Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

L'industrie auto européenne en quelques chiffres

Dans Economie / Politique / Industrie

L'association des constructeurs automobiles européens publie chaque année un vade-mecum regroupant les principaux indicateurs industriels et du commerciaux. La dernière édition confirme que le secteur se porte globalement assez bien, et que la France n'est pas le pays le moins dynamique.

L'industrie auto européenne en quelques chiffres

Toujours intéressant, ce mémo annuel édité par l’Association des constructeurs automobiles européens. Dans la dernière édition, disponible depuis peu, on apprend notamment que :

… l’automobile représente 5,6% de l’emploi total en Europe

… la fabrication de voitures s’y est établie à 16 millions l’an dernier, soit 22% de la production mondiale, et les immatriculations de modèles neufs à 13,7 millions (19% du global)

… les motorisations diesel représentent 51,6% de ces immatriculations de voitures neuves (contre 53% en 2014)

… l’on compte 252,7 millions de voitures en circulation sur le Vieux continent, dont l’âge moyen s’établit à 9,7 ans

… les émissions moyennes de voitures neuves sont de 119,6 g (111 g pour la France)

… quelques 225 sites de production et d’assemblage se répartissent sur le territoire européen

… l’on dénombre 83 immatriculations de voitures neuves pour 1000 habitant au Luxembourg, contre 45 en Belgique (deuxième du classement) et 3 en Bulgarie. Le chiffre est de 29 pour la France, soit 2 de plus que la moyenne européenne.

 

 

 

Portfolio (1 photos)

Mots clés :

Commentaires (16)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

aaaaah, le Grand duché, royaume incontesté des voitures de fonction de la zone euro

Par

"l’automobile représente 5,6% de l’emploi total en Europe" bien, pas bien ?, répartition,dans quels pays ? Comparatif avec les chiffres à la fin du siècle dernier ?. Si on prend le nombre d'ouvriers chez Renault en France e 1985 et aujourd'hui ça fait très mal, indépendamment de toute stratégie visant à la pérennité et à la profitabilité du groupe.

Par

En réponse à JF2

"l’automobile représente 5,6% de l’emploi total en Europe" bien, pas bien ?, répartition,dans quels pays ? Comparatif avec les chiffres à la fin du siècle dernier ?. Si on prend le nombre d'ouvriers chez Renault en France e 1985 et aujourd'hui ça fait très mal, indépendamment de toute stratégie visant à la pérennité et à la profitabilité du groupe.

Depuis 1985 chez RENAULT le nombre d'ouvriers a certes baissé mais combien de postes hautement qualifiés dans l'ingénierie, l'administration ou la recherche ont été créés ?

Car, de mémoire, le TECHNOCENTRE et ses 10 000 collaborateurs n'existait pas en 1985, et y'avait pas autant de monde à l'époque au niveau de la conception des véhicules.

Effectivement, la recherche de rentabilité, la robotisation et la délocalisation permise par les traités européens auront eu raison de nos usines (en partie car, forte heureusement, il y a encore de grosses usines RENAULT/PSA chez nous).

Par

J' en étais sûr, on aKKueillera des petits gars du bourg du loup qui risKent de se retrouver excédentaires très bientôt, après formation et remise à niveau bien sûr ..!!

Par

Belgique 2em lol j'espère qu ont deviendra pas aussi désagréable que luxo :peur:

Par

En réponse à Jean-Marc17

Belgique 2em lol j'espère qu ont deviendra pas aussi désagréable que luxo :peur:

on espère :wink:

parce que sinon :peur:

Par

vivment la delocalisation de les sites en pologne et les nouveaux projets en chine. car la ca coute cher pour le moment d'avoir des sites de prod en france. !

Heurseument avec les taxes sur l'acier, ca va aider les top dirigeants a délocaliser car c'est trop cher en europe de l'ouest.

Alors qu'on peut faire de l'assemblage en pologne avec des produits semi fini venant hors d'EU.

Par

En réponse à SiriusRST

Depuis 1985 chez RENAULT le nombre d'ouvriers a certes baissé mais combien de postes hautement qualifiés dans l'ingénierie, l'administration ou la recherche ont été créés ?

Car, de mémoire, le TECHNOCENTRE et ses 10 000 collaborateurs n'existait pas en 1985, et y'avait pas autant de monde à l'époque au niveau de la conception des véhicules.

Effectivement, la recherche de rentabilité, la robotisation et la délocalisation permise par les traités européens auront eu raison de nos usines (en partie car, forte heureusement, il y a encore de grosses usines RENAULT/PSA chez nous).

Et combien de prestataires sortant de sociétés de services au Technocentre ? Renault comme d'autres ne crée plus tant que ça de postes internes pour des ingés. Si on peut pas parler de délocalisation, on peut quand même considérer que l'interim touche autant les unités de production que les centres de développement aujourd'hui. On est très très loin de la régie aujourd'hui, sans même évoquer l'aspect équipementiers qui dilue encore plus pour tous les constructeurs nationaux la part réelle de "made in France".

Par

En réponse à SiriusRST

Depuis 1985 chez RENAULT le nombre d'ouvriers a certes baissé mais combien de postes hautement qualifiés dans l'ingénierie, l'administration ou la recherche ont été créés ?

Car, de mémoire, le TECHNOCENTRE et ses 10 000 collaborateurs n'existait pas en 1985, et y'avait pas autant de monde à l'époque au niveau de la conception des véhicules.

Effectivement, la recherche de rentabilité, la robotisation et la délocalisation permise par les traités européens auront eu raison de nos usines (en partie car, forte heureusement, il y a encore de grosses usines RENAULT/PSA chez nous).

Depuis quand on fait de la Recherche pour construire une Renault ?

Par

En réponse à Maître_Yoda

Depuis quand on fait de la Recherche pour construire une Renault ?

he ho ce ne sont pas des voitures anglaises ou des lancia des années '80 non plus!! la R&D chez Rono c'est le compromis confort/polyvalence depuis des années! (la fiabilité c'est une autre histoire)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire