Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

La Location avec Option d'Achat (LOA) de plus en plus prisée par les Français

Dans Economie / Politique / Budget

La Location avec Option d'Achat (LOA) de plus en plus prisée par les Français

Il y a deux semaines, François Hollande surprenait la majorité des Français en déclarant le désormais fameux « Ça va mieux ». Si beaucoup ne sont pas du même avis, voici des chiffres qui pourraient soutenir la position du Président : les financements pour l'achat d'une voiture neuve sont en forte hausse au premier trimestre. Ils sont notamment boostés par le succès de la LOA.

Les chiffres des ventes de voitures neuves l'indiquent : les Français retrouvent le chemin des concessions automobiles. Selon le CCFA (Comité des Constructeurs Français d'Automobiles), au cours du premier trimestre 2016, 516 392 voitures particulières ont été immatriculées, soit une hausse de 8,2 % par rapport à la même période de 2015.

Aujourd'hui, d'autres statistiques viennent conforter cette impression d'embellissement. L'ASF, l'Association Française des Sociétés Financières, révèle que la production de nouveaux crédits à la consommation octroyés par les établissements spécialisés est en hausse de 8,1 % en mars, et de 10 % sur l'ensemble du premier trimestre, par rapport aux périodes équivalentes de 2015. Et le secteur le plus en forme est celui des financements d'automobiles neuves, avec une progression de 15,3 % en mars et de 20,4 % en moyenne sur le premier trimestre.

Cette forte hausse s'explique par l'engouement de la clientèle à l'égard de la LOA, la Location avec Option d'Achat. Ce domaine est en hausse de 35,7 % au premier trimestre 2016, par rapport au premier trimestre 2015. Rien d'étonnant : de plus en plus de constructeurs communiquent sur ces offres de location avec des loyers mensuels plutôt que sur des opérations de reprise ou remises.

 Forfait d'entretien compris et valeur de rachat connue à l'avance séduisent

Cela permet de mettre en avant à la fin des publicités des sommes fort alléchantes, comme 129 € par mois pour la Renault Twingo (mais avec la fameuse nuance "à partir de"). La LOA comprend souvent des formules d'entretien du véhicule et laisse une grande liberté lorsque son échéance arrive. Le client peut par exemple restituer son véhicule ou le conserver en le rachetant à un prix fixé dès le début de la LOA.

Les LOA représentent ainsi au premier trimestre un total de 1 141 millions d'euros de financements, contre 724 millions pour les crédits classiques. C'est près de 61 % de la valeur des financements d'automobiles neuves. L'année dernière, sur la même période, la proportion était d'environ 54 %.

Il faut aussi noter que les voitures d'occasion ne sont pas en reste. Les crédits affectés à l'achat d'un véhicule de ce type sont en hausse de 10,3 % au premier trimestre par rapport au premier trimestre 2015.

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (28)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Tout s'explique, au lieu de sortir 500€ par mois pour un crédit on ne sort que 400€ en LOA ou on se prend la taille au-dessus. Le coup de bambou arrivera au moment du rachat ou du renouvellement quand on n'a plus rien à faire reprendre!

Par

@thilo: Ce que tu dis est faux: la plupart du temps les offres de LOA si alléchantes sont "sans apport", donc la reprise n'est ainsi pas "engloutie".

Il n'y a pas plus de "coup de bambou" que de piège quel qu'il soit: comme pour un crédit, tous les coûts sont facilement comparables, détaillés et annoncés.

Fais le calcul de combien te coûte ta voiture achetée en crédit par an (en comptant les mensualités, la dévaluation, l'entretien, les éventuelles pannes....) et ensuite compare à une LOA et tu verras qu'aujourd'hui c'est devenu un produit financier tout à fait compétitif.

Par

mieux vaut en tous cas une LOA qu'une LDD. car au moins, pour des raisons XY, on peut toujours se donner la possibilité de l'acquérir, notamment si les frais de remise en état sont jugés trop élevés.

pour le reste, le dernier autoplus a fait ses calculs et s'est aperçu que bien souvent un crédit classique revenait moins cher. donc, attention aux fausses bonnes affaires en location.

d'autant que le forfait kilométrage est bien souvent limité à 10000kms/an en essence et 15000 en diésel. au-delà, faut payer des pénalités.

mais pour ceux qui font moins de kilomètres par an, ça peut être une bonne affaire. à prendre dans ce cas en essence: plus agréable généralement et moins couteux si c'est pour faire moins de 15000 par an.

autant dire que les LOA diésel me font doucement marrer...

Par

Quand on sort sa calculette, on s'aperçoit bien que ces offres de LOA n'ont aucun intérêt. Juste bon pour les pigeons qui croient réaliser une belle affaire et en réalité se serrent la ceinture pour financer une bagnole qu'ils ne peuvent pas se payer. Péter plus haut que son cul en s'affichant avec sa bagnole neuve devant le voisin. Personnellement, je ne m'achète que ce que je peux acheter, toujours au comptant, en fonction de mes moyens du moment.

LOA, LDD, crédits (hors immobilier), tout ça n'existe pas pour moi. Juste bon à enrichir les banquiers.

Par

En réponse à mynameisfedo

mieux vaut en tous cas une LOA qu'une LDD. car au moins, pour des raisons XY, on peut toujours se donner la possibilité de l'acquérir, notamment si les frais de remise en état sont jugés trop élevés.

pour le reste, le dernier autoplus a fait ses calculs et s'est aperçu que bien souvent un crédit classique revenait moins cher. donc, attention aux fausses bonnes affaires en location.

d'autant que le forfait kilométrage est bien souvent limité à 10000kms/an en essence et 15000 en diésel. au-delà, faut payer des pénalités.

mais pour ceux qui font moins de kilomètres par an, ça peut être une bonne affaire. à prendre dans ce cas en essence: plus agréable généralement et moins couteux si c'est pour faire moins de 15000 par an.

autant dire que les LOA diésel me font doucement marrer...

Il n'y a pas de limite particulière, tout dépend de la formule, j'ai une LOA en diesel à 35.000 km/an... On peut avoir encore plus.

C'est uniquement dans les publicités type "roulez en machin pour 199€/mois" que le kilométrage prévu est très faible, forcément pour arriver à des mensualités aussi basses, mais ce n'est pas une généralité.

Tu mélanges aussi LLD et LOA... En cas de dépassement kilométrique sur une LOA il n'y a pas de pénalités au sens strict, puisque la valeur de rachat est déterminée au départ et c'est uniquement elle qui conditionne la clôture du contrat.

Si dépassement kilométrique :

- On peut décider d'acquérir le véhicule à la valeur prévue (mais il en vaut probablement moins, du fait des km en plus).

- On peut tenter de le revendre à la valeur de rachat prévue malgré les km en plus (possible sur des voitures qui tiennent bien la cote).

- On revend ou fait reprendre en dessous de la valeur de rachat et on rallonge la différence... Dans ce cas ça revient à une pénalité, mais pas au sens strict de ce qui est appliqué sur un contrat de LLD où l'on restitue le véhicule.

Par

La LOA n'est intéressante qu'avec des voitures pas fiables grâce à la prise en charge de l'entretien et des répas.

Si c'était vraiment intéressant, RR et bentey en proposeraient... Mais suis je bète! RR et Bentley, c'est conçu pour durer 50 ans donc mieux vaut les acheter!

Par

En réponse à -Nicolas-

Quand on sort sa calculette, on s'aperçoit bien que ces offres de LOA n'ont aucun intérêt. Juste bon pour les pigeons qui croient réaliser une belle affaire et en réalité se serrent la ceinture pour financer une bagnole qu'ils ne peuvent pas se payer. Péter plus haut que son cul en s'affichant avec sa bagnole neuve devant le voisin. Personnellement, je ne m'achète que ce que je peux acheter, toujours au comptant, en fonction de mes moyens du moment.

LOA, LDD, crédits (hors immobilier), tout ça n'existe pas pour moi. Juste bon à enrichir les banquiers.

Gère ton argent comme tu le souhaites (accessoirement, un emprunt + placement des liquidités est parfois plus intéressant qu'un paiement cash...), mais évite les clichés grotesques sur ce que tu ne connais pas.

Les acheteurs qui prennent une LOA pour vivre au dessus de leurs moyens c'est une minorité de personnes (et ça ne fonctionne pas très longtemps...), généralement la LOA leur sera refusée de toute façon, ce sont les mêmes conditions que pour un crédit.

Et une LOA est plus intéressante qu'un crédit classique si on change régulièrement de voiture et qu'on vise des modèles diesel à bonne valeur résiduelle (et que la voiture ne ressemble pas à une épave au bout de 3 ou 4 ans). Il faut juste garder à l'esprit que malgré le nom, l'intérêt d'une LOA n'est pas d'acquérir le véhicule, dans cette optique, un crédit aura toujours un coût global inférieur.

D'ailleurs les appâts à pigeons type "roulez en Mini neuve à 199€/mois" ne sont généralement pas des LOA mais des LLD, où l'enfumage est fait sur le forfait kilométrique et les conditions de restitution du véhicule (genre un impact de gravillon sur le capot sera facturé...), les LLD présentent de nombreux avantages fiscaux et administratifs pour les entreprises, mais un particulier n'a aucune raison de souscrire à ce type de contrat.

Par

En réponse à atmophile

La LOA n'est intéressante qu'avec des voitures pas fiables grâce à la prise en charge de l'entretien et des répas.

Si c'était vraiment intéressant, RR et bentey en proposeraient... Mais suis je bète! RR et Bentley, c'est conçu pour durer 50 ans donc mieux vaut les acheter!

Toutes les LOA n'ont pas obligatoirement de contrat d'entretien, c'est d'ailleurs rarement un bon plan de prendre cette option...

Les pannes dépendent de la garantie, pas du contrat d'entretien, qui ne concerne que la maintenance courante.

Et tu peux très bien avoir une LOA chez Bentley ou RR !

Par

Qu'on m'arrête si je me trompe mais c'est le principe du leasing non ?

Enfin c'est son terme Français j'imagine.

Paiement en mensualité, valeur résiduelle prévenu d'avance basé sur le kms annuel que fera le client, et ceci represente ce qu'il devra debourser pour à la fin du contrat, acheter ou laisser le vehicule au garage avec offre de reprise.

En Suisse le crédit n'existe pas car nos taux son au minimum à 7 % mais les 3/4 des vehicules neuf sont des leasing.

Et pas de differenciation, une Dacia comme une Mercedes à 150'000.- est en leasing.

Par

Sont au minimum*

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire