Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Test sur des singes : Volkswagen suspend un de ses responsables

Test sur des singes : Volkswagen suspend un de ses responsables

Après les révélations concernant des tests menés sur des singes, Volkswagen a lancé une enquête en interne. Le groupe vient de suspendre un haut responsable, qui a souhaité assumer la responsabilité de ce scandale.

C'est le nouveau scandale qui ébranle l'industrie automobile allemande. Pour évaluer les effets des émissions polluantes, l'EUGT, un institut de recherches, a réalisé des tests sur des singes puis des humains. L'organisme a reçu des financements de BMW, Mercedes et Volkswagen.

Les constructeurs ont réagi dans la foulée des premières révélations. Si BMW et Mercedes ont pris leurs distances, Volkswagen s'est excusé puis a promis qu'il y aurait rapidement des conséquences internes. Et cela n'a pas traîné, car la marque a annoncé dans un communiqué avoir suspendu Thomas Steg, qui était en charge des relations publiques et institutionnelles du groupe, "jusqu'à ce que la lumière soit faite sur les événements", en précisant que l'enquête interne avançait "à grande vitesse".

Matthias Müller, le grand patron de Volkswagen, précise dans ce communiqué que Thomas Steg a demandé à "assumer la responsabilité totale" de ce scandale. Dans le journal allemand Bild, relayé par l'AFP, Thomas Steg avoue avoir eu connaissance des tests. Il indique qu'il a cependant insisté pour qu'ils ne soient pas menés sur des humains. Il a donc été décidé de mener l'étude sur des singes : "Avec le recul, cette étude n’aurait jamais dû avoir lieu, qu’il s’agisse d’hommes ou de singes. Ce qui s’est passé n’aurait jamais dû arriver, je le regrette vraiment".

Il y a pourtant bien eu un test sur des humains. Pour se justifier, Thomas Steg a rappelé que les cobayes étaient volontaires, et ont été exposés à "des niveaux bien plus faibles que ceux constatés sur de nombreux lieux de travail". Selon lui, personne "n'a eu de dommage".

Mots clés :

Commentaires (241)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Normal. Pour le coup, pas très éthique.

Je suis le premier à défendre Volkswagen car c'est une marque d'exception, ultra-fiable, mais le parallèle historique est assez critiquable.

Mais ça reste à l'allemande : un problème est identifié, et ils réagissent

Par

Donc le grand ménage n’avait pas été complet chez VW.

Ils en ont encore combien dans les placards ?

Par

Mais big LOL encore entrain de raconter des salades :biggrin:

Vivement la fin de ce groupe de tricheurs :bien:

Par

En réponse à savoyard73000

Normal. Pour le coup, pas très éthique.

Je suis le premier à défendre Volkswagen car c'est une marque d'exception, ultra-fiable, mais le parallèle historique est assez critiquable.

Mais ça reste à l'allemande : un problème est identifié, et ils réagissent

Pas très éthique ?

Mais dans quel monde vis-tu ?

C'est scandaleux mec !

Par

Avec toute leurs magouilles chez VW , heureusement qu'ils ont pas mal de fusibles en reserve , mais le PDG lui est a l'abri :langue:

Par

Pauvres dirigeants du groupe VAG : jamais au courant, victimes de salariés déloyaux qui font des sales coups en douce et qui installent des logiciels truqueurs ou font des tests sur des singes (non volontaires ) ou humains ( volontaires et rémunérés pour cela) sans que leur direction soit informée et responsable !

Par

" Test sur des singes : Volkswagen suspend un de ses responsables "

à une branche dans un zoo ?

Par

" Pour se justifier, Thomas Steg a rappelé que les cobayes étaient volontaires"

Et pour le prouver, il est en mesure de produire les contrats de travail datés et signés par les singes impliqués dans l'opération....

Par

En réponse à savoyard73000

Normal. Pour le coup, pas très éthique.

Je suis le premier à défendre Volkswagen car c'est une marque d'exception, ultra-fiable, mais le parallèle historique est assez critiquable.

Mais ça reste à l'allemande : un problème est identifié, et ils réagissent

Marque d'exception ultra fiable ? T'as pas fumée la moquette :buzz:

Par

Mais arrêtons ou est le problème?????

Des tests sont réalisés tous les ans sur des animaux...

On n'est pas dans le monde des bisounours...

Par contre que des gens sur d'autres continents crèvent de faim, aient des médicaments périmés pour se soigner ou on droit à du mazout ultra soufré, ça ne gêne personne...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire