Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Europe : pas de vérification indépendante des émissions polluantes

Europe : pas de vérification indépendante des émissions polluantes

Entre les intentions et les actes, il y a parfois un delta qui jette comme un écran de fumée sur la réalité des choses. Ainsi, il n’est pas un gouvernement qui ne déplore le scandale des émissions polluantes rejetées par les véhicules proposés à des concitoyens achetant de bonne foi des modèles qui dépassent en réalité les normes imposées. Mais les mêmes réunis au sein de l’Europe refuse de sanctionner une industrie automobile qui est aussi un pilier économique et social. La Commission européenne vient de s’en rendre compte.

Des voitures diesels roulant avec des logiciels truqués leur ayant permis de passer frauduleusement sous les fourches caudines des homologations, des règles de calcul nébuleux agrémentées par des constructeurs mentant à l’insu de leur plein gré sur les caractéristiques écologiques de leur gamme, ce n’est rien de dire que l’atmosphère est pesante sur le sujet des émissions polluantes. L’Europe qui se veut vertueuse et dit regretter 467 000 morts prématurées par semaine causées par la pollution de l'air veut réagir. Et c’est la Commission européenne qui s’est saisie du dossier pour y mettre bon ordre.

Cette dernière a donc proposé de donner plus de pouvoir à son aile scientifique, le Centre commun de recherche, afin qu'elle puisse inspecter les véhicules indépendamment des tests menés par les autorités nationales, payés par les constructeurs automobiles. Mais cette perspective d'« organiser et de mener à bien » des tests d'émissions a été effacée du projet de loi qui sera discuté par les ministres européens à Bruxelles cette semaine.

En d’autres termes, les États membres ont enterré la mise en place d'un système de vérifications indépendant pour les émissions des véhicules. Une information relayée par le quotidien britannique The Guardian. Une décision finale sur le régime européen des tests devrait être prononcée en février.

Volkswagen

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ça se traduira comment "pousser la poussière sous le tapis" dans les différentes langues des pays qui composent la communauté européenne ? :voyons:

Par

Mme Merkel a encore frappée...

Par

encore la démonstration que la Commission ,le parlement europeen sont parmi les plus corrompu sinon les pires corrompus du monde, pas pour rien que 30000 lobbystes squattent les couloirs de Bruxelles

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

En réponse à nous75

Mme Merkel a encore frappée...

ceux qui ont le plus à craindre c'est FCA et Renault-Nissan, suivi d'Opel. Les rejets en condition réelle des BMW et des véhicules de VAG sont bien moindre que les sus nommés :chut:

Par

Qu'est-ce a dire,tous les test faits jusqu'ici ne seraient pas indépendants?.Scrogneugneu Ségolène!.Et le super-indépendant allemand,lui aussi ne le serait pas?.Hé bé bé,a qui se fier,madame jules?..on ne sait plus qui croire.

Par

c'est une accumulation de manque de moyens et de compétences.

Il est évident qu'un seul centre indépendant ne peut réaliser toutes les homologations annuelles.

Mais il suffit d'avoir un centre qui vérifie que les homologations (self certification) sont respectées, par prélèvement suite à tirage au sort. Avec des amendes dissuasives, le soufflet dégonflerait vite.

Mais pour cela, il faut instruire des dossiers, travailler dans la vrai vie, et non pas faire des réunions, ou le premier blaireau se fait enfumer par les représentants des constructeurs. Il faut mettre les mains dans le cambouis, cela ne doit pas être une habitude des fonctionnaires de Bruxelles!

Par

Et on nous dit pourtant que sans l'Europe point de salut....lol.

La plus grosse arnaque du millénaire...

l'Europe n'est plus qu'un empilage de technocrate corrompus et incompétents.

les Anglais l'ont compris...

Par

L' Europe des lobbys n'a d'Europe que le nom, qui y croit encore à cette farce...sérieusement? :lol:

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

Les fanboys Rno sont soulagés, leur sous-marque de vendus passe à travers les mailles du filet...

Par

Sic cet article "L’Europe dit regretter 467 000 morts prématurées par SEMAINE causées par la pollution de l'air"

OUPS

PERDU C'est juste CINQUANTE FOIS MOINS car c'est le chiffre ANNUEL et non HEBDOMADAIRE sic https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=d%C3%A9c%C3%A8s+pr%C3%A9matur%C3%A9s+agence+Europ%C3%A9enne+de+l%27air

Par AN en France c'est sic http://www.eea.europa.eu/media/newsreleases/many-europeans-still-exposed-to-air-pollution-2015/premature-deaths-attributable-to-air-pollution 43400 décès prématurés dus aux particules fines et 7700 dus aux oxydes d'azote ... sachant que ce chiffre de 52000 morts prématurés est du à toutes les sources et pas seulement au secteur du transport.

En 2016 ce sont les voitures à Essence EURO6 à Injection directe qui émettent les particules et les diesel qui émettent les NOx ...bref les particules fines ce n'est pas essentiellement la faute aux diesel Euro6 mais aux véhicules essence Euro6.

Il faudrait aussi expliquer ce qu'est un décès prématuré par rapport à une mort brutale (attentat, accident, suicide) : c'est une réduction de vie de 6 mois ; il faut donc diviser par QUATRE VINGT pour avoir la correspondance avec un décès brutal ... Ces 52000 décès prématurés annuels en France sont donc équivalents (si on peut dire) à 650 décès brutaux ... à comparer donc avec les quelques 250 décès dus aux attentats, les 2500 décès dus aux accidents de la Route ou les 10000 suicides annuels, la France étant sur ce sujet l'un des pires pays d'Europe.

Bref avant d'alimenter le buzz pour effrayer les français, il faudrait que les journalistes fassent leur métier : vérifier leurs sources, mettre les éléments en perspective les uns par rapport aux autres et ne pas céder à la désinformation anti-diesel organisée par le gouvernement Français mais curieusement pas par d'autres gouvernements Européens.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire