Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Mondial de l'auto 2018: un complet renouvellement

Dans Salons / Salon de Paris

Le Mondial de l’auto se réinventera totalement pour sa prochaine édition, qui se tiendra en octobre 2018. Parmi les nouveautés, des nocturnes, des supercars à l’honneur, un focus sur les nouvelles mobilités ou bien encore le retour de la moto. Une belle façon de relancer l'évènement, qui fêtera alors ses...120 ans!

Le Mondial de l'auto adopte une nouvelle identité graphique, voulue plus luxueuse et plus moderne. Le "O" vibré de Mondial fait référence à la mobilité.
Le Mondial de l'auto adopte une nouvelle identité graphique, voulue plus luxueuse et plus moderne. Le "O" vibré de Mondial fait référence à la mobilité.

Les temps sont durs pour les salons automobiles, confrontés à une désaffection croissante du public et boudés par de plus en plus de constructeurs. Qu’à cela ne tienne, le Mondial de l’auto, sous l’impulsion de son Commissaire général Jean-Claude Girot, a décidé de se réinventer pour sa prochaine édition, qui se tiendra du 4 au 14 octobre 2018. Un format légèrement raccourci, donc, puisque le salon parisien ne se tiendra que sur 11 jours (et à cheval sur 2 week-ends), mais un programme qui s’annonce bien plus dense que précédemment. Aux constructeurs - dont il est trop tôt pour vous donner la liste précise - et à leurs nouveautés s’ajouteront en effet les éléments inédits que voici :

- les supercars à l’honneur (pavillon 1) : baptisée "Mondial limited", cette zone permettra au grand public de rêver et aux marques de recevoir leurs clients dans un environnement privilégié. Le but est que l’endroit accueille d’autres exposants haut de gamme spécialisés dans la gastronomie, la joaillerie, etc.

- le retour de la moto (pavillon 3): un retour au source selon Jean-Claude Girot, qui espère ainsi attirer l’attention de nouveaux clients automobilistes pour le 2-roues et de « réactiver les 1,2 millions de possesseurs du permis moto ».

- un focus sur les nouvelles mobilités (pavillon 2-2) : le but de ce "Mondial de la mobilité" est de présenter les nouveaux usages et les nouveaux services s’offrant à l’automobile, dans une « approche de divertissement », selon Jean-Claude Girot. Seront ainsi proposés des ateliers de codage, de design, ou bien encore un hackathon de la mobilité.

A cela s’ajoutera un forum international sur l’avenir de la mobilité le lundi 1 octobre, mêlant constructeurs et acteurs du numérique dans l’esprit des « keynotes » dont sont friands les acteurs de la high-tech, ainsi qu’une série de conférences sur les innovations de demain (Mondial.Tech).

Le prix d’entrée restera fixé à 16 €, mais celui-ci sera modulé pour les plus jeunes et pour les visiteurs qui se présenteront aux heures creuses ou en fin de journée. Et l’accès reste gratuit pour les moins de dix ans.

En amont du salon seront organisés différents événements, et notamment le dimanche 30 septembre une grande parade dans les rues de Paris, avec des passages dans les lieux qui ont marqué l’histoire de l’automobile : les Tuileries, où ont été organisés les premiers salons à partir de 1898 (120 ans, donc !), l’Automobile Club de France place de la Concorde, le Grand Palais et les Champs-Elysées. L’idée serait de réunir des automobiles de toutes époques, des premiers modèles de l’histoire aux derniers véhicules autonomes.

Voici donc un programme des plus alléchants, qui semble selon nous réunir assez d’ingrédients pour contrer la tendance à l’essoufflement des grands rendez-vous de ce type. Encore 15 mois à tenir…

Objectif du Mondial de l'auto 2018: rester au-dessus du seuil du million de visiteurs.
Objectif du Mondial de l'auto 2018: rester au-dessus du seuil du million de visiteurs.

Portfolio (5 photos)

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le principal problème de ce salon, c'est qu'il se déroule à Paris, chez Hidalgo...:bah:

Par

Pas mal l'idée de la parade, surtout si les constructeurs jouent le jeu et participent tous avec leurs nouveaux modèles.

Par

En réponse à atmophile

Le principal problème de ce salon, c'est qu'il se déroule à Paris, chez Hidalgo...:bah:

c'est quand les prochaines municipales?

c'est sur en 2O16 ce salon a été saboté... par les mesures autophobes d'annne hidalgo...

les grandes marques sont pas venus...

aujourd'hui le salon de l'auto parisien...

n'a plus aucune importance...

là ou tout se passe c'est au salon de genéve et francfort...

mais bon les écolos sossoss ont pris une rouste aux législatives...on va moins les entendre!!!

ils sont morts!!

la f1 revient en france aprés 5 ans !!!de régime socialiste...

anne hidalgo devrait perdre pas mal de son pouvoir de nuisance...

et se faire virer à la prochaine municipale!!!!

le salon peut retrouver son lustre...

Par

En réponse à atmophile

Le principal problème de ce salon, c'est qu'il se déroule à Paris, chez Hidalgo...:bah:

Et en quoi c'est un problème ? C'est un salon privé organisé dans un lieu privé.

Hidalgo "la méchante sorcière qu'elle aime pas la gentille voiture" n'y a pas son mot à dire.

Par

En réponse à gignac31

c'est quand les prochaines municipales?

c'est sur en 2O16 ce salon a été saboté... par les mesures autophobes d'annne hidalgo...

les grandes marques sont pas venus...

aujourd'hui le salon de l'auto parisien...

n'a plus aucune importance...

là ou tout se passe c'est au salon de genéve et francfort...

mais bon les écolos sossoss ont pris une rouste aux législatives...on va moins les entendre!!!

ils sont morts!!

la f1 revient en france aprés 5 ans !!!de régime socialiste...

anne hidalgo devrait perdre pas mal de son pouvoir de nuisance...

et se faire virer à la prochaine municipale!!!!

le salon peut retrouver son lustre...

Et les marques qui ne sont pas venues à Genève ou Francfort, c'est la faute à Hidalgo ?

Elle est vraiment très méchante, dis donc...

Par

En réponse à gignac31

c'est quand les prochaines municipales?

c'est sur en 2O16 ce salon a été saboté... par les mesures autophobes d'annne hidalgo...

les grandes marques sont pas venus...

aujourd'hui le salon de l'auto parisien...

n'a plus aucune importance...

là ou tout se passe c'est au salon de genéve et francfort...

mais bon les écolos sossoss ont pris une rouste aux législatives...on va moins les entendre!!!

ils sont morts!!

la f1 revient en france aprés 5 ans !!!de régime socialiste...

anne hidalgo devrait perdre pas mal de son pouvoir de nuisance...

et se faire virer à la prochaine municipale!!!!

le salon peut retrouver son lustre...

"les grandes marques sont pas venus..."

T'as raison, les grandes marques ne sont pas venues : la preuve, il y avait le groupe Volkswagen.

Par

J'y suis allé 4 fois au Salon de l'auto et j'ai toujours autant apprecié en 2016, je vois pas trop le pb du salon :bah: c'est toujours agreable d'y aller :bien:

Par

Bien entendu, les motorisation diesel seront banni du salon, Anne s'y emploie.

Par

En réponse à beniot9888

Et en quoi c'est un problème ? C'est un salon privé organisé dans un lieu privé.

Hidalgo "la méchante sorcière qu'elle aime pas la gentille voiture" n'y a pas son mot à dire.

Ben si!!!

Moi, je peux pas y aller avec ma titine...

Par

En réponse à beniot9888

Et en quoi c'est un problème ? C'est un salon privé organisé dans un lieu privé.

Hidalgo "la méchante sorcière qu'elle aime pas la gentille voiture" n'y a pas son mot à dire.

Méchante sorcière je ne sais pas, en tout cas l'automobile, le sport et la passion automobile en générale ne sont pas vraiment sa tasse de thé.

Les transports en commun non plus, vu le manque d'hygiène et de place dans les transports de bétails parisiens.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire