Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Francfort 2017 : DS n'ira pas non plus, Citroën participera

Dans Salons / Salon de Francfort

Francfort 2017 : DS n'ira pas non plus, Citroën participera

Après Peugeot, c'est au tour de DS de confirmer son absence au prochain Salon de Francfort. Les raisons évoquées sont similaires : une dépense peu rentable et aucune nouveauté à présenter à ce moment-là.

La marque haut de gamme du groupe PSA n'ira pas défier les références du premium sur leurs propres terres. Comme Peugeot, DS a décidé de ne pas se rendre au prochain Salon de Francfort, qui se déroulera du 14 au 24 septembre 2017. À cette allure, la liste des firmes absentes à la 67e édition de l'IAA (Internationale Automobil-Austellung) sera encore plus longue que celle du Mondial de Paris 2016 (comme en 2015, Volvo n'en sera pas également) !

Les constructeurs n'ont pas l'intention de ne plus participer aux salons traditionnels. Mais ils vont sélectionner les rendez-vous les plus intéressants pour eux, en fonction de la clientèle touchée et du planning des nouveautés. En 2017, DS consacrera ses budgets salons à Genève et à Shanghai. La marque devrait aussi proposer ses propres événements. Nos confrères de l'Alsace évoquent ainsi une présentation du nouveau SUV de la firme (qui sera produit à Mulhouse) en février. Il devrait aussi y avoir des opérations en marge des courses de Formule E, le championnat de monoplaces électriques dans lequel DS est engagé avec Virgin.

PSA ne sera pas totalement absent du Salon de Francfort puisque Citroën a confirmé sa présence, avec selon un porte-parole de la marque "une actualité forte". Les chevrons devraient en effet présenter à Francfort le nouveau SUV familial dérivé du concept Aircross. La remplaçante de la C3 Picasso, attendue en avant-première à Genève, sera également en pleine phase de lancement.

Mots clés :

Commentaires (23)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

on s'en tape de ces losers ringards

Par

DS, la marque morte née, c'est du champions du gachis chez PSA dit donc

Par

En réponse à Zoulman

DS, la marque morte née, c'est du champions du gachis chez PSA dit donc

c'est ce qu'on disait d'Audi il y a 20 ans

Par

En réponse à pacon

c'est ce qu'on disait d'Audi il y a 20 ans

Et pourtant techniquement, c'est Audi (ex NSU) qui a sauvé VW empetré

dans la technologie sans avenir du moteur arriere .

Par

Audi a démarré très doucement dans le groupe VAG et surtout grâce à ses succès en rallye. Cela a commencé à la fin des années 70, c'est-à-dire il y a 40 ans. Et petit à petit, son image s'est devenue premium, essentiellement avec les Audi 80, 100, Quattro, puis l'A3. Je ne crois pas qu'on ait pensé qu'Audi était mal au point depuis cette époque, même si personnellement je n'apprécie pas beaucoup cette marque.

Par

En réponse à EllePe

Audi a démarré très doucement dans le groupe VAG et surtout grâce à ses succès en rallye. Cela a commencé à la fin des années 70, c'est-à-dire il y a 40 ans. Et petit à petit, son image s'est devenue premium, essentiellement avec les Audi 80, 100, Quattro, puis l'A3. Je ne crois pas qu'on ait pensé qu'Audi était mal au point depuis cette époque, même si personnellement je n'apprécie pas beaucoup cette marque.

Tu as raison, néanmoins Audi apportait quelque chose de différent: les 5 cylindres, la transmission quattro, les versions turbo, l'innovation par le Cx, etc. DS c'est une base de C4 simplement modifiée à l'extérieur - très leger, et d'ailleurs cela ne prend pas ni en Europe ni en Chine (-26% après une année 2015 pas bonne), et en France cela ne prend plus.

Par

pas logique, entre Citroen et DS, c'était plutôt à DS d'y aller,

même si il n'y a pas de nouveautés (quoique la DS SUV en prépa)

Par

J'adrore ; "La marque haut de gamme du groupe PSA n'ira pas défier les références du premium"...

Vaut mieux avoir un dossier a sa chaise quand on lit de telles aneries :lol:

Le qualificatif "premium" se mérite... il ne suffit pas de mettre quelques plastic bling bling a l'extérieur et l'intérieur de l'habitacle pour se revendiquer "premium"...

Que PSA travaille a fond sur Peugeot et le pousse vers le Premium, c'est la seule marque Francaise un peu crédible a se niveau la.

Par

En réponse à Arnime

Tu as raison, néanmoins Audi apportait quelque chose de différent: les 5 cylindres, la transmission quattro, les versions turbo, l'innovation par le Cx, etc. DS c'est une base de C4 simplement modifiée à l'extérieur - très leger, et d'ailleurs cela ne prend pas ni en Europe ni en Chine (-26% après une année 2015 pas bonne), et en France cela ne prend plus.

Le problème c'est que DS est le simple résultat d'une scission binaire, on a coupé le soldat Citroën en deux pour faire cette nouvelle entité.

DS n'a rien à apporter technologiquement à court et moyen terme.

La seule différenciation technologique viendrait par l'adoption d'un nouvelle technologie, développée en interne. Vu les chiffres de vente, ça ne peut être que par le recours à PSA groupe, donc infaisable, je vois mal Peugeot se passer d'une quelconque technologie du groupe au profit de DS ou Citroën.

Et comme Carlos T. N'a pas été au charbon pour l'opportunité Mitsubishi, PSA s'est privé d'une alliance qui aurait pu apporter qqch en terme de technologie (berline historique awd de 300ch et boîte séquentielle morte depuis peu ...)

Pour moi DS est sortie trop tôt, à souhaité son indépendance trop rapidement, on en voit le résultat.

Et que dire de Renault nissan qui rachète Mitsubishi suite à l'affaire des rejets... Renault nissan épinglé pour ses dci ...

Par

Encore et toujours ces SUV de gros beaufs...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire