Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Journée sans voiture 2016 : le bilan

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

Journée sans voiture 2016 : le bilan

C’était hier la journée sans voiture dans la capitale. Nettement plus étendue que la première avec 650 km de chaussées concernées, cette 2e édition a-t-elle été un succès ? Bilan.

Premier impact de cette journée sans voiture, la baisse de la pollution. Comme on pouvait s’y attendre les premiers résultats communiqués par l'Association de surveillance de la qualité de l'air sont bons. Ils semblent prouver que cette initiative a eu un effet positif sur la qualité de l’air. Ainsi, et sans trop de surprise il faut bien l’avouer, Airparif affirme : « Par rapport à un dimanche comparable (le 11 septembre 2016, sans restrictions de trafic mais avec une météorologie similaire), une baisse moyenne de 20 à 35 % de dioxyde d'azote a été observée sur les stations d'Airparif situées dans le périmètre concerné ».

Ce dimanche sans voiture a bien sûr séduit de nombreux touristes, piétons ou cyclistes découvrant la capitale sous un autre jour. « Plus calme, plus cool, plus sympa », sont les mots que l’on entendait le plus souvent notamment sur les Champs Elysées. Il y avait donc des heureux mais bien évidemment des malheureux. Et il s’agissait de tous les professionnels notamment les taxis et VTC qui pestaient contre une baisse significative de leurs clients mais également contre les nombreux bouchons aux abords de la zone piétonnisée. On peut citer aussi certains résidents mécontents. Ainsi, côté Est de Paris, certains axes censés être fermés laisser passer un très grand nombre de voitures, selon nos informations.

Si beaucoup d’automobilistes étaient au courant de la décision de la municipalité, certains avaient oublié à l’image de l’humoriste Fabrice Eboue, qui s’en est pris violemment à la Maire de Paris.

 Et la municipalité ne s’en cache plus. Ce n’est que le début. C’est aujourd’hui, en effet, que va être examinée lors du Conseil de Paris la fermeture définitive de la rive droite de la voie Georges-Pompidou empruntée quotidiennement par 43 000 usagers. Une décision soutenue par 55 % des parisiens selon un récent sondage ifop. Au grand dam des automobilistes empruntant tous les jours cette voie. Selon une étude réalisée par la Direction de la Voirie et des Déplacements de la mairie, le trafic a augmenté sur les quais durant les 3 premières semaines de septembre, que ce soit le soir ou le matin, les chiffres sont d'ailleurs clairement en hausse (de +73 % à + 13 % aux heures de pointe). Même chose sur le boulevard Saint-Germain, identifié comme l'axe principal de report, surtout le matin (+41 %). Seul point positif, le nombre de voitures a diminué (de -9% à -23%).

De toutes les manières, on ne peut que vous souhaiter bon courage si vous prenez régulièrement la voiture à Paris, d’autant plus que la situation ne devrait qu’empirer si Paris venaient à avoir les Jeux Olympiques en 2024.

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Organisons de suite une journée sans piétons :biggrin: :biggrin: :biggrin:

Par

Dieudonné que fait tu dans cette vidéo ? :beuh:

Par

Je suis du sud mais je viens souviens à Paris, je ne comprends pas les gens qui roulent en voiture dans Paris. Seuls pour la plupart. Vivement les Autolib autonomes en multipartage. Et la location de voiture pour les grands parcours.

Par

Maintenant on sait que le phone de Fabrice Eboue est un Wiko, le R'no de la téléphonie.

Par

Pendant qu'un avion larguait du kérosène sur la forêt de Fontainebleau :bien::bien::bien::biggrin::biggrin::biggrin::brosse::brosse::blague::blague::blague:

Par

En réponse à LittlePaulie

Maintenant on sait que le phone de Fabrice Eboue est un Wiko, le R'no de la téléphonie.

Au moins, lui, il a un smartphone...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire