Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Scandale Volkswagen : Winterkorn soupçonné de fraude

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Scandale Volkswagen : Winterkorn soupçonné de fraude

La fumée des moteurs diesels truqués ne cesse de monter dans une affaire Volkswagen qui a éclaté en septembre 2015. Une fumée qui s’est élevée jusqu’aux hautes sphères, enveloppant à présent l’ex-patron Martin Winterkorn. Il avait récemment juré de son innocence devant une commission parlementaire. La justice semble penser exactement le contraire.

On rappellera que cette affaire aussi appelée « dieselgate » a pris forme lorsque la marque a reconnu l’existence d’un logiciel sur 11 millions de ses véhicules dans le monde pour les faire passer pour moins polluants, une affaire révélée aux États-Unis. Depuis, Volkswagen est abonné aux chroniques judiciaires du monde entier et sa comptabilité est régulièrement revue au rythme des dédommagements annoncés. Qui se comptent en milliards.

Ainsi, Volkswagen a accepté début janvier de plaider coupable de fraude et de verser des pénalités supplémentaires de 4,3 milliards de dollars aux États-Unis pour clore les poursuites pénales liées aux moteurs diesel truqués. Une démarche qui lui permettra d'échapper à un procès et qui s’ajoute aux 17,5 milliards de dollars que le géant de l'automobile allemand s'est déjà engagé à débourser pour couvrir les coûts du scandale.

Pour autant, ces sommes vertigineuses n’accorderont pas l’impunité aux décideurs d’alors. L’ancien patron Martin Winterkorn s’était défendu la semaine dernière des accusations de dissimulation devant une commission parlementaire allemande, affirmant n'avoir rien su du trucage des moteurs diesel avant que le scandale n'éclate en septembre 2015. Une conviction que la justice semble prête à battre en brèche.

Le parquet de Brunswick situé au nord de l'Allemagne annonce en effet avoir étendu une enquête déjà en cours à l'ancien patron de Volkswagen, soupçonné de fraude dans l'affaire des moteurs truqués du constructeur automobile allemand. "En raison des résultats actuels de l'enquête, le nombre de personnes inculpées a été élargi de 21 à 37 désormais. Parmi elles se trouve Martin Winterkorn", a déclaré le parquet dans un communiqué. La suite au prochain numéro…

Commentaires (24)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

De toute façon, au courant ou pas, il est responsable. Au moins indirectement. C'est facile après d'empocher des énormes salaires et des milliers d'action gratuites : pour ça, ces patrons ne partagent pas les responsabilités et si le groupe se portait bien, c'était bien évidemment grâce à leur clairvoyance ! Et leur capacité à nommer les bonnes personnes aux bons postes. Donc si ces personnes n'étaient pas les bonnes et n'ont pas pris les bonnes décisions à qui la faute si ce n'est celle du décideur suprême ?

Par

Terrifiant, tandis qu' on apprend que la directrice juridique en poste depuis début 2016, quitte d éjà le navire ..!!

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/volkswagen-la-directrice-juridique-quitte-le-navire-1090669.html

Par

Parti comme on est là, tout l' équipage risque de finir à la soute ..!!

Par

Atchoum, ils vont s' enrhumer ..grave, ds la soute ..!!

Par

"Le parquet précise dans un communiqué disposer d' «éléments suffisants» selon lesquels l'ancien patron du groupe aurait eu connaissance plus tôt qu'il ne l'a affirmé d'un cas de tricherie sur les voitures du constructeur."

Ca sent pas bon qd m^me ..

http://www.liberation.fr/direct/element/la-justice-allemande-met-en-cause-lex-patron-de-volkswagen_56923/

Par

En réponse à moulache

"Le parquet précise dans un communiqué disposer d' «éléments suffisants» selon lesquels l'ancien patron du groupe aurait eu connaissance plus tôt qu'il ne l'a affirmé d'un cas de tricherie sur les voitures du constructeur."

Ca sent pas bon qd m^me ..

http://www.liberation.fr/direct/element/la-justice-allemande-met-en-cause-lex-patron-de-volkswagen_56923/

Ça sent la saucisse!

Par

Ce mec a fait du tort aux groupes VW , uniquement pour se remplir ses poches. ....A mon avis il avait pour mission détruire le groupe. ....

Par

Ah mince..... tout le monde n'a pas la chance de bénéficier des conseils avisés et du travail titanesque d'une assistante efficace ayant pour joli prénom Pénélope.

Pauvre homme....:frown:

Par

Une vrai honte chez VW n° combien déjà ???? qui polue

Par

Lu sur le Blog Auto, la responsable des affaires légales du groupe VAG vient de démissionner, pas assez aidée par le groupe pour faire avancer la justice :fleur:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire