Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Prix du pétrole : la baisse continue

Dans Economie / Politique / Budget

Prix du pétrole : la baisse continue

Après une remontée en début d’année 2017 en raison de nouvelles taxations, notamment en région Ile-de-France, les prix des carburants semblent entamer une phase de baisse. Une bonne nouvelle pour le portefeuille des automobilistes.

C’est devenu une habitude, les prix du pétrole et donc des carburants ont tendance à faire le yoyo, impactés par de nombreux facteurs de la scène nationale ou internationale. Après une poussée début 2017 due en partie à la mise en place d’une nouvelle taxe en Ile-de-France afin de financer les transports en commun, on assiste depuis quelques semaines à une baisse qui semble durable. Ainsi, la semaine dernière gazole et sans plomb 95 ont encore reculé de 1 centime, s’établissant en moyenne à 1,37 euro pour le SP95, contre 1,38 euro la semaine précédente et 1,22 euro, contre 1,23 euro pour le gazole.

Cette tendance semble se confirmer suite au recul du baril, mais il ne s'agit pas d'un épiphénomène, plutôt d’un phénomène de fond. Les raisons sont multiples,l’une des principales étant la surproduction américaine. Les stocks outre-Atlantique n’ont jamais été importants en raison de l’exploitation de plus en plus massive du pétrole de schiste. Conséquence, cela ravive les craintes sur la surproduction mondiale mais également l’avenir de la filière. Et qui dit inquiétudes dans ce domaine dit forcément baisse des prix.

Selon le site Carbu.com, la situation n’est pas près de s’arranger car l'augmentation de la production de pétrole et de gaz de schiste outre-Atlantique est suffisante pour réduire à néant (ou presque) les efforts déployés par les pays producteurs pour restreindre leur production. Illustration parfaite de cette tendance, le nombre de plateformes de forage américaines n’a jamais été aussi important depuis septembre 2015 et atteint désormais 652 puits en activités. Tout simplement un record.

On peut légitimement se demander ce qu'il va se passer dans les semaines à venir. Difficile à dire et de prévoir la réaction de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) mais une chose est sûre, la plupart des experts sont d’accord pour affirmer que cette situation devrait continuer. Les scénarios les plus sombres pour les producteurs de pétrole prévoient une voire encore deux années difficiles. En clair, de bonnes périodes en perspective pour nous consommateurs, à condition que le gouvernement n'en profite pas pour accroitre encore une fois les taxes.

 

Mots clés :

Commentaires (24)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

" à condition que le gouvernement n'en profite pas pour accroitre encore une fois les taxes."

Mais bien au contraire, il ne faut surtout pas se priver de le faire... puisque ce sont les SUV qui sont dorénavant roi, c'est que les français ( ou européens, c'est du kif ) estiment qu'ils ont grandement les moyens d'abreuver leur lubie nouvelle....et puis, faut bien financer le sponsoring des caisses à BoBo voltées....

Par

Vous avez mis un S en trop à baisse , je tenais juste à le signaler :jap:

Par

C'est une bonne chose de taxer de façon particulière l'énergie, et surtout celle qui est importée. C'est une façon de contraindre les choix au profit de voitures économes. Dans tous les pays non producteurs, il y a des taxes sur les carburants.

Maintenant, au nom de mon confort, je fais parti des bons contribuables avec une grosse cylindrée essence. A remarquer qu'il s'agit presque de la voiture de base dans certains autres pays.

D'une façon ou d'une autre il faut assumer la nécessité d'alimenter le budget de l'état surtout que le retour est évident comparé aux pays pris comme référence pour ceux qui l'idéologie TPMG.

.

Par

Correction: ceux qui adoptent l'idéologie...

Par

qui baisse les taxe un peu c est escro on va faire comme en guyane il vont vite les baissez leur taxe de merde qui serve a rien a part nous prendre du pouvoir d achat putin de voleur

Par

1.190€/L le 98 ce matin.

Les joies du Luxembourg.

Par

N'oublions pas que les marges de raffinage ont fortement augmenté (discrètement lors de la baisse des cours), ajoutons à cela la hausse des taxes et la baisse de l'Euro et on comprend pourquoi avec un baril de pétrole à 50$, c'est comme s'il était à 80$ il y a seulement quelques années.

Si le baril repasse au dessus des 100$ (comme en 2007-2008 et en 2014), on se retrouvera rapidement avec une essence à 2€/L.

Par

De la poudre aux yeux...On va se remettre au vélo, ça leur fera les pieds!

(et nous les cuisses)

Par

"à condition que le gouvernement n'en profite pas pour accroitre encore une fois les taxes."

Tout est dit, le gouvernement nous mettra une nouvelle carotte, une fois n'est pas coutume.

Par

En réponse à parlons-en

De la poudre aux yeux...On va se remettre au vélo, ça leur fera les pieds!

(et nous les cuisses)

bon ya aussi des élections bientot...

cherchez pas plus loin... sinon çà fait longtemps que la bande à hollande et ses potes écolos...

vous auraient mis à l'amende....

et pas que le diesel

la taxe carbonne fait aussi monter l'essence...

évidemment si vous voulez que l'on taxe moins le carburant...

éviter de voter macron et ses associés écolos...

et bien sur son nouveau associé valls...

associé encombrant... éh oui macron c'est le candidat socialiste du gvt socialiste..

hamon c'est le candidat des socialsites frondeurs...

plus que jamais il faut voter pour fillon...

ou marine... eux taxeront moins le travail... et les déplacements...

préférant taxer les fonctionnaires... les assités... et les chomeurs importés..

à vous de voir...

dans 2 mois si c'est macron... vous allez voir le prix de l'essence et le csg!!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire