Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Lamborghini Huracan : le succès ne se dément pas

Trois ans et demi après ses débuts, la petite Lamborghini a passé le cap des 8 000 exemplaires produits. Avant le lancement de l'Urus, elle reste la meilleure vente de l'histoire de la marque.

Lamborghini Huracan : le succès ne se dément pas

Lamborghini s'apprête à ouvrir un nouveau chapitre de son histoire. La marque agrandira son portefeuille de produits d'ici la fin d'année avec le très attendu Urus. Le taureau va donc oser s'aventurer sur le terrain des SUV… et des voitures familiales.

Que les puristes se rassurent, Lamborghini restera avant tout tourné vers les supercars. Il suffit de regarder les chiffres de ventes pour s'en convaincre. Le constructeur avait atteint un niveau historique en 2016, avec 3 457 livraisons. Lambo est porté par l'Huracan, qui rencontre un grand succès. Elle a représenté l'année dernière deux tiers des ventes.

Le petit taureau vient cette semaine de passer un cap symbolique, celui du 8000e exemplaire produit. Il s'agit d'un Spyder couleur « Grigio Lynx » qui est destiné à un client anglais. Il a fallu un peu moins de 3 ans et demi pour atteindre ce cap. À titre de comparaison, la Gallardo, l'ancêtre de l'Huracan, a été produite en 14 000 unités sur dix ans !

L'Huracan, c'est une famille complète de modèles. Les clients aisés ont le choix entre coupé et Spyder, propulsion 580 ch et transmission intégrale 610 ch. Ajoutez à cela depuis quelques semaines une version bodybuildée, la bien nommée Performante révélée au Salon de Genève avec un V10 gonflé à 640 ch.

En savoir plus sur : Lamborghini Huracan

Commentaires (15)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

A noter des membres du personnel chaussés en AirPho :wink:

Par

Piech a eut du nez...

Racheté pour à peine 110M€, il a su redonner la stabilité financière et marketing a la marque q chrysler et l'indonésien avaient kc.

Et le depart de Luca di Montezemolo des rouges de Maranello ne devrait être que bénéfique pour la marque de sant'agata...

Par

En réponse à foliedouce31

Commentaire supprimé.

On te reconnait bien gignac avec tes théories fumeuses.

Par

En réponse à foliedouce31

Commentaire supprimé.

C'est pour ça qu'ils doivent sortir un Urus, pour espérer atteindre les ventes de Ferrari, qui limite sa production pour garder l'exclusivité. Une vision low-cost et une vision haut-de-gamme quoi.

Par

En réponse à Maître_Yoda

C'est pour ça qu'ils doivent sortir un Urus, pour espérer atteindre les ventes de Ferrari, qui limite sa production pour garder l'exclusivité. Une vision low-cost et une vision haut-de-gamme quoi.

Il est fini au Schweppes ce mec je crois... :biggrin:

Par

En réponse à foliedouce31

Commentaire supprimé.

lamborghini c'est surtout les clients refoulé de Ferrari !

Par

En réponse à Aleks2312

Il est fini au Schweppes ce mec je crois... :biggrin:

Je crois plutôt que le problème, c'est qu'il n'est pas fini ...

Par

En réponse à foliedouce31

Commentaire supprimé.

Du tps de Ferruccio & Enzo, effectivement.

Depuis les années Montezemolo, c fini.

A suivre avec le Sergio, il sera certainement capable de sortir un Urus chez le cheval cabré...

Par

En réponse à Toppo

lamborghini c'est surtout les clients refoulé de Ferrari !

Exactement !

Par

En réponse à Pirelli P7

Je crois plutôt que le problème, c'est qu'il n'est pas fini ...

Un problème ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire