Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

La pile à combustible arrive chez Lexus

Dans Ecologie / Electrique / Véhicules hydrogène

La pile à combustible arrive chez Lexus

Toyota fait office de précurseur dans le monde de l'hydrogène avec la première auto qui a su trouver plusieurs milliers de clients : la Mirai. Son tarif reste malgré tout prohibitif et les pompes à hydrogènes rares. Pour capitaliser un peu plus sur la pile à combustible, Lexus, la division premium de Toyota, va lancer une prochaine génération de grande berline LS à hydrogène.

La LS est loin d'être la Lexus la plus connue par chez nous. Il faut dire que le tarif débutant à 123 500 € a de quoi rebuter bon nombre de clients et la réserve à un segment où les Mercedes Classe S, BMW Série 7 et autres Audi A8 règnent en maîtres. Il s'agit donc du très haut de gamme de Lexus qui sera renouvelé en 2017 et reprendra bon nombre des traits du sympathique concept LF-FC.

 

Le V8 5.0 essence devrait rester au catalogue (dans une version hybride, toujours), mais Lexus étant dans le groupe Toyota, il n'est pas étonnant d'apprendre que la prochaine LS va bénéficier des dernières avancées dans le domaine de la pile à combustible faites par Toyota sur la Mirai.

 

Nos confrères d'Autocar nous expliquent que Lexus proposera la future LS en version hydrogène, d'ici 2019, une première sur le segment (même si une ancienne BMW Série 7 avait eu droit à ce type de carburant, mais pas sous la forme d'une pile à combustible). Il reste évidemment à savoir quelles seront les performances de cette LS en hydrogène qui ne devrait pas reprendre totalement le groupe motopropulseur de la Mirai, fort de seulement 154 ch. Toute la problématique reposera donc sur le fait de proposer une quantité d'hydrogène suffisante pour alimenter un moteur électrique plus puissant. 

Mots clés :

Lexus

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (9)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Voie sans issue pour l'instant compte tenu du fait que l'hydrogène est en fait extrait ..... du pétrole :bah:

a moins des progrès majeurs dans le mode de production de l'hydrogène on ne voit pas comment ce truc pourrait s'imposer car il sera aussi victime des futures lois sur les émissions

Par

Ils seront obligés de mettre une grosse batterie pour faire tampon à cause de la faible puissance des piles à combustible.

Le manque de station d'approvisionnement est une trop grosse contrainte pour un produit de luxe. Si Toyota n'investit pas massivement dans l'infrastructure comme l'a fait Tesla, cette voiture sera un flop.

Je lui donne 90% de chance d'être annulée.

Par

En réponse à vert-de-gris

Ils seront obligés de mettre une grosse batterie pour faire tampon à cause de la faible puissance des piles à combustible.

Le manque de station d'approvisionnement est une trop grosse contrainte pour un produit de luxe. Si Toyota n'investit pas massivement dans l'infrastructure comme l'a fait Tesla, cette voiture sera un flop.

Je lui donne 90% de chance d'être annulée.

C déjà le cas, Toyota a plus au moins renoncé en se reportant sur le VE à batterie.

Toyota pensait que les stations seraient pris en charge par la collectivité, mais ça n'a pas pris à juste titre, trop cher et pour l'indépendance énergétique on repassera, ouf...

D'ailleurs on peut constater le peu d’enthousiasme que suscite cette news...

Je pense qu'il y a mieux à faire de nos sous-sous, comme l'éthanol et biogaz à partir de nos déchets organiques produits en masse en France et toujours pas exploités, ça part à la poubelle.

Par

" Toyota pensait que les stations seraient pris en charge par la collectivité"

Parce que les millions de bornes de recharges électriques seront prises en charge par qui dans l'immense majorité des cas d'après toi Le Dreamer ?

Et quel sera leut coût si comme tu l'indiques sur un autre post il faut en sus les doter d'un système de batteries pour ne pas mettre à genoux la production électrique d'un froid jour d'hiver ?

C'est quoi le sujet de l'article ...là....sous tes yeux ?

Et Lexus, c'est qui ?

Par

En réponse à roc et gravillon

" Toyota pensait que les stations seraient pris en charge par la collectivité"

Parce que les millions de bornes de recharges électriques seront prises en charge par qui dans l'immense majorité des cas d'après toi Le Dreamer ?

Et quel sera leut coût si comme tu l'indiques sur un autre post il faut en sus les doter d'un système de batteries pour ne pas mettre à genoux la production électrique d'un froid jour d'hiver ?

C'est quoi le sujet de l'article ...là....sous tes yeux ?

Et Lexus, c'est qui ?

Tu connais le prix d'une pompe à hydrogène supertroll? et des couts en securité que ça demande? et celui d'une borne qui n'est autre qu'une prise carénée même avec des batteries? quand tu en auras marre de dire des conneries tu nous feras signe...

Par

En réponse à mdb92

C déjà le cas, Toyota a plus au moins renoncé en se reportant sur le VE à batterie.

Toyota pensait que les stations seraient pris en charge par la collectivité, mais ça n'a pas pris à juste titre, trop cher et pour l'indépendance énergétique on repassera, ouf...

D'ailleurs on peut constater le peu d’enthousiasme que suscite cette news...

Je pense qu'il y a mieux à faire de nos sous-sous, comme l'éthanol et biogaz à partir de nos déchets organiques produits en masse en France et toujours pas exploités, ça part à la poubelle.

Ou comment faire la translations d'informations qui ne se recoupent pas...d'où tenez vous que Toyota et de manière générale, l'industrie japonaise (via la JAMA) ont renoncé à l'HFCV à part venant de votre petit doigt ?

Les investissements du côté de la recherche publique japonaise sur les procédés de production d'hydrogène n'ont jamais été aussi importants (surtout pour basculer sur de la biomasse plutôt que du pétrol), comme l'implication des chimitiers insulaires et français sur ce dossier. Ce n'est pas parce que certains marchés sont à la ramasse et que la sacro-sainte électricité paraisse moins sale que les Etats qui vivent le risque nucléaire au quotidien ne puisent pas plus profondément que d'autres dans cette voie. A la rigueur si en Europe on veut se cacher derrière son petit doigt de la transition énergétique à la fois économique et sur juste un vecteur ou deux vecteurs d'énergie, on risque de gentiment se marrer si l'on a fait les mauvais choix sur un horizon de 20 ans.

Par

En réponse à PlasticMoussey

Ou comment faire la translations d'informations qui ne se recoupent pas...d'où tenez vous que Toyota et de manière générale, l'industrie japonaise (via la JAMA) ont renoncé à l'HFCV à part venant de votre petit doigt ?

Les investissements du côté de la recherche publique japonaise sur les procédés de production d'hydrogène n'ont jamais été aussi importants (surtout pour basculer sur de la biomasse plutôt que du pétrol), comme l'implication des chimitiers insulaires et français sur ce dossier. Ce n'est pas parce que certains marchés sont à la ramasse et que la sacro-sainte électricité paraisse moins sale que les Etats qui vivent le risque nucléaire au quotidien ne puisent pas plus profondément que d'autres dans cette voie. A la rigueur si en Europe on veut se cacher derrière son petit doigt de la transition énergétique à la fois économique et sur juste un vecteur ou deux vecteurs d'énergie, on risque de gentiment se marrer si l'on a fait les mauvais choix sur un horizon de 20 ans.

Pour l'instant l’hydrogène est trop problématique pour s'imposer, dont son cout prohibitif.

Je ne dis pas que ça ne changera jamais, mais les meilleurs perspectives faites par Toyota lui même donne une hypothétique rentabilité en 2025/2030, à condition d'un investissement massif de la part des pouvoirs publiques/privés d'ici là. Or cet investissement massif c niet... dans un contexte ou les états veulent l'indépendance énergétique ça me parait inapproprié, l’hydrogène va à l'inverse.

Ou en seront les batteries dans 10/15/20 ans? c ça la question, au vue de ce qui se passe aujourd'hui on peut en conclure beaucoup plus loin et compétitif que l’hydrogène...

Reste qu'à mon humble avis si l’hydrogène devient plus facile à produire par RnV/méthanisation/biomasse par exemple, le mettre dans une voiture me parait assez inutile et energivore, mieux vaut l'utiliser dans des centrales électriques qui ont un bien meilleur rendement et sont plus facile à sécuriser qu'un véhicule.

Mais mon petit doigt ne fait que répéter ce qu'a fait Toyota récemment, revirement spectaculaire en faveur du VE à batterie. La messe est dite mais l’expérience peut continuer, c une goutte d'eau dans le budget R&D de Toyota, peut être qu'à force de chercher ils trouveront qq chose d’intéressant d'ici 20 ans, surtout la conso et l'usure d'une PAC... on verra bien. Mais dans l'état actuel aucune chance.

Par

En réponse à mdb92

Pour l'instant l’hydrogène est trop problématique pour s'imposer, dont son cout prohibitif.

Je ne dis pas que ça ne changera jamais, mais les meilleurs perspectives faites par Toyota lui même donne une hypothétique rentabilité en 2025/2030, à condition d'un investissement massif de la part des pouvoirs publiques/privés d'ici là. Or cet investissement massif c niet... dans un contexte ou les états veulent l'indépendance énergétique ça me parait inapproprié, l’hydrogène va à l'inverse.

Ou en seront les batteries dans 10/15/20 ans? c ça la question, au vue de ce qui se passe aujourd'hui on peut en conclure beaucoup plus loin et compétitif que l’hydrogène...

Reste qu'à mon humble avis si l’hydrogène devient plus facile à produire par RnV/méthanisation/biomasse par exemple, le mettre dans une voiture me parait assez inutile et energivore, mieux vaut l'utiliser dans des centrales électriques qui ont un bien meilleur rendement et sont plus facile à sécuriser qu'un véhicule.

Mais mon petit doigt ne fait que répéter ce qu'a fait Toyota récemment, revirement spectaculaire en faveur du VE à batterie. La messe est dite mais l’expérience peut continuer, c une goutte d'eau dans le budget R&D de Toyota, peut être qu'à force de chercher ils trouveront qq chose d’intéressant d'ici 20 ans, surtout la conso et l'usure d'une PAC... on verra bien. Mais dans l'état actuel aucune chance.

Parler de revirement parce qu'une équipe de deux tondus doivent produire un VE citadin pour le marché chinois ça veut dire "revirement spectaculaire" ? Allons bon !

Par

En réponse à PlasticMoussey

Parler de revirement parce qu'une équipe de deux tondus doivent produire un VE citadin pour le marché chinois ça veut dire "revirement spectaculaire" ? Allons bon !

Parce que tu crois que Toyota a encore qq chose à apprendre des VE? la voiture à hydrogène c quoi à ton avis? c un VE à prolongateur d'autonomie PAC hydrogène.... pas besoin de 1000 ingénieurs pour remplacer une PAC par un pack batterie, rien de plus facile quand la voiture est déjà faite.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire