Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Petite histoire barrée de ronds-points carrés

Dans Faits divers & Insolite / Insolite

Pour tenter d’accommoder les nécessités de la protection du patrimoine historique avec la circulation routière dans la cité médiévale de Chinon en Indre-et-Loire, les responsables des monuments historiques ont accepté d’édifier des ronds-points. A la condition qu’ils soient carrés et très peu visibles. Résultat : un vent de révolte automobile a soufflé sur la douceur tourangelle. Récit d’une absurdité clochemerlesque et routière.

Petite histoire barrée de ronds-points carrés

C’est un conte moderne et totalement véridique qui se déroule au pays de l’Absurdie, dans ce drôle d’Etat dont la capitale pourrait être la jolie bourgade de Chinon. Une commune d’Indre-Et-Loire qui a droit de cité et un sacré pedigree, puisque c’est, entre autres hauts faits historiques, dans cette ville royale que Jeanne d’Arc a rencontré, et reconnu Charles VII, futur roi de France. On ne badine pas avec la Pucelle touchée par la grâce, ni avec les vieilles pierres qui ont édifié la Nation.

Du coup, le centre-ville de Chinon est archi-classé aux monuments historiques et, dans ce cas, même le choix d’un pot de fleurs posé sur un balcon s’avère complexe. Beaucoup moins cependant que l’édification d’un rond-point. Or, comme dans toute ville, qu’elle soit chargée d’histoire ou pas, les giratoires remplacent quasi systématiquement les « stop » et autres « cédez le passage ». Alors, aux deux extrémités du pont Aliénor d’Aquitaine – qui elle aussi a posé séant dans la bonne ville – il fut décidé d’aménager deux ronds-points.

Des ronds-points qui ne doivent pas ressembler à des ronds-points

Et d’en référer, comme l’exigent les textes, à l’architecte des bâtiments de France. « Diantre, un rond-point ? Vous n’y pensez point », aurait pu s’exclamer le gardien de l’histoire et de son respect. C’est que les infrastructures routières s’accommodent mal du haut Moyen-Âge.

Aussi, décision architecturale fut prise : pour que les ronds-points ne ressemblent pas à des ronds-points, ils seront carrés. Pourquoi cette forme curieuse ? Pour être raccords avec les hautes murailles de la citadelle et pour que personne ne les identifie comme des ronds-points. De plus, comme les marquages blancs au sol n’existaient pas au temps de Sainte Jeanne, il n’y en aura pas. Seuls de gros clous dans la chaussée seront autorisés. Architectes, représentants du Conseil Départemental et élus de la Ville tombent d’accord, adoptent cette curieuse décision, se tapent dans la main et entament les travaux. Qui sont achevés au mois d’avril dernier.

Une Jacquerie anti carrés-points

Mais à Chinon au XXIe siècle, on ne roule plus guère en calèche et dès leur inauguration, les carrés-points ont déclenché une Jacquerie moderne : les rassemblements fourchus ne se produisent plus devant les châteaux, mais sur Internet, ou les Chinonais vilipendent élus et architectes, après s’être écharpés pour savoir qui avait la priorité et comment franchir les carrefours en forme de quadrilatères.

Au bar-tabac avec vue sur le giratoire qui n’en est pas un, la patronne est un rien complotiste. « Il y a des accidents, mais on n’en parle pas. » Ce « on » désigne les décideurs qui, après moult engueulades, « c’est à moi de passer, abruti », quelques gros coups de freins « mais avance, crétin » et de nombreux bouchons plus tard, ont eu vent de la révolte et se sont réunis au début de l’été. « Entre gens raisonnables, on s’est mis d’accord », explique aujourd’hui le directeur pacificateur des services techniques de la ville. « Surtout, les Bâtiments de France ont fini par accepter que l’on agrandisse les panneaux et que l’on installe une signalétique blanche au sol ». En forme de rond, rapidement dessiné au milieu du carré. En plus, comme des cerises sur le gâteau de la réconciliation citoyenne, des monticules centraux signaleront que les deux carrefours sont bien des ronds-points qu’il convient de contourner. Des ronds-points, certes, mais qui, à Chinon, seront toujours carrés et qui, pour être bien négociés, attendront que les voitures virent à 45 degrés.

Portfolio (1 photos)

Commentaires (15)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

À Six-Fours je connais trois rond-points rectangulaires, et pourtant le patrimoine y est plutôt giron.

Par

Heu, si la photo illustre la réalité rapportée dans l'article, c'est un giratoire... avec un beau panneau cédez le passage. Donc priorité à gauche... si on achevait à coup de peinture et de panneaux les derniers rond-point (priorité à droite), l'amalgame cesserait, les accrochages diminueraient.

Par

Au final, on tourne autour comme sur un rond et ça défigure pas le paysage, ou est le problème?

C'est sur que les gars du coin qui roulent en tank à mazout auront pas le rayon de braquage, et alors, on ne roule pas en Panzer dans une ville médiévale conçue pour des fiacres et des berlines, ou alors c'est qu'on à rien compris au jeu pour bébés qui consiste à ne pas mettre le gros carré dans l'emplacement du rond...

Par

Avec le nouveau décret Royal, qui rend obligatoire l'isolation par l'extérieur,il n'y aura plus de problèmes de patrimoine architectural.Dés qu'un proprio voudra ravaler sa façade a colombages ou en pierre de taille,l'entrepreneur pourra lui imposer l'isolation extérieure complète du bâtiment.En principe les "monuments historiques" sont épargnés.Ségolène a encore frappé.

Par

En réponse à Nicaurists15

Heu, si la photo illustre la réalité rapportée dans l'article, c'est un giratoire... avec un beau panneau cédez le passage. Donc priorité à gauche... si on achevait à coup de peinture et de panneaux les derniers rond-point (priorité à droite), l'amalgame cesserait, les accrochages diminueraient.

Bien dit, une source d'incompréhensions pour certains provinciaux qui empruntaient la Place de l'Étoile quand j'étais petit.

Par

Ils faisaient comment avant le rond point ?

C'est con des vieux jeunes.

La solution est supprimer tout les panneaux (sauf les sens interdits). Le code de la route s'appliquera. Les gens seront perdus, ils rouleront moins vite et cela se passera bien.

Regardez sur internet la ces des villes qui ont supprimé la signalisation.

Par

J'ai jamais capté les ronds points en marquage au sol.

Qui auj' contourne réellement ces fameux marquage au sol ?? Tout l'monde roule par dessus et des fois sans même faire exprès.

Par

En réponse à Arsenal*972 - Compte 3

J'ai jamais capté les ronds points en marquage au sol.

Qui auj' contourne réellement ces fameux marquage au sol ?? Tout l'monde roule par dessus et des fois sans même faire exprès.

Moi je les respectes, sauf en cas de problème d'adhérence (ce qui n'arrive plus depuis que j'ai des pneus pas lisse)

Par

En réponse à Arsenal*972 - Compte 3

J'ai jamais capté les ronds points en marquage au sol.

Qui auj' contourne réellement ces fameux marquage au sol ?? Tout l'monde roule par dessus et des fois sans même faire exprès.

Je dirais (mais je me trompe peut-etre) que c'est pour que les camions puissent passer dans les petits rond-points que certains sur juste marqués au sol.

En Angleterre ca se fait beaucoup (enfin plus qu'en France) et les gens respectent. Mais les anglais ne sont pas les français...

Par

En réponse à vforvictor

Je dirais (mais je me trompe peut-etre) que c'est pour que les camions puissent passer dans les petits rond-points que certains sur juste marqués au sol.

En Angleterre ca se fait beaucoup (enfin plus qu'en France) et les gens respectent. Mais les anglais ne sont pas les français...

En effet, les rond points servent d'abord à fixer les règles de priorité et si il n'y a qu'un marquage au sol c'est pour permettre le passage des gros gabarits. En France, si on a pas un gros monticule visiblement certains ne comprennent pas... Que se passerait il si demain on mettait en place les mêmes règles qu'aux Etats Unis: des stops pour toutes les voies à un croisement, et le premier arrivé est le premier à passer!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire