Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

L'Europe propose un tarif au péage adapté en fonction du taux de CO2 du véhicule

L'Europe propose un tarif au péage adapté en fonction du taux de CO2 du véhicule

La Commission européenne a annoncé la création d'un projet en proposition qui vise à taxer plus durement les véhicules fortement émetteurs en CO2 aux péages et à alléger les prix pour ceux qui n'en émettent pas (ou moins). Une loi qui sera bientôt proposée au parlement mais qui n'a pas pour but d'imposer des règles aux Etats membres.

Et si la lutte contre le réchauffement climatique se passait aussi dans les péages ? C'est en tout cas ce que voudrait faire la Commission européenne qui va bientôt proposer au parlement un projet de loi visant à instaurer des prix fluctuant en fonction des émissions de CO2 du véhicule qui passe le péage.

 

En clair, plus votre auto rejette du dioxyde de carbone, plus vous paierez cher, et inversement. Un dispositif qui se veut relativement neutre pour l'ensemble des automobilistes puisqu'il ne changerait pas la moyenne des prix, mais qui vise surtout les poids-lourds, gros véhicules et voitures puissantes avant-tout. Les électriques pourraient donc, théoriquement, bénéficier d'un prix presque nul au péage.

 

L'ACEA (association européenne des constructeurs automobiles) estime qu'il s'agit d'un projet intéressant mais qu'il doit avant tout être plus approfondi, notamment sur le calcul du CO2. L'association préconise qu'il ne soit pas "simpliste" et qu'il soit fait sur l'ensemble des organes de la voiture (pneus, freins, embrayage, moteur), et pas uniquement à l'échappement, ce qui pénaliserait alors ceux qui ont des voitures anciennes et qui n'ont pas forcément les moyens d'en changer.

 

Cette loi n'a en tout cas aucune valeur d'obligation d'application pour les Etats mais elle servirait simplement à instaurer un "schéma" que pourraient suivre les Etats membres séduits par ce dispositif.

Mots clés :

Commentaires (25)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et dans le même temps cette Europe décidément bien bancale refuse de se doter d'un organisme d'homologation et de contrôle de la conformité des véhicules.

L'idée peut paraitre bonne. Mais comment ne pas imaginer que ça va être un appel à pipoter les chiffres....

Par

Pas faux...

Dans le meme temps, si on attend d'avoir des chiffres "aux petits oignons" avant de declencher une reflexion sur le peage en fonction du CO2, en 2030 il ne se sera toujours rien passe.

OK, les chiffres actuels sont tous faux. Mais il le sont tous plus ou moins dans les memes proportions. Donc pas vraiment de probleme d'equite.

Mais a terme, il faut evidemment ce que tu dis: un organisme d'homologation et de contrôle de la conformité des véhicules. Mais il me semble que ce sont plus les etats (et les lobby des constructeurs) qui freinent que l'Europe elle-meme.

Par

Je suis un peu contre, parce que ma voiture émet beaucoup de CO², et que je trouve l'autoroute déjà très chère.

Où alors, il faut que ça représente une baisse significative pour ceux dont la voiture est vertueuse. Si c'est juste cher pour les faibles niveaux de CO² et très très cher pour les hauts niveaux, aucun intérêt.

Par

Donc il n'y a pas qu'en France qu'on est complètement cons, c'est l'Europe entière qui est concernée.

Les particules, les NOx, et autres HC appartiennent donc au passé ?

Il fut un temps où les routes et l'automobile étaient symboles de liberté.

C'est devenu aujourd'hui de l'impôt et de l'entrave à la liberté.

Par

"Faut arrêter les diesel !"

"Hé les gars ça vous dit une nouvelle mesure qui va favoriser le diesel ?"

:') J'adore

Par

En réponse à beniot9888

Je suis un peu contre, parce que ma voiture émet beaucoup de CO², et que je trouve l'autoroute déjà très chère.

Où alors, il faut que ça représente une baisse significative pour ceux dont la voiture est vertueuse. Si c'est juste cher pour les faibles niveaux de CO² et très très cher pour les hauts niveaux, aucun intérêt.

Comme toujours, cela finira comme le Bonus Malus: initialement equilibre pour en quelques annees finir en malus generalise.

Pour nos fonctionnaires europeens, le meilleur moyen de reduire le co2 est par exemple de suprimer les sessions parlementaires a Strasbourg, reduire le parc automobile de la commission, supprimer les billets d'avions gratuits de nos commissaires, etc etc

Par

Déjà qu'à la base nos autoroutes auraient du être gratuites, ou au moins elles devraient appartenir à l'Etat et l'argent des péages servir exclusivement à l'entretient.

Parce que les travaux ont été payés par l'Etat mais la gestion et donc les bénéfices reviennent à des sociétés privées et des actionnaires internationaux.

Par

En réponse à fmartin360

Donc il n'y a pas qu'en France qu'on est complètement cons, c'est l'Europe entière qui est concernée.

Les particules, les NOx, et autres HC appartiennent donc au passé ?

Il fut un temps où les routes et l'automobile étaient symboles de liberté.

C'est devenu aujourd'hui de l'impôt et de l'entrave à la liberté.

Vrai en ville, moins sur les autoroutes en pleine campagne

Par

En réponse à fmartin360

Donc il n'y a pas qu'en France qu'on est complètement cons, c'est l'Europe entière qui est concernée.

Les particules, les NOx, et autres HC appartiennent donc au passé ?

Il fut un temps où les routes et l'automobile étaient symboles de liberté.

C'est devenu aujourd'hui de l'impôt et de l'entrave à la liberté.

Et ho, faut se réveiller.

Tout cet acharnement et cette propagande sur le réchauffement climatique sert en fait à créer de nouveaux business "du green" (détenus par les géants du pétroliers et leurs groupes) et de nouvelles taxes.

L'intérêt n'est pas de lutter contre le réchauffement climatique et taxer "des pollueurs" mais bien juste de créer une nouvelle taxe dont la formule est basé sur le fameux "CO²".

Par

En réponse à Key

Pas faux...

Dans le meme temps, si on attend d'avoir des chiffres "aux petits oignons" avant de declencher une reflexion sur le peage en fonction du CO2, en 2030 il ne se sera toujours rien passe.

OK, les chiffres actuels sont tous faux. Mais il le sont tous plus ou moins dans les memes proportions. Donc pas vraiment de probleme d'equite.

Mais a terme, il faut evidemment ce que tu dis: un organisme d'homologation et de contrôle de la conformité des véhicules. Mais il me semble que ce sont plus les etats (et les lobby des constructeurs) qui freinent que l'Europe elle-meme.

C'est pas tellement la véracité des chiffre qui compte. C'est que justement chaque pays homologue son constructeur et les autres font "confiance" de facto.

Or on a vu récemment qu'un pays avait carrément dispensé de contrôle des véhicules d'un de ses constructeurs.

Avec un organisme Européen indépendant d'homologation et de contrôle il en serait autrement.

Après que la méthodologie donne de bon ou de moins bons résultats comme vous le dite la base de comparaison étant la même....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire