Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Photos du jour : Jaguar XJ13 (Le Mans Classic)

Dans Voitures d'exception / Exotiques

,

Si l'on devait élire la plus extraordinaire Jaguar de tous les temps, ce serait probablement elle, et ce pour deux raisons : elle ne fut produite qu'à un seul exemplaire (restauré il y a quelques années après destruction) et c'est la toute première Jaguar à tester le V12, en position centrale arrière. Malheureusement, elle restera à l'état de prototype.

Photos du jour : Jaguar XJ13 (Le Mans Classic)

Pour notre photo du jour, nous allons en prendre plein les yeux. La Jaguar XJ13 est probablement l'une des automobiles des années soixante les plus fantastiques qui aient pu exister. L'anglaise est l'oeuvre de Malcolm Sayer, le spécialiste de l'aérodynamique, notamment responsable du design des Type C,D et E. On retrouve sa patte sur cette XJ13 aux courbes très fluides, tout en douceur, sans aucune cassure. Un vrai régal pour les yeux, mais que dire sur ce qui se trouve derrière la vitre arrière !

 

C'est en effet la première fois que Jaguar teste le V12 sur l'une de ses autos, mais la XJ13 est un oiseau rare : c'est le seul exemplaire produit par Jaguar. Le coupé à moteur central arrière a été détruit en 1971 sur un circuit d'essai. L'auto a par la suite été totalement restaurée, et si vous vous demandiez combien peut valoir un tel engin : une offre avait été faite au propriétaire il y a plusieurs années, à près de dix millions d'euros, mais ce fut un refus pur et simple. Il est toujours aussi compliqué d'estimer des exemplaires uniques...

 

Pour finir, un petit mot sur la technique : le V12 5.0 atmosphérique à double arbre à cames en tête développe environ 500 ch et transmet sa puissance à une boîte manuelle à cinq rapports "transaxle", située sur le train arrière.

 

 

Portfolio (15 photos)

Mots clés :

Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pour moi, la plus belle voiture de l'histoire de l'automobile!

Par

Je ne la connaissais pas, une pure merveille!

Par

Ils avaient confiance quand même vu qu'on pouvait la toucher. C'est pas un stand Ferrari tenu par des peignes-cul exposant des voitures ne valant pas 1/10ème de cette dernière qui accepteraient ça.

Par

D'une manière générale, toutes les voitures dont la silhouette est majoritairement en courbes, en galbes, en fluidité, restent extraordinairement belles : cette Jaguar, la Ford GT40, la Ferrari 250 GTO, la Ferrari 330, l'Alfa 33 Stradale, la Lamborghini Miura, ....

Celles dont les lignes sont plus acérées ou qui ont voulu faire dans l'avant-gardisme à tout prix ont pris un phénoménal coup de vieux : je pense à la Countach notamment (mais je comprends qu'on puisse encore l'aimer), ou à des voitures comme la Cizeta ou l'Aston-Martin Lagonda (je la trouvais géniale étant ado, maintenant je dois dire qu'elle me fait pitié).

Une des dernières en date à entrer dans le Panthéon des plus belles voitures était, à mon humble avis, l'Alfa 8C.

Mais les modèles "à se décrocher la mâchoire" se font plutôt rares de nos jours !

Par

L'architecture transaxle, c'est schématiquement moteur à l'avant, boîte à l'arrière. D'ailleurs, étymologiquement c'est simple à comprendre ("trans" signifiant "à travers" et "axle" pour "essieu").

Ici, la boîte et le moteur sont à l'arrière.

Par

En réponse à Dumbphone

D'une manière générale, toutes les voitures dont la silhouette est majoritairement en courbes, en galbes, en fluidité, restent extraordinairement belles : cette Jaguar, la Ford GT40, la Ferrari 250 GTO, la Ferrari 330, l'Alfa 33 Stradale, la Lamborghini Miura, ....

Celles dont les lignes sont plus acérées ou qui ont voulu faire dans l'avant-gardisme à tout prix ont pris un phénoménal coup de vieux : je pense à la Countach notamment (mais je comprends qu'on puisse encore l'aimer), ou à des voitures comme la Cizeta ou l'Aston-Martin Lagonda (je la trouvais géniale étant ado, maintenant je dois dire qu'elle me fait pitié).

Une des dernières en date à entrer dans le Panthéon des plus belles voitures était, à mon humble avis, l'Alfa 8C.

Mais les modèles "à se décrocher la mâchoire" se font plutôt rares de nos jours !

La Ford GT Mk II !

Sinon je suis plutôt d'accord, on pourrait même rallonger la liste avec les Type E, 356, 550, Corvette C1, 300 SL... Les années 50-60, c'était quelque chose. Après, la Countach dans sa toute première livrée reste pour moi de toute beauté avec son côté spartiate, épuré.

Par

" L'anglaise est l'oeuvre de Malcolm Sayer, le spécialiste de l'aérodynamique, "

Ça va pas plaire à Lapoutre ça.... :ouin:

Par

En réponse à Dumbphone

D'une manière générale, toutes les voitures dont la silhouette est majoritairement en courbes, en galbes, en fluidité, restent extraordinairement belles : cette Jaguar, la Ford GT40, la Ferrari 250 GTO, la Ferrari 330, l'Alfa 33 Stradale, la Lamborghini Miura, ....

Celles dont les lignes sont plus acérées ou qui ont voulu faire dans l'avant-gardisme à tout prix ont pris un phénoménal coup de vieux : je pense à la Countach notamment (mais je comprends qu'on puisse encore l'aimer), ou à des voitures comme la Cizeta ou l'Aston-Martin Lagonda (je la trouvais géniale étant ado, maintenant je dois dire qu'elle me fait pitié).

Une des dernières en date à entrer dans le Panthéon des plus belles voitures était, à mon humble avis, l'Alfa 8C.

Mais les modèles "à se décrocher la mâchoire" se font plutôt rares de nos jours !

+1 :bien: :bien:

Par

En réponse à Absolute

L'architecture transaxle, c'est schématiquement moteur à l'avant, boîte à l'arrière. D'ailleurs, étymologiquement c'est simple à comprendre ("trans" signifiant "à travers" et "axle" pour "essieu").

Ici, la boîte et le moteur sont à l'arrière.

Oui mais, si je ne dis pas de bêtises la boîte est tout de même séparée du bloc.

Moteur en position centrale ar et boîte repoussée au plus près du pont ar pour asseoir les roues motrices et bénéficier d'arbres de transmission courts

Par

En réponse à Absolute

L'architecture transaxle, c'est schématiquement moteur à l'avant, boîte à l'arrière. D'ailleurs, étymologiquement c'est simple à comprendre ("trans" signifiant "à travers" et "axle" pour "essieu").

Ici, la boîte et le moteur sont à l'arrière.

Oui mais, si je ne dis pas de bêtises la boîte est tout de même séparée du bloc.

Moteur en position centrale ar et boîte repoussée au plus près du pont ar pour asseoir les roues motrices et bénéficier d'arbres de transmission courts

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire