Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

La voiture autonome : pour maintenant ou pour (bien) plus tard ?

Dans Futurs modèles / Technologie

S'il est un sujet tendance en ce moment dans le monde de l'automobile, c'est bien la voiture autonome. Objet de tous les fantasmes mais aussi de toutes les inquiétudes. Mais au fait ? Elle arrive quand ? Une ébauche de réponse nous arrive via l'organisme "France Stratégie", rattaché tout simplement aux services du Premier ministre…

La voiture autonome : pour maintenant ou pour (bien) plus tard ?

Vaste sujet que le véhicule autonome. Pour certains constructeurs (Mercedes, Audi, Volkswagen, Tesla, etc.), ou multinationales (Google), c'est presque déjà une réalité, en tout cas une possibilité. Mais c'est un avenir de l'automobile qui pose question. Quel cadre légal, quelle responsabilité sociétale ? Mais surtout : sommes nous prêt à l'accepter ?

Ce qui est certain, c'est que comme toute nouvelle "technologie", comme le contrôle de trajectoire ESP, le freinage d'urgence automatique, l'alerte de franchissement de ligne, la possibilité de laisser sa voiture se garer toute seule, cette innovation sera tôt ou tard dans nos autos, et en prendra le contrôle. Mais alors ? Plutôt tôt, ou plutôt tard ?

 

L'organisme "France Stratégie", rattaché aux services du Premier ministre Manuel Valls, et spécialisé dans les questions économiques, sociales, d'emploi, de développement durable et de numérique, vient de publier une note d'analyse sur cette question de l'automobile autonome. Avec un axe de réflexion portant entre autres sur la question "quand ?". Cette note expose aussi les différents exemples existants, y compris la Google Car ou les exemples français récents (chez Valeo et Safran, et chez PSA avec la C4 Picasso autonome qui a rallié Paris à Bordeaux en fin d'année dernière).

Verdict, la voiture autonome n'est pas pour demain ! D'après cette étude, les premiers "vrais" véhicules autonomes ne devraient pas être commercialisés avant 2025, et le parc serait à 100 % autonome au pire en 2070.

 

Car ce n'est pas tout de maîtriser la technologie. Aujourd'hui, les Tesla Model S, Mercedes Classe S ou autres véhicules réellement commercialisés sont loin d'être entièrement autonomes dans toutes les situations. La Google Car est bien plus proche de ce statut.

 

Pas avant 2040, voire 2070

France Stratégie imagine en fait deux scénarios. Un scénario de "rupture" et un scénario "tendanciel".

Dans le premier cas, les constructeurs mettraient sur le marché des véhicules "autonomisables" par simple mise à jour logicielle. Dans cette hypothèse, la diffusion serait rapide (voire très rapide, mais dans certaines zones seulement). Les constructeurs, dès 2020, vendraient des véhicules "prêts à l'autonomie" dès que les technologies logicielles seraient au point, en 2025 selon l'organisme. Puis il faudrait 10 à 15 ans pour que la totalité du parc puisse devenir autonome. En 2035/2040 donc, ce serait plié. Hypothèse se basant sur la vitesse de diffusion des innovations telles que citées en début d'article.

L'autre scénario, tendanciel, et selon nous plus probable, se base davantage sur la date à laquelle le premier véhicule "vraiment" autonome serait commercialisé, la date de 2040 étant avancée. Ensuite il faudrait tenir compte de la vitesse d'adoption par la population (exemple de l'adoption très rapide des smartphones, mais pas forcément pour la voiture autonome…) mais aussi de la vitesse naturelle de renouvellement du parc. Dans ce scénario, il faudrait 30 ans pour arriver à un taux d'équipement de 100 %, le taux de renouvellement étant de 5 à 6 % par an. La période de transition se terminerait donc selon eux en 2070 !

 

Vous l'aurez compris, dans tous les cas, le véhicule autonome, ce n'est pas pour demain, et nous n'avons pas fini d'en parler…

 

Voici le lien vers cette intéressante analyse, bien plus complète que ce résumé axé sur le calendrier :

Analyse France stratégie sur la voiture autonome

 

 Sources : avec Autoactu et France Stratégies

Mots clés :

Commentaires (46)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je viens de lire la note.... quel bla bla...

Oui l'avenir, c'est le futur !

Par

2040 pour un park 100% autonome mais pour de la caisse autonome c'est dans peu de temps qu'elles seront dispo j'imagine. Vu la vitesse à laquelle les constructeurs évoluent en ce sens, d'ici 10/15ans on nous en proposera en showroom

Par

"La voiture autonome : pour maintenant ou pour (bien) plus tard ?"

Il faut vite répondre à la question parce que j'ai hâte de boire légalement trois verres de whisky "au volant" !

Par

Le véhicule autonome,j'arrive a le concevoir,a la rigueur, pour le transport public,mais j'arrive pas a voir l'intérêt pour le privé.

Par

juste autonome pour les embouteillages ça me convient très bien!

ou alors quand tu arrives en ville, tu t’arrêtes en double file, tu envoies ta voiture chercher une place de parking et quand tu as besoin d'elle, tu l'appelles avec ton téléphone et elle vient te chercher! le pied.

Par

Ce qui freinera le plus ce sera les infrastructures nécessaires (communicantes), la législation (quid des responsabilités encas de problèmes....car il y aura problèmes) et les coûts (100% la voiture va pas être donnée...

Puis il faudra gérer la cohabitation voiture autonome/non autonome.

Par

En réponse à TeamGreen74

juste autonome pour les embouteillages ça me convient très bien!

ou alors quand tu arrives en ville, tu t’arrêtes en double file, tu envoies ta voiture chercher une place de parking et quand tu as besoin d'elle, tu l'appelles avec ton téléphone et elle vient te chercher! le pied.

Le problème sera de trouver un parking.S'il y aura autant de difficultés qu'aujourd'hui a en trouver un,l'autonome risque de tourner en rond pendant un moment.

Par

moi ce qui m'interesserat c'est de savoir quelle serait l'evolution d'une voiture autonome, l'accident devenant impossible, y aurait il besoin de structure renforcée, d'airbags, de colonne de direction, de retroviseurs, de phares, etc... bref ne serait elle pas moins chère a fabriquer?

Par

En réponse à p.martin.pm

Le problème sera de trouver un parking.S'il y aura autant de difficultés qu'aujourd'hui a en trouver un,l'autonome risque de tourner en rond pendant un moment.

Et comment fera-t-elle pour mettre les sous dans le parcmètre?

Par

En réponse à p.martin.pm

Le véhicule autonome,j'arrive a le concevoir,a la rigueur, pour le transport public,mais j'arrive pas a voir l'intérêt pour le privé.

Moins de fatigue sur les grandes distances, préservation de l'autonomie pour les conducteurs les plus agés, plus de sécurité (dans l'absolu), on peut meme aller jusqu'a permettre une conduite plus douce donc moins consommatrice et plus écolo.

Wouala :redface:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire