Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Mini 3 portes : la version électrique sera "made in UK" dès 2019

Mini 3 portes : la version électrique sera "made in UK" dès 2019

Pour le lieu de production de la Mini survoltée, BMW a tranché : le moteur sera fabriqué en Allemagne et sera intégré à la voiture sur les chaînes d'Oxford en Angleterre.

Une Mini que l'on peut brancher à sa prise de courant, on en trouve déjà une dans les concessions. Depuis quelques jours, la marque propose en effet le Countryman Cooper S E, son premier modèle hybride rechargeable. Mais ici, il est question d'un véhicule 100 % électrique.

Certains diront que cela a déjà existé. À la fin de la précédente décennie, le constructeur avait conçu une Mini "E", mais un petit nombre avait été assemblé pour des tests sous forme de location. On note qu'il y aura donc un écart de dix ans entre les prémices de l'électrification et le premier modèle disponible à la vente !

La maison mère BMW a confirmé que la voiture sera lancée en 2019 et sera basée sur la variante 3 portes de l'actuelle génération (passée d'ici là par la case restylage). Ces derniers jours, des rumeurs avaient circulé sur le site de production, avec en toile de fond le Brexit.

BMW a tranché : la voiture sera bien assemblée dans l'usine d'Oxford au Royaume-Uni. La marque a précisé cependant qu'elle n'avait reçu aucune assurance de la part du gouvernement britannique à propos d'éventuels arrangements post-Brexit. Tout ne sera pas "made in UK" car le moteur sera produit par les sites allemands de Dingolfing (où sont actuellement fabriquées les Série 5 et 7 hybrides) et Landshut, en Bavière.

BMW rappelle à cette occasion son objectif en matière de voitures écolos : il souhaite que les modèles hybrides et électriques représentent 25 % des ventes du groupe d'ici 2025. Le calendrier de lancements pour les futures électriques n'a aucun secret : i8 roadster en 2018, Mini en 2019, X3 en 2020 et i Next (une familiale à conduite autonome) en 2021.

Mots clés :

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et n'oublions pas les batteries qui elles aussi viendraient d'Allemagne.

Par

Sic "BMW rappelle à cette occasion son objectif en matière de voitures écolos : il souhaite que les modèles hybrides et électriques représentent 25 % des ventes du groupe d'ici 2025"

De toutes façons, il n'a pas le choix à cause de la loi Européenne sur le CO2 qui va mettre à la ferraille tous les véhicules essence car 95g de CO2 c'est impossible avec un moteur essence (sauf micro citadine) ==> les petites BM (les moyennes en fait) vont devoir s'hybrider, les grosses & puissantes devenir PHEV

Par

....et encore plus impossible à atteindre ces 95g avec la vogue galopante des camionnettes .

Ajoute à ça des normes plus réalistes, des filtres sur les essences à injection directe...

Bref, objectif totalement irréaliste ... sauf à proposer en effet ces électriques. Hors de prix et incompatibles avec les besoins de l'immense majorité.

Mais comme ce ne seront pas les ventes réelles qui seront comptabilisées....bingo !

Par

BMW ne craint pas les conséquences à venir du Brexit :redface:

Par

qui a dit que le brexit serait une calamité pour les anglais?

la calamité, c'est surtout le bourrage de crâne qu'on nous assène en permanence...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire