Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Exclusivité Caradisiac: au volant de la Tesla Model 3 !

Dans Nouveautés / Autos écolo

Notre collaborateur Mark Harris a eu l’opportunité de prendre le volant de la Tesla Model 3, le modèle qui va démocratiser l’accès à la gamme du constructeur de voitures électriques. Une exclusivité Caradisiac.

Longue de 4,70 m, la Tesla Model 3 boxe dans la catégorie des familiales premium type BMW Série 3. Mais l'Américaine se montre nettement plus spacieuse.
Longue de 4,70 m, la Tesla Model 3 boxe dans la catégorie des familiales premium type BMW Série 3. Mais l'Américaine se montre nettement plus spacieuse.

A moins que vous soyez né(e) après le début de ce millénaire, Elon Musk, patron de Tesla, n’a pas créé la Model 3 pour vous. Il l’a créée pour les enfants qui vont apprendre à conduire alors même qu’ils n’ont jamais connu un monde sans téléphone à écran tactile, internet sans fil ou vidéo en streaming.

Se glisser derrière le volant de la Model 3 revient à jouer à la plus stylée des simulations de conduite. L’habitacle est spacieux et lumineux, grâce à une lunette arrière panoramique qui remonte au-dessus de la tête des passagers arrière. De même, celui-ci fait l’impasse sur des équipements aussi ringards qu’une clé ou un bouton de démarrage, puisque la voiture s’éveille à l’approche de votre smartphone. De petits boutons intégrés au volant vous permettent de régler celui-ci, et tout le reste est contrôlé par le grand écran tactile de 15 pouces trônant au milieu de la console centrale.

Un volant, deux pédales, un grand écran, et c'est tout: le tableau de bord de la Tesla Model 3 marque une rupture avec les codes habituels de l'automobile.
Un volant, deux pédales, un grand écran, et c'est tout: le tableau de bord de la Tesla Model 3 marque une rupture avec les codes habituels de l'automobile.

Même si vous travaillez toute la journée devant un ordinateur, le fait de trouver une interface identique à bord d’une voiture reste une expérience déroutante. Ainsi, l’endroit où vos yeux se poseront pour chercher le compteur de vitesse se limite à une pièce de bois sablé. De même, vous ne trouverez que du plastique là où vous chercherez d’instinct les commandes de la climatisation ou du système audio. Pour autant, quelles que soient la beauté des cartes à l’écran ou la facilité avec laquelle vous allez pouvoir télécharger un podcast, un écran tactile ne sera jamais aussi rapide et intuitif que le fait d’ouvrir une buse de ventilation d’un simple mouvement de main…

Côté performances, et même en faisant l’impasse sur le célèbre « ludicrous mode » qui fait grimper le taux d’adrénaline des conducteurs de la Model S, la Model 3 se montre aussi facile et amusante que sa grande sœur. Caressez l’accélérateur et l’auto entre en action avec enthousiasme. La direction fait preuve de précision et la tenue de route d’une belle assurance, ce qui permet à cette Tesla d’enquiller les virages avec entrain et d’avaler les voies d’accélération avec autorité.

Comme sur toute voiture électrique, le simple fait de relâcher l’accélérateur ralentit fortement l’auto, tandis que se recharge la batterie. Dans les faits, ce frein moteur se montre assez puissant et demande un temps d’adaptation. Mais il permet d’augmenter l’autonomie de la voiture et, une fois bien maîtrisé, de rouler en ville en faisant rarement appel à la pédale de gauche.

Bien sûr, le but ultime d’Elon Musk est de nous voir tous rouler en ville sans toucher la moindre pédale. C’est ainsi que toutes les Model 3 se voient bardées de capteurs anticollision, qui au besoin  peuvent déclencher des arrêts d’urgence. A qui s’ajoute bien sur une version plus avancée du fameux système Autopilot, référence en matière d’assistance à la conduite.

La voiture de demain, dès aujourd'hui

Durant mon bref parcours au volant de la Model 3, autour de l’usine Tesla de Fremont (Californie), l'Autopilot n’aura toutefois pas fonctionné de manière optimale. Ses radars et autres capteurs ultrasons ont bien détecté ces ouvriers creusant un trou sur le bas-côté, mais la voiture est passée plus près d’eux et à une vitesse plus élevée que je ne l’aurais moi-même fait. De même, ses caméras ont bien suivi les voies de circulation…tant que celles-ci étaient parfaitement matérialisées. Alors que le marquage au sol était partiellement effacé à l’approche d’un virage, il m’a fallu « taper dans les freins » pour reprendre le contrôle.

Tesla rappelle pour sa part que l’Autopilot reste un « simple » système d’assistance, et qu’il réclame du conducteur une attention constante du conducteur, lequel doit garder les mains sur le volant en permanence. Mais l’intérieur dépouillé et l’écran tactile suggèrent quelque chose de complètement différent, et la technologie de conduite totalement autonome se profile  bel et bien à l’horizon. De plus, il est fortement question que la Model 3 soit utilisée comme l’un des tous premiers taxis autonomes.

A cet effet, on trouve même à bord un système de reconnaissance faciale avec une caméral surplombant le rétroviseur intérieur. Celle-ci n'est pas (encore) activée, mais elle pourra servir à terme à contrôler que le conducteur reste bien en alerte ou à « surveiller » les occupants de la Model 3 dans le cadre d’un usage en autopartage.

Ne vous y trompez pas : si vous achetez aujourd’hui une Model 3 (à partir de 35 000 $, l’équivalent 30 000 €), vous investissez dans le futur. Au sens propre, puisque le mode de production de Tesla fait que vous ne recevrez votre voiture que dans un an ou deux. Mais aussi au sens figuré, dans la mesure où Elon Musk défend l’idée - et il est le premier à le faire de la sorte – qu’une voiture est un produit en évolution constante. La Model 3 doit être considérée comme une plate-forme de type hardware, laquelle sera vraisemblablement appelée à recevoir des dizaines de mises à jour dans les années à venir. On peut ainsi s’attendre à des améliorations touchant les performances et l'autonomie, mais aussi la sécurité. Sans oublier l’autopartage, ceci permettant d’abaisser le coût de revient de la voiture.

Un coffre avant, un autre à l'arrière, et un habitacle spacieux: la Model 3 est une vraie familiale.
Un coffre avant, un autre à l'arrière, et un habitacle spacieux: la Model 3 est une vraie familiale.

Le coup de maître de Musk est d’avoir regroupé le tout dans un produit de masse, dont le design plaira au plus grand nombre. Chacun peut apprécier les courbes gracieuses de la carrosserie, et la partie avant est aussi avenante et rassurante, qu’une proue peut l’être… Si vous craquez pour une peinture un peu voyante et des grandes roues, la Model 3 se mue en sportive, mais même en ce cas, rien d’exagéré ou de trop démonstratif... Les familles apprécieront les grandes places arrière, en même temps que les coffres spacieux à l’arrière comme à l’avant. Bref, une voiture dont les aspects pratiques conviendront à tous.

Se posent encore de nombreuses questions au sujet de la Model 3. Quelle est la taille des batteries (Musk reste muet sur ce point) ? A combien s’élèveront les frais d’usage du réseau de superchargeurs ? Quid de l’entretien ? Quand le mode de conduite 100% autonome arrivera-t-il ? Et si ces interrogations ne vous effraient pas, reste celle-ci : avec près d’un demi-million de précommandes à honorer, quand recevrez-vous la vôtre ?

Finalement, conduire la Model 3 revient à découvrir un tout nouvel ordinateur portable. L’extérieur est beau, la finition séduisante, tout fonctionne de façon douce, mais les prestations globales sont assujetties à un logiciel encore perfectible. Pour autant,  une certitude : la Model 3 est déjà la familiale électrique à battre, et elle s’améliore en permanence.

 

 

                                                        La Tesla Model 3 en bref:

Modèle standard: 0 à 100 km/h en 5,8 s, vitesse maxi 210 km/h, autonomie de 350 km (normes US)

Modèle "long range": 0 à 100 km/h en 5,3 s, vitesse maxi 225 km/h, autonomie de 500 km (normes US)

Dimensions: 4,70 x 1,85 X 1,45 m.

Poids: 1 610 kg

Equipements: wi-fi, écran tactile 15 pouces, accès et démarrage sans clé, fonctions à activation vocale...

Sécurité: 7 caméras, radar frontal, 12 radars ultra-sons...

Gamme à partir de 35 000 $ (environ 30 000 €)

En vente à partir de 2019 à l'international

 

Exclusivité Caradisiac: au volant de la Tesla Model 3 !

 

 

 

Caradisiac a aimé

  •  Intérieur minimaliste
  • Conduite vivifiante
  • Technologie embarquée

Caradisiac n'a pas aimé

  •  Complexité de l'interface tactile
  • Tarification encore floue
  • Délais de livraison inconnus

Portfolio (9 photos)

En savoir plus sur : Tesla Model 3

Tesla Model 3
Commentaires (168)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quand je dit que Cara se vend pour Tesla ça reste une saucisse électrique nucléaire.

Par

Mark HARRIS qui n'a jamais écrit pour Caradisiac débute par l'essai exclusif d'un modèle pas encore sorti chez nous! Magique ou...?

Par

Enfin un article sur Tesla..... on commençait à s'impatienter.

Par

un autopilot qui oblige a garder ses mains sur le volant ça sert a quoi?

Par

En pinaillant on peut lui trouver bien des défauts, par exemple je ne suis pas convaincue par l’absence de compteurs et commandes "classiques". Mais comme il est dit dans l'article: "Elon Musk, patron de Tesla, n’a pas créé la Model 3 pour vous"

Et moi je suis née a une époque ou il fallait attendre un an pour ouvrir une ligne de téléphone, et ou il n'y avait qu'une seule chaîne de télé...."

Mais il n'empêche que c'est une incroyable réussite, et qu'il fallait oser. Il l'a fait, et je crois que ce n'est qu'un début et qu'avec Musk on est pas au bout de nos surprises.

Les constructeurs historique n'ont plus le choix ils ont intérêts à réagir et vite.

Par

Cara au volant du Model 3 avec les photos officielles Tesla, ça fait un peu mytho en apparence...

Par

Tiens parmi d'autres résultats, on parle de Mark HARRIS :

"First Drive review: 2018 Tesla Model 3" (Published 31 July 2017 By Mark Harris) sur driving.co.uk....

Caradisiac joue du pipeau?

Par

En réponse à fanboy rinoul

Cara au volant du Model 3 avec les photos officielles Tesla, ça fait un peu mytho en apparence...

Ou il a réellement fait un essai sur le parking de l'usine...

Mais pas possible de prendre une vrai photo (pas retouchée quoi....)

Il n'en demeure pas moins vrai que la model3 propose quelque chose de réellement nouveau avec cet interieur totalement dépouillé. Maintenant niveau qualité c'est made in US....faut pas en demander beaucoup.

LE GROS inconvénient que moi je vois c'est précisément si cette tablette pour x ou y raison tombe en panne....on fait quoi ?

Plus rien ne fonctionne ?

Par

En réponse à 360Magnum

Quand je dit que Cara se vend pour Tesla ça reste une saucisse électrique nucléaire.

Je rappelle que même en prenant en compte Nagasaki, Hiroshima, Fukushima et Tchernobyl,

le nucléaire à fait bien moins de mort et de dégât à l’environnement que le petrol.

Par

En réponse à nous75

Je rappelle que même en prenant en compte Nagasaki, Hiroshima, Fukushima et Tchernobyl,

le nucléaire à fait bien moins de mort et de dégât à l’environnement que le petrol.

Mais il dégrade l'environnement pour l'éternité.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire