choisissant de « bloquer » le mode électrique, nous avons aisément dépassé la barre des 50 km, validant totalement les prétentions de Kia sur ce point et une excellente valeur dans l'absolu. Une fois à plat, il faudra compter entre 3 h 15 sur secteur (2,7 kW maxi) et 2 h 45 sur Wallbox avec câble T2 (3,7 kW maxi) pour parvenir à une charge complète. L'amortissement est plutôt ferme sans pour autant devenir inconfortable, la direction est légère mais dépourvue de la moindre remontée d'information et les performances, sans être tonitruantes, sont suffisantes pour naviguer et s'insérer dans le trafic. Il existe bien un mode Sport permettant de passer les rapports manuellement avec la commande de boîte de vitesses mais, comme souvent sur ce genre de véhicule, il est totalement superflu et on ne regrette même pas que le Niro ne soit pas doté de palettes au volant comme la Ioniq.

Conforme à la réputation de la marque, l'équipement du Kia Niro Plug-In est extrêmement complet dès le premier niveau de finition à 36 250 € puisqu'il comprend déjà l'alerte de franchissement de ligne avec assistance active au maintien dans la voie, le freinage d'urgence autonome, les feux avant diurnes et les feux arrière à LED, les antibrouillards avant, les jantes alliage de 16 pouces, la sellerie mixte cuir/tissu, la climatisation automatique bi-zone, le régulateur de vitesse adaptatif, la caméra de recul et la navigation avec écran tactile de 8 pouces et connectivité Android Auto et Apple CarPlay. À 38 250 €, la finition Design ajoute les feux avant full LED, le siège conducteur à réglages électriques, le recharge de smartphone par induction et le radar de parking avant. Enfin, le haut de gamme Premium affiché à 40 250 € complète avec la surveillance des angles morts, le détecteur de trafic arrière, l'instrumentation numérique 7 pouces, la sellerie cuir, les sièges avant chauffants et ventilés, le volant chauffant et système audio JBL à huit haut-parleurs et un caisson de basse.

Essai – Kia Niro Plug-In : le plus accessible des SUV hybrides rechargeables du marché

Comme nous l'avons dit, pas de concurrence dans la catégorie des SUV hybrides rechargeables pour ce Kia Niro Plug-In, c'est finalement au sein de sa propre famille que l'on retrouve ses rivales les plus proches. À commencer par le Niro hybride simple qui ne dispose évidemment pas d'une autonomie similaire en 100 % électrique mais fait jeu égal en matière de consommation mixte et de prestations routières et se montre même supérieur sur certains points : un volume de coffre plus généreux et surtout des tarifs inférieurs de 6 600 € à 7 100 € à finitions égales, une différence énorme creusée par la disparition du bonus pour les hybrides rechargeables en 2018 et qui ne sera pour ainsi dire jamais rentabilisée par rapport au Plug-In. Et si vous tenez absolument à rouler en 100 % électrique, la Hyundai Ioniq Plug-In offre quelques kilomètres supplémentaires, un meilleur comportement routier, une consommation mixte légèrement inférieure, un volume de coffre à peine supérieure et une facture plus légère de 3 700 € à équipements équivalents. Certes, la Ioniq est une berline et le Niro un crossover mais cela se limite ici à seulement 2 cm de plus en garde au sol en faveur du second. De quoi laisser matière à réfléchir.

 

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

29 g/km - bonus : 1000 €*

* + 2 500 € si reprise d'un véhicule diesel datant d'avant le 1er janvier 2006.

Début de commercialisation du modèle :

Septembre 2017

A titre d'exemple pour la version 1.6 GDI PLUG-IN HYBRID PREMIUM DCT6.

1,54 m1,80 m
4,35 m
  • 5 places
  • 324 l / NC

  • Auto. à 6 rapports
  • Hybride essence électrique

Portfolio (32 photos)

Mots clés :

Commentaires (57)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le vrai surcout du Niro Hybride Rechargeable par rapport au Niro Hybride, c'est 5500€, car il y a des Packs de série sur le premier et optionnels sur le second.

Ensuite, quant à la réfléxion "c'est plus cher qu'une Ionic alors que c'est la même voiture" ... Comment dire ... Je ne sais meme pas comment répondre tellement cette phrase est idiote ...

Une Audi A1 c'est bien la même chose qu'une Polo avec 5000€ de plus, non ? Si, c'est exactement la même chose.

Une VW Polo c'est bien la même chose qu'une Ibiza avec 3000€ de plus, non ? Si, c'est exactement la même chose.

Une DS3 c'est bien la même chose qu'une PoC3lo avec 3000€ de plus, non ? Si, c'est exactement la même chose.

Un Alaskan c'est bien la même chose qu'un Navara avec 5000€ de plus, non ? Si, c'est exactement la même chose.

Une c'est bien la même chose qu'une Polo avec 5000€ de plus, non ? Si, c'est exactement la même chose.

Je pourrais continuer longtemps mais je crois que tout le monde a compris le raisonnement.

Surtout qu'une Ioniq, c'est une compacte, pas un SUV. Oui, les SUV ça coutent plus cher que les compactes, même si c'est la même voiture. Et puis une Ioniq, c'est surtout très moche ...

Par

1500 kg et seulement 147 NM de couple à 4000tr/min pour le moteur thermique, il ne vaut mieux pas prendre la route la batterie vide, ou avoir à grimper un relief après un trajet en autoroute.

Par

@abasc détends toi voyons.

Ce Niro est plus cher que la cousine de Hyundai pour la raison que tu cites, à savoir, le Niro est un SUV.

PS T'as oublié de nommé la Skoda Fabia dans ton comparo :biggrin:

Par

Excellent si on fait moins de 50 km par jour sur ses trajets de la semaine ET qu'on le recharge bien tous les soirs.

Par contre l'article ne précise pas si un chauffage électrique est disponible et quel est son impact sur l'autonomie, parce que si activer le chauffage passe automatiquement le véhicule en mode hybride l'intérêt chute grandement si ce n'est aux Antilles (si la clim est électrique).

Après ça dépend de ses besoins, perso je préfère une Zoé pour tous les jours et la plupart des WE et une thermique routière pour le reste, voire juste Zoé plus un budget location, sachant que selon sa destination avoir sa voiture sur son lieu de vacances est plutôt une calamité. Et puis les bouchons en vacances c'est pas très dépaysant...

Par

En réponse à lapinetlievre

1500 kg et seulement 147 NM de couple à 4000tr/min pour le moteur thermique, il ne vaut mieux pas prendre la route la batterie vide, ou avoir à grimper un relief après un trajet en autoroute.

Ça tombe parfaitement bien: le modèle n'est pas conçu pour rouler avec la batterie entièrement vide... Le moteur se mettra toujours en route avant que le mode électrique ait complètement épuisé cette dernière... Donc le problème de reprise faible devrait n'apparaître qu'aux pilotes d'essais ou testeurs caradisiac beaucoup trop impliqués...

:tourne:

Par

En réponse à abasc

Le vrai surcout du Niro Hybride Rechargeable par rapport au Niro Hybride, c'est 5500€, car il y a des Packs de série sur le premier et optionnels sur le second.

Ensuite, quant à la réfléxion "c'est plus cher qu'une Ionic alors que c'est la même voiture" ... Comment dire ... Je ne sais meme pas comment répondre tellement cette phrase est idiote ...

Une Audi A1 c'est bien la même chose qu'une Polo avec 5000€ de plus, non ? Si, c'est exactement la même chose.

Une VW Polo c'est bien la même chose qu'une Ibiza avec 3000€ de plus, non ? Si, c'est exactement la même chose.

Une DS3 c'est bien la même chose qu'une PoC3lo avec 3000€ de plus, non ? Si, c'est exactement la même chose.

Un Alaskan c'est bien la même chose qu'un Navara avec 5000€ de plus, non ? Si, c'est exactement la même chose.

Une c'est bien la même chose qu'une Polo avec 5000€ de plus, non ? Si, c'est exactement la même chose.

Je pourrais continuer longtemps mais je crois que tout le monde a compris le raisonnement.

Surtout qu'une Ioniq, c'est une compacte, pas un SUV. Oui, les SUV ça coutent plus cher que les compactes, même si c'est la même voiture. Et puis une Ioniq, c'est surtout très moche ...

Tu te fais chier ( multiples exemples à l’appuis ) à nous expliquer qu’une compacte n’est pas un suv pour.....nous dire " c’est la même voiture ". Faut savoir ( surtout que personne n’infirme ou affirme cela !

Bon après j’te conseille pas une carrière d’avocat

Par

le classe X c'est aussi la meme chose que le Navara, en plus cher...

Par

En réponse à Philippe2446

Ça tombe parfaitement bien: le modèle n'est pas conçu pour rouler avec la batterie entièrement vide... Le moteur se mettra toujours en route avant que le mode électrique ait complètement épuisé cette dernière... Donc le problème de reprise faible devrait n'apparaître qu'aux pilotes d'essais ou testeurs caradisiac beaucoup trop impliqués...

:tourne:

C'est amusant (et exaspérant à la fois) de constater que le fait qu'une hybride ne roule jamais avec les batteries à vide n'est toujours pas rentré dans les esprits... Pourtant, cela a été expliqué à de nombreuses reprises sur ce site...

A croire que l'internaute ne regarde que les images et ne va pas au delà des deux première lignes des articles.

Par

En réponse à Philippe2446

Ça tombe parfaitement bien: le modèle n'est pas conçu pour rouler avec la batterie entièrement vide... Le moteur se mettra toujours en route avant que le mode électrique ait complètement épuisé cette dernière... Donc le problème de reprise faible devrait n'apparaître qu'aux pilotes d'essais ou testeurs caradisiac beaucoup trop impliqués...

:tourne:

C'est bien ce que j'avançais, c'est un véhicule a vocation urbaine uniquement. Sur autoroute ou nationale, la batterie ne se recharge que très peu voir pas du tout.

Donc si on fait un trajet de quelques centaines de kilomètre on risque de se retrouver à devoir doubler un camion avec 105cv et 147NM haut dans les tours avec un véhicule d'une 1 tonne 5..... Loin d'être confortable.

Par

En réponse à v_tootsie

C'est amusant (et exaspérant à la fois) de constater que le fait qu'une hybride ne roule jamais avec les batteries à vide n'est toujours pas rentré dans les esprits... Pourtant, cela a été expliqué à de nombreuses reprises sur ce site...

A croire que l'internaute ne regarde que les images et ne va pas au delà des deux première lignes des articles.

Sur une hybride, il y a bien un moment ou la batterie, à force de d'accélérations appuyées se vide non ? Et si on fait que de l'autoroute, et donc aucunes décélérations pour recharger la batterie, on se retrouve en 100% thermique, ai-je tord ? L'alternateur ne recharge pas suffisamment la batterie, si ?

Autrement je vois mal comment un petit 1.6 atmo peut à la fois donner une puissance suffisante à la voiture en mouvement et recharger la batterie en même temps sans être en sur-régime avec et sans consommer comme un semi-remorque.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire