Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Le groupe Fiat Chrysler compte sur Jeep et le nouveau RAM

Dans Economie / Politique / Marché

Le groupe Fiat Chrysler compte sur Jeep et le nouveau RAM

Le groupe Fiat possède un nombre non négligeable de marque dans son portefeuille, mais une seule possède actuellement un potentiel important : Jeep. Le patron du géant italo-américain espère d'ailleurs que Fiat Chrysler Automobile doublera ses bénéfices nets d'ici 2022, grâce à Jeep et à la remontée du RAM.

La dégringolade du groupe Fiat Chrylser aux Etats-Unis ces derniers mois semble interminable. Il faut dire que le marché américain commence à accuser le coup, et FCA le paye au prix fort face à des concurrents souvent mieux armés sur tous les segments : Ford domine les pick-ups full size, General Motors s'en sort mieux avec ses crossovers, qui commencent à remplacer les berlines dans le haut du classement, et Toyota est toujours devant FCA au classement général.

Tout n'est toutefois pas catastrophique pour Fiat Chrylser qui est actuellement au salon de Detroit pour dévoiler des choses intéressantes. Le nouveau pick-up RAM, tout d'abord, qui arrive à point dans un marché ultra dominé par la série F de Ford. Le groupe italo-américain a mis le paquet sur son gros bébé : nouveaux moteurs (dont un hybride), suspensions à ressorts hélicoïdaux aux quatre coins et un sacré contenu technologique pour celui qui rattrape le Chevrolet Silverado à la seconde place du segment le plus porteur aux Etats-Unis.

L'autre atout de FCA est Jeep. La marque a publié de mauvais résultats aux Etats-Unis en décembre avec 10 % de baisse des ventes, mais Jeep est probablement le constructeur le plus dynamique du portfolio de Fiat Chrylser. L'arrivée du Renegade a fait un bien fou, les renouvellements et nouveautés se sont enchaînés : Cherokee, Compass et Wrangler, notamment. Sergio Marchionne, le patron du groupe Fiat Chrysler, estime que si Jeep poursuit sur sa voie, les profits de FCA pourraient alors être doublés d'ici cinq ans. Mais d'ici là, l'Italien ne sera plus en poste puisqu'il quittera l'an prochain son poste de PDG, lui qui annonce être aujourd'hui "fatigué". Le patron de Jeep, justement, Mike Manley, fait partie des prétendants au titre...

Mots clés :

Commentaires (25)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pour info le RAM 1500 dispose de 4 ressorts hélicoïdaux et "mlutis bras" depuis 2009 , et l'option suspension pneumatique depuis fin 2013 , sans compteur sur une désactivation des cylindres depuis 2009.

Après si ça évolue sur les gammes 2500 et 3500 c'est bien même si les lames de ressort sur les heavy duty pour les charge très lourde sera certainement conservé .

Après hâte de voir les nouveaux moteurs , pour l'hybride curieux car sur des gros véhicule de ce type au vue de l'usage je ne sait pas si c'est vraiment judicieux

Quand à Jeep c'est aussi lier à son histoire et passif avec une image forte qui pourront peut-être redonner un coup de fouet si les nouveautés arrivent en bons nombres .

Par

Il s'en fout le Sergio, en 2022, il ne sera plus là pour faire les comptes...

Cependant, je serais un peu plus prudent dans les prévisions....

Maintenant que tout le monde propose une gamme de ces âneries sur roues, le potentiel pour chaque constructeur s'en trouvera évidement réduit d'autant.

Et bien des pays vont intensifier les taxations sur les émissions, y compris en Chine.

Façon de faire face : l'hybride et l'électrique. Deux domaines où FCA est très en pointe, comme chacun sait....

Par

Chrysler Jeep a connu nombre de grands écarts entre splendeur et disparition annoncée. L'arrivée de Fiat, si elle n'a pas forcément aidée Chrysler ( arrêt de la distribution Chrysler/ Dodge en Europe et gamme Chrysler réduite à peau de chagrin aux Etats-Unis) a plutôt été salutaire pour Jeep ( le Renegade cartonne de partout, et la gamme Jeep/Ram se porte plutôt bien). Bien sûr, pour le futur, le manque de moyens du groupe et son immense retard dans les motorisations hybrides ou électriques peuvent remettre en péril l'avenir de ses blasons US. Mais, comme jadis, une bonne fée sauvera certainement les meubles : cette fois-ci elle aura probablement les yeux bridés, mais si c'est pour une réussite comme celle de Geely avec Volvo personne ne s'en plaindra.

Par

Sergio Marchionne investit beaucoup trop dans Jeep et très peu dans les autres marques comme Lancia, Chrysler, Maserati et dans une moindre mesure Alfa Roméo et Fiat.

Par

quel visionnaire, compter sur des usines à pollution pour assurer son avenir

Par

En réponse à smartboy

Chrysler Jeep a connu nombre de grands écarts entre splendeur et disparition annoncée. L'arrivée de Fiat, si elle n'a pas forcément aidée Chrysler ( arrêt de la distribution Chrysler/ Dodge en Europe et gamme Chrysler réduite à peau de chagrin aux Etats-Unis) a plutôt été salutaire pour Jeep ( le Renegade cartonne de partout, et la gamme Jeep/Ram se porte plutôt bien). Bien sûr, pour le futur, le manque de moyens du groupe et son immense retard dans les motorisations hybrides ou électriques peuvent remettre en péril l'avenir de ses blasons US. Mais, comme jadis, une bonne fée sauvera certainement les meubles : cette fois-ci elle aura probablement les yeux bridés, mais si c'est pour une réussite comme celle de Geely avec Volvo personne ne s'en plaindra.

vous avez malheureusement tout résumé. Et le problème de FAC, contrairement à VAG à qui il faut bien leur rendre, c'est que le développement d'une marque se fait toujours au détriment des investissements dans les autres marques du groupe

Par

-Chrysler est le seul constructeur américain à encore proposer un vrai van familial (déjà) disponible en hybride (en plus). Par contre, la 200 a été un échec, et la 300 date de la naissance du Christ.

-Dodge a eu le mérite de proposer un dragster abordable (Demon) et a toujours au catalogue un des grands SUV américains les plus puissants. Les autres modèles sont des vieilleries et la Dart a fait un bide (normal, cousine de la 200).

-Ram a encore deux antiquités Opel / Peugeot rebadgées au catalogue. Me semble que les pickup sont renouvelés.

-Jeep est en pleine renaissance.

-Lancia est dans le c(r)oma.

-Alfa Romeo fait un bon petit retour (en partant de rien donc pas de quoi faire la bringue).

-Maserati prend la poussière.

-Fiat, gamme 500 mise à part, n'a rien de pertinent à proposer aux américains.

C'est pas comme si il était temps de s'inquiéter... Beaucoup d'éditions limitées et de clins d'œils au passé US, mais la clientèle n'est pas dupe. J'espère que le prochain patron saura mettre un coup de fouet au groupe, et remettre de l'ordre dans ce foutoir.

Par

On pourrait peut-être expliquer la "dégringolade".Entr'autres:Les nouveaux modèles viennent d'être mis sur le marché ou vont l'être.La vente aux flottes a encore été diminuée pour arriver au 1/3 de ce qu'elle était en 2010.La vente aux flottes représentent combien pour les autres constructeurs?.répondez pas tous en même temps.

Par

En réponse à LittlePaulie

-Chrysler est le seul constructeur américain à encore proposer un vrai van familial (déjà) disponible en hybride (en plus). Par contre, la 200 a été un échec, et la 300 date de la naissance du Christ.

-Dodge a eu le mérite de proposer un dragster abordable (Demon) et a toujours au catalogue un des grands SUV américains les plus puissants. Les autres modèles sont des vieilleries et la Dart a fait un bide (normal, cousine de la 200).

-Ram a encore deux antiquités Opel / Peugeot rebadgées au catalogue. Me semble que les pickup sont renouvelés.

-Jeep est en pleine renaissance.

-Lancia est dans le c(r)oma.

-Alfa Romeo fait un bon petit retour (en partant de rien donc pas de quoi faire la bringue).

-Maserati prend la poussière.

-Fiat, gamme 500 mise à part, n'a rien de pertinent à proposer aux américains.

C'est pas comme si il était temps de s'inquiéter... Beaucoup d'éditions limitées et de clins d'œils au passé US, mais la clientèle n'est pas dupe. J'espère que le prochain patron saura mettre un coup de fouet au groupe, et remettre de l'ordre dans ce foutoir.

Le problème c'est le blé,c'est l'avoine,c'est les pépettes.Ils ne peuvent se permettre de sortir 40 modèles comme les premiers de la classe.Ils ne peuvent sortir que quelques modèles,avec l'obligation de ne pas trop se tromper.On peut critiquer Marchionne,mais pour l'instant il a fait un sans faute,point de vue financier.S'il réussit à éponger la dette,comme il l'a promis et après avoir renouvelé les usines américaines,il serait bien bête de laisser çà aux américains,qui vont se croquer le gâteau qu'il a mis dix ans à faire.

Par

En réponse à p.martin.pm

On pourrait peut-être expliquer la "dégringolade".Entr'autres:Les nouveaux modèles viennent d'être mis sur le marché ou vont l'être.La vente aux flottes a encore été diminuée pour arriver au 1/3 de ce qu'elle était en 2010.La vente aux flottes représentent combien pour les autres constructeurs?.répondez pas tous en même temps.

Je dirais 60 à 70% par rapport à la vente aux particuliers.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire