Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les Etats-Unis reconnaissent l'intelligence artificielle comme conducteur

Publié dans Futurs modèles > Technologie

par

Mine de rien c’est une victoire stratégique qu’a remporté la firme Google en faisant reconnaître par sa redoutable administration l'intelligence de la voiture autonome comme un conducteur. La voie ouverte pour sa Google Car dépourvue de volant et de commandes afin d’éviter justement que l’être humain s’en mêle. Jusque-là incontournable pour une inflexible National Highway Traffic Safety Administration» (NHTSA), l’homme est maintenant invité à n’être qu’un passager. Du mois, aux Etats-Unis.

Les Etats-Unis reconnaissent l'intelligence artificielle comme conducteur

Alors que Google promet que sa voiture sera proposable sur le marché en 2020, il était temps que cette évolution de la réglementation intervienne. C’est aussi un changement de mentalité qui s’annonce. Considérer les voitures autonomes comme des conducteurs n’était pas dans l’air du temps avant cette ouverture pour un changement radical de la réglementation. La volonté du NHTSA était pourtant de toujours avoir un titulaire du permis présent à bord, pour conduire le véhicule en cas de défaillance du système de conduite, par souci de sécurité. Or pour Google, c’est justement le genre humain qui est source d’insécurité. Force est de constater que la firme américaine fait bouger les lignes.

Certes, on en est qu’au stade de la déclaration et aucune date concrète d'application de la nouvelle législation ‘a été déterminée. À l'heure actuelle, seules des dérogations lui permettent de mener des phases de test. Mais pour les observateurs, c’est bel et bien un premier pas légal qui ouvre l'arrivée des voitures autonomes sur le marché des particuliers aux États-Unis qui a été franchi. On rappellera qu’en France, la règle depuis 1968 veut qu’un conducteur soit constamment au contrôle de son véhicule. Cependant, la loi sur la transition énergétique, adoptée le 22 juillet dernier, autorise le gouvernement à prendre par ordonnance toute mesure permettant «la circulation sur la voie publique de véhicules à délégation partielle ou totale de conduite».     

Inscription à la newsletter

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (17)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou Créer un compte

Lire les commentaires

Par

cette décision était attendue et il ne pouvait en être autrement.

je ne me verrais pas effectivement être responsable de la conduite automatique d'un véhicule dont je ne tiendrais pas les commandes (volant et pédales).

mais clairement, ce seront donc les constructeurs qui seront responsables des algos de conduite de leurs véhicules, sous réserve bien entendu que personne d'autres n'y touchent.

Par

attention precision, c'est bien le LOGICIEL de Google qui est reconnu comme conducteur - pas les vehicule tout emtier ou bien le logiciel d'une autre entreprise.

Par

Google a le fric donc le pouvoir. Dépêchez-vous de monter dans votre bagnole autonome, le gouvernement a hâte d'avoir un moyen de manipulation/surveillance supplémentaire à sa disposition...

Par

En réponse à AtomicCity

Google a le fric donc le pouvoir. Dépêchez-vous de monter dans votre bagnole autonome, le gouvernement a hâte d'avoir un moyen de manipulation/surveillance supplémentaire à sa disposition...

quel est le risque? pas sûr de comprendre.

et quand bien même on surveillerait mes déplacements, qu'est ce que j'en ai à cirer? je n'ai rien à cacher...

Par

Les voitures autonomes peuvent être intéressantes pour les personnes agés.

Par

En réponse à djodjo57

Les voitures autonomes peuvent être intéressantes pour les personnes agés.

Exactement !

Fervent utilisateur de youngtimers, j'attends la voiture autonome avec impatience. les une spour le plaisir, les autres pour l'utilitaire quand on prend de l'age.

Ceci dit, ceux qui craignent pour leurs libertés, qu'ils aillent à pied...

Et qu'ils n'oublient pas de débrancher leur smartphone !!

Par

nous ne serons bientôt plus que des passagers dans nos véhicules, une bonne chose pour la sécurité, moins bonne pour l'amour de l'automobile.

les gouvernements pourront utiliser les flics à autre chose que verbaliser l'automobiliste. manque à gagner pour l'état c'est certain

Par

En réponse à AtomicCity

Google a le fric donc le pouvoir. Dépêchez-vous de monter dans votre bagnole autonome, le gouvernement a hâte d'avoir un moyen de manipulation/surveillance supplémentaire à sa disposition...

Ne vous inquiétez pas le gouvernement sait ce que vous faites depuis bien longtemps, pas besoin de voiture autonome pour ça !

À moins bien sur que vous n'ayez pas de téléphone, que vous n'utilisiez pas internet, que vous n'empruntiez jamais les autoroutes ...

Par

Moi ce qui me fait peur, c'est plutot la partie de transition où véhicules autonome et conducteurs seront en même temps sur les routes. Il y'a beaucoup d'interractions qui ne seront plus possible, comme l'appel de phare pour signaler d'alumer ses phares, mais qui veut aussi signaler un danger (pieton ou velo, accident...), ou alors le geste de la main pour laisser passer quelqu'un (bouchons), en j'en passe.

Par

En réponse à ///M

Ne vous inquiétez pas le gouvernement sait ce que vous faites depuis bien longtemps, pas besoin de voiture autonome pour ça !

À moins bien sur que vous n'ayez pas de téléphone, que vous n'utilisiez pas internet, que vous n'empruntiez jamais les autoroutes ...

et que vous n'utilisiez pas de CB non plus

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou Créer un compte