Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

La voiture reste incontournable même près des grandes villes

La voiture reste incontournable même près des grandes villes

L'assureur Groupama s'est intéressé au rapport à l'automobile qu'ont les périurbains. Conclusion sans appel : ils ne peuvent s'en passer ! 97 % conduisent régulièrement leur voiture personnelle.

Difficile de vivre sans voiture en dehors des grandes villes. Si cela est particulièrement vrai dans les campagnes, c'est aussi valable pour ceux qui habitent quelques kilomètres après le périphérique. Un sondage qui s'est intéressé aux périurbains (réalisé par Ispos pour l'assureur Groupama) le confirme.

97 % des personnes interrogées conduisent régulièrement leur auto personnelle. Elle est le plus souvent utilisée pour aller faire les courses (97 %) et aller au travail (93 %). Ce sont d'ailleurs souvent ces populations qui pestent le plus contre les mesures pour limiter la place des voitures dans les villes. Ainsi, dans le sondage, le manque de transports en commun est pointé du doigt et explique le côté incontournable de la voiture. Pour 53 % des sondés, les destinations sont mal desservies. La voiture semble d'ailleurs plus rapide. Les personnes questionnées passent en moyenne 53 minutes par jour dans leur auto contre 1h15 pour ceux qui choisissent les transports en commun.

Autre preuve que les périurbains tiennent à leur auto pour se déplacer : en matière d'assurance, quasiment 7 sur 10 (69 %) ont une garantie qui permet de se faire dépanner à domicile. 65 % souhaitent avoir un véhicule de remplacement en cas de réparation.

28 % des périurbains disent avoir récemment modifié leurs habitudes de transport pour se rendre au travail. Mais selon l'étude, c'est la voiture qui profite des évolutions, plus que les modes doux comme le vélo et la marche ! Cela concerne notamment le développement du covoiturage, avec 20 % d'adeptes réguliers.

Mots clés :

Commentaires (58)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Tout ça mélange des personnes qui n'ont effectivement pas le choix et beaucoup d'autres qui utilisent leur voiture pour leur petit confort, ont la flemme de faire quelques centaines de mètres à pieds pour rejoindre une gare, n'aiment pas voyager avec d'autres gens, n'ont jamais essayé de moyen alternatif comme le vélo électrique. Il y a aussi ceux qui vont se mettre volontairement en lointaine banlieue à 50km de leur boulot, soit disant pour avoir des prix moins cher (en réalité ce n'est pas proportionnel à la distance du centre) ou un grand terrain ou se sentir "à la campagne" ou ne sais quoi et après viennent raler parceque ils n'arrivent pas à faire les trajets en transport en commun et sont bloqués dans leur bagnole. Bref dans ce genre de statistique il y a tous les cas. Ca ne veut pas dire grand chose. Ce qui est sur c'est que tout le monde ne peut pas venir en voiture dans les grands centres urbains. Ca utilise 12m2 pour une personne seule, c'est impossible. Il n'y a qu'a voir les grandes villes asiatiques sans transport en commun c'est juste un cauchemard de pollution, de perte de temps et de chaos. Les accros de l'automobile feraient mieux de louer les transports en commun et tous ceux qui acceptent de les prendre, ça leur permet de prendre leur bagnole. Ils pourraient louer également la patience de tous les malades qui suffoquent de la pollution, tous les gens qui supportent le bruit permanent du trafic qui les empêche de dormir, tous les piétons qui se tassent sur des petits trottoirs pendant que la majorité de l'espace urbain est laissé au bagnoles. Changez d'optique et vous verrez que les automobilistes sont ultra privilégiés. 17% des déplacements à Paris et pourtant 50% de l'espace urbain.

Par

"97 % des personnes interrogées conduisent régulièrement leur auto personnelle. Elle est le plus souvent utilisée pour aller faire les courses (97 %) et aller au travail (93 %)."

Hallucinant...

Par

Là où c'est marrant, c'est que lorsqu'il y a pénurie de carburants dans les stations, il y a beaucoup moins de trafic.

Preuve qu'on peut se passer de la voiture.

C'est peut être moins confortable mais aussi moins polluant

Par

moi à titre perso je prends le tramway pour aller bosser mais pour prendre le tram je dois y aller en voiture .., problème : il est impossible de stationner ( terminus tramway / metro ) de ce fait il me faut 30mn en moyenne pour trouver une place , tout ça pour prendre le tramway qui m amene en 10mn au travail ...conclusion : je pense ne plus prendre les transports en commun ( tramway ou métro) car il y a pas assez de places pour stationner et une police municipale véreuse qui envoie les bagnoles des travailleurs comme moi a la fourrière alors que l on souhaite juste se garer pour prendre son tram ou métro

Par

Sinon y'a des gens qui ont déjà fait ce constat et réfléchissent à ce problème depuis des années: Un exemple "The Shift Project"

http://www.theshiftproject.org/fr/cet-article/publication-du-rapport-decarboner-la-mobilite-dans-les-zones-de-moyenne-densite-cest-pos

Par

En réponse à nicotdi

moi à titre perso je prends le tramway pour aller bosser mais pour prendre le tram je dois y aller en voiture .., problème : il est impossible de stationner ( terminus tramway / metro ) de ce fait il me faut 30mn en moyenne pour trouver une place , tout ça pour prendre le tramway qui m amene en 10mn au travail ...conclusion : je pense ne plus prendre les transports en commun ( tramway ou métro) car il y a pas assez de places pour stationner et une police municipale véreuse qui envoie les bagnoles des travailleurs comme moi a la fourrière alors que l on souhaite juste se garer pour prendre son tram ou métro

Et encore ils sont gentils, ta poubelle trafiquée mérite sa place à la casse :biggrin::biggrin::biggrin:

Par

Le sondage à tout à fait raison, je suis dans une ville proche du 92 servie non stop par la RATP. Mais dans le 78 aux heures de pointes c'est bien mais de 10h à 16 pas de bus si tout les 1H.

Donc la voiture est obligatoire, sinon on vit pas.

Par

En réponse à Maître_Yoda

"97 % des personnes interrogées conduisent régulièrement leur auto personnelle. Elle est le plus souvent utilisée pour aller faire les courses (97 %) et aller au travail (93 %)."

Hallucinant...

Qu'est-ce qui est hallucinant ? Que les gens prennent leur voiture pour aller faire leurs courses ? Je me vois mal me trimballer 2 ou 3 packs d'eau/lait + les autres sacs de courses dans les transports en commun.

Et manquerait plus qu'on fasse appel à un taxi pour aller faire ses courses...

Hallucinant de prendre sa voiture pour aller travailler ? Bah à part dans les grandes villes où tout est bien desservi en transports en commun (je prends le métro pour aller travailler), les gens qui habitent à la campagne ou dans des villages isolés où il n'y a qu'un bus le matin et un le soir pour rallier une grande ville prendront forcément leur voiture.

Certaines personnes ne veulent pas non-plus se mélanger aux emmerdeurs, mendiants ou cas-sociaux (et vu l'odeur de certains, ça se comprend).

Par

Et il y a des gens qui sont payés pour faire de telles "études"? C'est officiel! Il y a 97% des sondés qui pensent que l'eau est mouillée! Non mais sérieux, quoi... Savez vous qu'il y a des villes qui n'ont pas de métro? pas de tramways? Au mieux, comme c'est mon cas, un bus le matin, à l'heure des collégiens, un bus le soir, avec l'arrêt à 2km de chez moi? Comment juste faire ses courses, alors? Comment des gens qui, soit disant, "réfléchissent", peuvent-ils être à ce point ignorants des conditions de vie de leurs concitoyens? Non mais allo, quoi? Ya quelqu'un?...

Par

Faudra dire ça a Annie la folle.....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire