Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

L'État songe à mettre des péages sur les nationales

L'État songe à mettre des péages sur les nationales

Pour boucler son budget, le ministère des Transports pourrait rendre des portions de nationales payantes, visant en premier lieu les poids lourds. Il donne en exemple la N10 devenue A63 dans les Landes… mais celle-ci est maintenant une autoroute concédée où tout le monde paye.

Branle-bas de combat au sommet de l'État pour régler l'épineuse question du budget. L'urgence est de faire des économies pour contenir le déficit à 3 % du PIB. Pour cela, tous les ministères (à quelques exceptions près) vont se serrer la ceinture. Par la suite, il faudra gérer la compensation de la baisse de recettes suite à la suppression de taxes, comme celle sur l'habitation, et l'augmentation de certaines dépenses. Dans ce but, le gouvernement réfléchit à d'autres taxations, dont une nouvelle contribution des poids lourds.

Il n'en faut pas plus pour avoir en tête l'écotaxe, qui s'est terminée en échec retentissant suite à de nombreuses manifestations violentes. La Ministre des Transports, Élisabeth Borne, se défend pour autant de vouloir relancer un système similaire. Elle a récemment déclaré dans les Échos : « cela peut aussi passer par la mise en place de péages sur certaines sections de routes nationales, sans pénaliser le déplacement de proximité ».

Elle donne en exemple les Landes. Il y a quatre ans, dans ce département, la Nationale 10 a été réaménagée en autoroute à 2x3 voies. Le principe est simple : il y a un péage au début du département, un à la fin, avec à chaque fois une somme à payer. Il est possible d'emprunter des tronçons à l'intérieur de cette partie sans passer par un péage. En clair, on fait surtout payer le trafic de transit.

Sans surprise, les poids lourds, qui ont été les premiers visés et impactés, ont décidé de quitter l'A63 avant le péage, pour se diriger vers la départementale qui traverse des petits villages. Selon une étude du conseil des Landes révélée en janvier, le trafic sur le réseau secondaire a augmenté dans ce coin de 15 à 30 %, avec les nuisances que l'on connaît. Pour régler le problème, plusieurs maires ont pris des arrêtés pour interdire la circulation des véhicules de transport de marchandises en transit, une mesure plutôt efficace car selon le département une moitié des camions qui contournaient la partie payante y est retournée.

Le gouvernement pourrait donc proposer des péages similaires sur d'autres nationales. Les transporteurs montrent déjà les dents mais le ministère précise que tout cela n'est qu'à l'étude et donne rendez-vous aux Assises de la mobilité qui auront lieu à la rentrée pour trouver des solutions.

L'exemple des Landes donné par la Ministre reste curieux, car au final, c'est une autoroute comme les autres, concédée à Atlandes. Les recettes ne vont donc pas dans les caisses de l'État. Certes, il y a de la TVA, mais cela n'a rien à voir avec une taxe directe. De plus, ce qu'il faut bien avoir en tête, c'est que sur l'A63 l'autoroute est payante pour tous. Les automobilistes en transit passent aussi à la caisse à l'entrée et à la sortie des Landes ! Et ceux qui faisaient auparavant Dax-Bayonne gratuitement ont désormais sur leur chemin une barrière de péage.

L'idée de la Ministre est peut-être de mettre des péages sur des nationales qui ne seraient pas concédées, pour que l'État empoche tout.

Mots clés :

Commentaires (51)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

No Comment ...

Par

Soyez certains que le but final est de faire raquer les automobilistes, c'est un truc de fou les politiques de ce pays! :lol:

Les français ont VEAUté! :coucou::ptdr::fleur::fleur::fleur:

Par

Et pendant que je lis ça, je pense aux autoroutes refourguées à certains groupes qui s'en mettent plein les fouilles.:lol:

Par

Bah une nouvelle éco taxe... quelle bonne idée

Et il n'est pas envisageable de redimentionner les ministères inutiles pour qu'ils aient moins de dépenses structurelles ? non bien sur c'est pas correct

C'est vr

Par

c'est vrai que plus de 15M de budjet c'est de l'agent bien dépensé:coolfuck:

Par

Il existe un moyen très simple de taxer les PL étrangers en transit : la taxe à l'essieu, déjà payées par les transporteurs français pour les PL > 12 T. Pourquoi ne pas l'appliquer aux étrangers ? D'autant qu'il n'y a pas besoin de portiques et autres gabegies style écotaxe ... car cette mission relève des douanes et des FDO !

Par

Certainement pour compenser l'exonération de taxe d'habitation pour 80% des ménages...

Franchement les riches quittent le pays, je pense que les classes moyennes vont vraiment commencer à y songer également... :oui:

Par

C'est juste un écran de fumer... regardez là pendant que l'on augmente ici, et le bon peuple se réjouit comme des ânes que les routes nationale reste gratuite.

mon dieu pauvre France....m'enfin on a le gouvernement que l'on mérite...

Par

Déjà que la N10 entre Poitiers et Bordeaux c'est une horreur, des radars bien traître dans des zones à 90 en pleine descente.. sans parler des 110/90 90/110 toute les 20 bornes... Si en plus faut payer pour ça, vive le masochisme :lol:

Par

L'écotaxe c'est la bonne idée galvaudé et mis à mal par l'Europe.

Le contribuable et les entreprises Françaises payent déjà les route à travers leurs impôts et les taxes.

Qui finalement ne paye pas ?

Les véhicules étrangers empruntant le réseaux secondaire.

D'ou l'intérêt de mettre en place un dispositif type écotaxe mais qui ne ferait payer que les PL et voitures immatruclés à l'étranger. Le dispositif est simple. A chaques passage de frontière la plaque du véhicule est scannée et associé à une carte bancaire.

Lorsque le véhicule circule sur les voies il est avisé qu'il y a un portique de détection et ses plaques sont scannées. A la sortie du territoire le total est fait et le débit bancaire effectif.

Plusieurs avantage:

- Il faut créer des emplois pour contrôler tout ça.

- L'ensemble des usagers payent pour l'utilisation du réseau.

- Les poids lourds surtout qui défoncent bien les routes et les utilisent souvent.

- Le tarif est pas non plus délirant.

- La France est un véritable carrefour difficilement contournable....et de toute façon par des pays qui eux font aussi payer.

- Seules les grade nationale sont concernées....on ne fait pas payer non plus le moindre petit chemin.

Sauf que comme les politicards ont pas de couille....c'est à la fois mieux de faire payer le contribuables Français ou de faire aussipayer les automobilistes Français parce que l'Europe dis non à la discrimination....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire