Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sur l'autoroute, la somnolence et les manœuvres dangereuses sont les principales causes d'accidents

En 2016, 169 personnes ont perdu la vie sur le réseau payant. 27 % des accidents sont causés par la fatigue. Fait inquiétant : ces derniers mois, le nombre d'accidents avec des agents autoroutiers s'est envolé.

Sur l'autoroute, la somnolence et les manœuvres dangereuses sont les principales causes d'accidents

Chaque été, l'ASFA (Association des Sociétés Françaises d'Autoroutes) fait le bilan des accidents de l'année précédente. Un timing qui permet d'appeler les automobilistes à la prudence au moment des grands départs en vacances. Les autoroutes concédées restent le réseau le plus sûr, avec selon l'AFSA « un niveau de sécurité cinq fois supérieur aux autres infrastructures routières ». L'année dernière, 169 personnes ont perdu la vie sur l'autoroute, cinq de moins qu'en 2015. C'est seulement 5 % de la mortalité totale (3 477 décès en 2016). 28 % des accidents ont eu lieu la nuit, alors que la période 22 heures - 6 heures ne représentait que 9 % du trafic.

Les plus jeunes responsables de manœuvres dangereuses

La somnolence reste la première cause d'accidents mortels. En 2017, ce facteur est intervenu dans 27 % des accidents. Ces derniers arrivent principalement la nuit, mais aussi en début d'après-midi, lorsque la digestion du déjeuner fatigue l'organisme. On ne le dit jamais assez : toutes les deux heures, une pause s'impose, et si vous piquez du nez au volant, arrêtez-vous : une courte sieste de 10 à 15 minutes vous requinquera.

20 % des accidents mortels sont la conséquence de manœuvres dangereuses (dont 53 % d'entre eux par des personnes de moins de 35 ans) et 16 % par l'inattention. Les conducteurs sont de plus en plus dérangés par les objets connectés. D'ailleurs, les pics des accidents liés à ce facteur sont constatés entre 7 et 8 heures et de 17 à 20 heures.

Un ouvrier d'autoroute a été tué en mars

La vitesse reste une cause importante d'accidents, elle intervient dans 16 % des cas. Sont particulièrement concernés par les excès de vitesse les hommes de moins de 35 ans. Bonne nouvelle en revanche : le nombre d'accidents associés à la consommation d'alcool, drogues ou médicaments a baissé (22 contre 37 en 2015).

L'Asfa profite de ce bilan annuel pour tirer à nouveau la sonnette d'alarme concernant les chocs avec des agents autoroutiers. Leur nombre est en hausse régulière depuis cinq ans. Il y en a eu 124 l'année dernière, en raison principalement de la somnolence et du manque d'attention.

Et la situation est catastrophique en 2017 puisqu'au cours du premier semestre, 94 accidents ont déjà été enregistrés. Le 14 mars, un ouvrier autoroutier a perdu la vie lors d'une intervention sur l'A1.

Mots clés :

Commentaires (41)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Non c'est la vitesse, la vitesse c'est le mal. Ceux qui roule au delà d'un seul km/h supplémentaire sont des criminels qui mérite la peine de mort" - Chantal PERICHON

Bonnes études, mais le pic d'innatention est bizarrement dans les mêmes heures de départ et retour du travail. Ne serais-ce pas le manque de sommeil (donc avant la somnolence) qui serait la vrai cause?

Par

Si déjà on verbalisait les neuneus qui squattent la file du milieux sur une 2x3 voies...

Cela éviterait de devoir traverser toutes les voies d'un seul coup...

Par

il faut dire q'à la vitesse à la quelle on roule, il y a de quoi s'endormir...

Par

A 110 ou 90km/h (les portions à 130 sont en voie d'extinction...) dur de ne pas somnoler (surtout après la digestion) des portions à vitesse illimitée et là, la concentration reviendrait...

90km/h sur des portions à 3voies de nuit, pure bêtise.

Par

Donc on a 63% des accidents mortels non-causés par la vitesse, pourtant la seule solution que propose la Sécurité Routière ce sont des radars.. cherchez l'erreur.. :oops:

Par

Arrêtez d'avoir des boulots qui vous stressent, fatiguent et usent votre santé. C'est le meilleur remède pour être en forme au volant, et surtout pour ne pas faire n'importe quoi juste par nervosité

Par

En réponse à mazdaspeed73000

Commentaire supprimé.

Les conducteurs Dacia sont souvent cause des manoeuvres dangereuses.

Marque dernium pour conducteurs low cost.

Ah oui, ça fonctionne aussi pour cette sous marque, incroyable, non ?

Par

article mensongé car comme dit chantal perrichon (supporté par l'Etat), c'est la vitesse qui tue et non la somnolence.

Par

Il faut mettre des radar en plus....

Par

En réponse à carrera13

A 110 ou 90km/h (les portions à 130 sont en voie d'extinction...) dur de ne pas somnoler (surtout après la digestion) des portions à vitesse illimitée et là, la concentration reviendrait...

90km/h sur des portions à 3voies de nuit, pure bêtise.

non non, toujours autant d'inattention mais des accidents à bien plus vive allure...

Quand à l'argument "oui mais en Allemagne gnagnagna..." il suffit de faire remarquer que le jour où les français seront aussi disciplinés que peuvent l'être les conducteurs outre-rhin alors l'état commencera à desserrer la bride...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire