Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Les patrons du pétrolier Shell roulent en hybride et en électrique

Les patrons du pétrolier Shell roulent en hybride et en électrique

Le temps du tout pétrole pour les dirigeants des groupes comme Shell est terminé. Ces industriels sont désormais conscients de l'essor de l'électrique, même s'il est timide. Le grand patron de Shell prend justement le mouvement en marche en passant à l'hybride rechargeable, quand son directeur financier passe carrément à l'électrique.

Evidemment, cette communication est bien orchestrée, surtout venant de la part d'un groupe pétrolier qui doit ménager son public en pleine période de questionnement sur le réchauffement climatique. Mais les changements d'habitude montrent tout de même une évolution, même chez les grands pontes des groupes pétroliers, comme Shell.

Le PDG de Shell, Ben Van Beurden, a largement les moyens de rouler dans n'importe quelle supercar ou autre voitures à l'appétit sans limite, mais l'homme va échanger son diesel (il ne précise pas quel modèle) pour un hybride rechargeable. Certes, c'est loin d'être un modèle d'économie puisqu'il s'agit de la Mercedes S550e, une limousine capable d'effectuer une cinquantaine de kilomètres sans consommer de carburant mais qui, le reste du temps, devra compter sur ses six cylindres et ses deux turbos. De plus, de nombreux essais ont montré que la S500 à moteur V8 affichait en conditions réelles la même consommation (étant bien plus légère) que la S550e hybride. Une bonne conscience, donc, mais peut mieux faire.

La directrice financière de Shell passe quant à elle au tout électrique avec la BMW i3 en véhicule personnel, ce qui est toujours mieux que la gourmande allemande.

Des changements d'habitudes qui soulignent une nouvelle politique chez Shell. Interviewé par la presse anglaise, Ben Van Beurden explique qu'il faut intensifier le mouvement vers l'électrique et que ce qui est fait actuellement est insuffisant pour limiter la fameuse augmentation de température moyenne dans le monde. 

Fait intéressant, l'homme explique que si les gouvernements et les différents acteurs du monde du transport oeuvrent ensemble, le pic de demande pour les carburants fossiles pourrait être atteint d'ici 2030, voire avant, si les biocarburants émergent un peu plus.

Commentaires (20)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

hate de voir comment les petroliers vont se reconvertir !

Par

On se met au goût du jour.Pas au point d'acheter une Tesla.Il est pas marqué boubourse,là.Pas vrai Ben?

http://www.autonews.com/article/20170815/BLOG06/170819883/why-this-tesla-fan-thinks-the-company-is-losing-its-way

Par

Si les petroliers eux meme commencent à dire ça, c que la situation est encore plus grave que ce qu on croit...

Par

En réponse à mdb92

Si les petroliers eux meme commencent à dire ça, c que la situation est encore plus grave que ce qu on croit...

Pas vraiment, ça veut juste dire qu'ils ont réinvestit aux bons endroits et que maintenant, le pétrole peut être abandonné sans que leur fortune soit impactée de manière alarmante. En gros, c'est le signe que l'industrie pétrolière a placé ses billes pour l'après pétrole, et que les états, comme toujours, ont tjrs leur billes investies aux mauvais endroits et bloque la transition.

Par

En réponse à GlobalGuillaume

hate de voir comment les petroliers vont se reconvertir !

Ben t'as vu Global....en Mercedes Classe S.... pauvre garçon !

Par

"De plus, de nombreux essais ont montré que la S500 à moteur V8 affichait en conditions réelles la même consommation (étant bien plus légère) que la S550e hybride. Une bonne conscience, donc, mais peut mieux faire."

Quand je lis ça, je pense garder mon v8 encore longtemps. Je pense que l'hybride n'est pas rentable pour le particulier. L'électrique oui probablement quand les villes s'y mettront vraiment.

Par

En réponse à pechtoc

Pas vraiment, ça veut juste dire qu'ils ont réinvestit aux bons endroits et que maintenant, le pétrole peut être abandonné sans que leur fortune soit impactée de manière alarmante. En gros, c'est le signe que l'industrie pétrolière a placé ses billes pour l'après pétrole, et que les états, comme toujours, ont tjrs leur billes investies aux mauvais endroits et bloque la transition.

Comme Total qui a racheté les batteries SAFT

Par

En réponse à willb94

"De plus, de nombreux essais ont montré que la S500 à moteur V8 affichait en conditions réelles la même consommation (étant bien plus légère) que la S550e hybride. Une bonne conscience, donc, mais peut mieux faire."

Quand je lis ça, je pense garder mon v8 encore longtemps. Je pense que l'hybride n'est pas rentable pour le particulier. L'électrique oui probablement quand les villes s'y mettront vraiment.

c'est un cas particulier

L'hybride toyota est maitrisé et tous les hybrides hsd toyota restent plus économiques que les essences et les diesels en utilisation mixte, sans oublier le coût d'entretient moindre, les claquements en moins et le silence de fonctionnement en plus. Un CHR hybride en condition urbaine et peri urbaine, c'est moins de 4 litres au cent, et moins de 6 au cente sur autoroute, ce qui est pas mal pour un véhicule de ce gabarit. Sachant que les hybrides vont encore s'améliorer, ses arguments face au diesel sont de plus en plus solide

Par

aah ce fameux Pic Oil! on en parle depuis le début des années 2000! puis 2015, puis 2030....il ya des tas de méga reserves fossiles dans le monde mais ce sont des endroits chauds du point de vue guerre...pour notre independance inutile de s'abreuver plus longtmpes auprés des pays arabes (terroristes sur les bords) et tournons nous vers l'electrique

Par

Le peak oil c'est déjà produit à l'échelle des USA c'était au début des années 70 on parle du pétrole conventionnel produit sur le sol Américain. Et on attend effectivement depuis ce temps qu'il se passe la même chose à l'échelle mondiale. Alors peak ou plateau de production parce qu'on irait chercher pour très cher du pétrole profond ou sous les pôles. Des cours soutenu permettrai d'investir pour extraire ce pétrole difficile d'accès.

Mais ce qu'il y d'intéressant dans l'article et sauf erreur de traduction, c'est que le PDG de Shell parle d'un pic de demande.

Il se vendra moins de pétrole à partir 2030 pas parce qu'il n'y en a plus mais parce qu'un part significative des automobilistes sera convertie aux véhicules électrifiés.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire