Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Pollution : 80 % des Français rejettent les mesures prises

Pollution : 80 % des Français rejettent les mesures prises

La semaine dernière a été marquée par des pics de pollution qui ont amené les politiques à agir sur la circulation automobile. Mais ces mesures préventives ont été accompagnées d’un discours militant au relent d‘écologie punitive qui a été nocif au message dont l’idée maîtresse était pourtant la santé publique. Un mélange des genres qui a fait son effet auprès des Français. Selon un sondage, 80 % d’entre eux jugent inefficace la politique menée contre la pollution atmosphérique.

Ces derniers jours ont été marqués par une pollution atmosphérique dans les grandes villes motivant la mise en place de circulations alternées des véhicules. Paris a été à ce titre en première ligne. Quatre jours de régulation assumés couronnant le plus long et le plus intense épisode en la matière observé ces dix dernières années.

Des dispositions qui ne sont pas passées inaperçues, pas plus que le discours qui les a accompagnées. L’occasion de faire un sondage sur l’impact d’une telle situation sur les Français. Une enquête d’opinion qui a été menée par Odoxa pour Le Parisien-Aujourd'hui en France. Verdict ? Les Français jugent assez sévèrement les mesures antipollution.  

Pourtant, la thématique mobilise : 93 % des Français considèrent la lutte contre la pollution atmosphérique, importante (51 %), voire prioritaire (42 %). 65 % d’entre eux jugent ce problème trop peu abordé dans le débat public. Ils croient au développement des voitures dites propres. L'attrait des véhicules utilisant des énergies alternatives au pétrole grandit. En novembre 2015, les Français étaient déjà nombreux (33 %) à se projeter sur l'achat d'un véhicule hybride ou électrique que sur un modèle à essence (34 %) ou diesel (35 %).

La mobilisation est donc réelle, mais la méthode et le discours de nos dirigeants ne prend pas. 80 % jugent inefficace la politique menée contre cette pollution atmosphérique. Ils sont 69 % à désapprouver la politique actuelle et les mesures pénalisantes adoptées envers les automobilistes. Un désaveu qui grimpe à 75 % pour les automobilistes réguliers. Les avis sont très partagés sur le principe de la circulation alternée, 52 % estimant qu'il s'agit là d'une bonne mesure et 48 % considérant le contraire.

41 % estimant que les grandes villes ne favorisent pas assez les automobilistes. Seulement 31 % trouvent que les grandes villes françaises favorisent trop les voitures de particuliers. Concernant la pastille de couleur octroyant certaines priorités aux véhicules propres lors des pics de pollution, elle n'apparaît pas comme une bonne solution, puisque 51 % la jugent "ni meilleure ni moins bonne" que toute autre solution.

Enfin, les Français rejettent toute nouvelle taxation, en particulier la taxation du diesel qu'ils sont 79 % à dénoncer, dont 86 % pour les automobilistes réguliers. L’enquête termine en mentionnant que si la protection de l'environnement est prise en compte, les Français restent soucieux de l'économie du pays. Un pragmatisme que l’on aimerait déceler plus souvent chez nos dirigeants politiques.

Commentaires (29)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

hollande a menti aux français...

hidlago aussi ...

en plus elle a puni les franciliens une semaine...pour protéger les poumons de son électorat...

bref 1O millions de franciliens emmerdés un jour sur 2...

hidlago a crée sciemment les bouchons parisiens et la pollution..

avec la suppression des voies sur berges...

le prefet socialiste a obéi aux ordres...

dans 5 mois ce sera pas le meme prefet...il sera républicain!

en espérant qu'il ne céde plus à cette taliban anti voiture...

il n'y aura plus d'écolos au gvt...

Par

Age moyen du parc auto Français = 8,8 années = Euro4

plaques pairs = 60 % gazout Euro4/5, plaques impairs = 60% gazout Euro4/5... tout ça sans FAP (2011).

Circulation alternée = inefficace...

Par

En réponse à gignac31

hollande a menti aux français...

hidlago aussi ...

en plus elle a puni les franciliens une semaine...pour protéger les poumons de son électorat...

bref 1O millions de franciliens emmerdés un jour sur 2...

hidlago a crée sciemment les bouchons parisiens et la pollution..

avec la suppression des voies sur berges...

le prefet socialiste a obéi aux ordres...

dans 5 mois ce sera pas le meme prefet...il sera républicain!

en espérant qu'il ne céde plus à cette taliban anti voiture...

il n'y aura plus d'écolos au gvt...

Le problème n'est pas la voiture mais comment elle est propulsée...

Par

Les mesures ? quelles mesures ?

Vous pensez qu'avec de tels mesures la pollution en haute savoie, par exemple, va baisser ? Juste du vent pour faire croire que ça bosse, et surtout pour faire rentrer encore plus de taxes dans les caisses.

Par

En réponse à mdb92

Le problème n'est pas la voiture mais comment elle est propulsée...

bah si le problème en ville est bien la voiture ... comparez l'espace occupé par 100 personnes en voitures, puis en transport en commun ...

l'interdiction dans certaines zones urbaines de la voiture, peu importe le moyen de production réglerait beaucoup de soucis, voyez a Amsterdam par exemple.

Par

Et si on lit certains sondages... :

"Seriez-vous favorable à une mise en place systématique de la circulation alternée dès qu'un taux défini est atteint ?"

61% des personnes interrogées répondent « oui », 38%, « non ».

vs "80% rejettent les mesures prises" titre de Caradisiac

A boire, à manger...

Par

En réponse à Trall

bah si le problème en ville est bien la voiture ... comparez l'espace occupé par 100 personnes en voitures, puis en transport en commun ...

l'interdiction dans certaines zones urbaines de la voiture, peu importe le moyen de production réglerait beaucoup de soucis, voyez a Amsterdam par exemple.

La Hollande n'est pas un pays producteur d'automobile, la France si dont une partie de son économie est tributaire en matière de création de richesse et d'emploi, donc la France ne va pas interdire la voiture particulière.

S'il y a une voiture à bannir des villes c bien la full thermique bouffe pétrole fumante qui posent de + en + de problèmes, d’abord économiques puis environnementaux, toujours dans cet ordre...

Mais de toute façon le VE sera promu paradoxalement par les constructeurs Européens eux même, de + en + sous pression par la concurrence Asiatique et les outsiders genre Tesla, Lucid, Faraday, Apple, etc... n'importe qui peut se lancer aujourd'hui dans le VE avec un bon budget, ce qui n'était pas possible avec le thermique...

Par

Un vrai écolo se déplace à pieds, en vélo ou en transport en commun. Les autres, ce sont des pigeons du marketing et des médias. Paye ton écologie en tire électrique alimentée par le nucléaire... C'te grosse farce.

Par

Sondages ... sondages ...

Les Français sont davantage préoccupés par : chômage, terrorisme, immigration massive ... et pouvoir tout simplement finir les fins de mois !

Par

En réponse à mdb92

La Hollande n'est pas un pays producteur d'automobile, la France si dont une partie de son économie est tributaire en matière de création de richesse et d'emploi, donc la France ne va pas interdire la voiture particulière.

S'il y a une voiture à bannir des villes c bien la full thermique bouffe pétrole fumante qui posent de + en + de problèmes, d’abord économiques puis environnementaux, toujours dans cet ordre...

Mais de toute façon le VE sera promu paradoxalement par les constructeurs Européens eux même, de + en + sous pression par la concurrence Asiatique et les outsiders genre Tesla, Lucid, Faraday, Apple, etc... n'importe qui peut se lancer aujourd'hui dans le VE avec un bon budget, ce qui n'était pas possible avec le thermique...

euh voiture électrique... vous voulez lancer le débat? Alors déjà l'ectrique voit son efficacité varier en fonction du mode de production de l'électricité. En Allemagne il lui faut parcourir 200 000km pour moins polluer qu'une thermique. en France c'est 100000 km (en acceptant 75%de nucléaire). ces chiffres sont issus des rapports de l'Ademe. Sur 100000 km il faut à peu près 4 à 5 ans, donc à 300 charges par an ça nous fait 1200 à 1500 charges... Quid de la batterie, quelle sera son efficacité au bout de 1200 à 1500 charges. ensuite la batterie parlons-en, elle est faite à partir de lithium, aujourd'hui personne ne se demande comment elle est extraite, de même pour les terres rares nécessaires aux moteurs électriques... Enfin il est nécessaire de posser la question du recyclage d'une voiture électrique... si c'est pour envoyer les batteries sur les côtes africaines l'effet "écolo" est nul... alors voilà, aujourd'hui il y a un lobby clairement qui fait pression pour le développement de la voiture électrique alors que ça ne résout en rien le problème de la mobilité dans les grandes villes... Comme au diesel il y a 20-30 ans on donne trop d'importance à la VE, sans se préoccuper du problème qui est : comment se déplace t'on dans les grandes agglomérations?

En début de réponse, je dirai que le mix co-voiturage/transport en commun/à pied et vélo semble offrir des arguments intéressants.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire