Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Toyota : 10 millions d'hybrides sur les routes

Dans Ecologie / Electrique / Hybride

Toyota : 10 millions d'hybrides sur les routes

L'hybride fête cette année ses vingt ans chez Toyota, et cela tombe bien, la marque annonce une autre barrière symbolique avec les dix millions de ventes en hybride depuis la commercialisation de la première Prius en 1997.

Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer et ce que beaucoup pensent, la Prius n'est pas le tout premier véhicule hybride assemblé et vendu par Toyota puisque la marque japonaise avait tout d'abord lancé au printemps 1997 le minibus Coaster hybride avant de démarrer la commercialisation de la première génération de Prius en décembre 1997.

 

Depuis, l'hybride a fait du chemin chez le constructeur japonais et a envahi toute la gamme (ou presque), en passant par Lexus. En vingt ans de carrière, l'hybride s'est révélé comme un succès industriel pour Toyota qui vient officiellement de franchir les 10 millions de véhicules hybrides vendus à travers le monde, un nombre symbolique mais représentatif de l'importance de cette technologie au sein du groupe.

 

Ce qui est intéressant de noter est la progression exponentielle de l'hybride puisque les dix millions ont été franchis seulement neuf mois après les 9 millions d'hybrides. Une croissance qui s'explique par les normes environnementales toujours plus sévères et par des produits de plus en plus accessibles. Et vu le succès du C-HR auprès du public ces derniers temps, il y a de fortes chances que Toyota continue sur sa lancée.

 

Mots clés :

Commentaires (16)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

dommage que ça soit des hybrides pour conduite pépère, et absolument pas faites pour s'amuser sur routes sinueuses... à voir éventuellement avec la nouvelle yaris hybride, mais j'ai un doute, malgré la présence du constructeur en rally.

Par

En réponse à mynameisfedo

dommage que ça soit des hybrides pour conduite pépère, et absolument pas faites pour s'amuser sur routes sinueuses... à voir éventuellement avec la nouvelle yaris hybride, mais j'ai un doute, malgré la présence du constructeur en rally.

Ben des hybrides simples qui procurent du plaisir en conduite "sportive" et à prix correct, aucune marque n'est capable d'en faire.

Par

Et pourtant, taillées pour une conduite fluide, elles savent prendre des virolos, avec une réponse immédiate au pied droit... je ne suis pas sûr qu'un mazout (de perfs équivalentes et de segment équivalent je préfère le préciser ici, vu que souvent la mauvaise foi conduit à les comparer à l'incomparable), qu'elles concurrencent, propose plus de plaisir.

A chaque fois je me dis que j'ai acheté une caisse lambda, aux prestations lambda, mais je m'amuse bien quand il y a du sinueux, car je n'avais pas de routes digne de ce nom à ma portée quand je l'ai essayée, mais j'avais senti un châssis ferme et qui parle au conducteur. Autant la Prius 3 n'invite pas à l'arsouille avec sa position de conduite haute et son maintient latéral pas sport, autant à partir de l'Auris 2, on est mieux installé pour l'arsouille et il suffit d'enclencher le mode power et d'enquiller les virolos. On est juste déçu de pas avoir plus de cv, mais vu que c'est une traction, c'est pas plus mal. Les berlines lambda survitaminées avec ESP qui bouffe des plaquettes pour masquer la misère du train avant qui galère a passer la puissance, ça ne m'émeut pas. Y a personne qui me fait chier dans ma catégorie de voiture quand je suis en sineux... ça me suffit pour me faire une idée sur ce que vaut ma voiture, et que j'ai pas besoin de me farcir un mazout.

Après, je suis entièrement d'accord sur le fait que la transmission gomme les sensations "classiques" de puissance. Ca peut rebuter les puristes de la BVM, qui du coup préfèreront la double-embrayage. Mais il faudra alors reconnaître qu'on roule sportivement les 3/4 du temps, qu'on a une vraie sportive, et là je pense qu'il ne reste plus grand monde pour argumenter...

Faut arrêter de croire qu'une hybride Toy CONDAMNE à rouler lentement. C'est juste une motorisation différente, avec des sensations différentes, qui invite à rouler en souplesse. Les mecs qui roulent des mécaniques pour faire genre chu un païlote mais qui me filent la gerbe, ça me fait rire, ça n'a aucun intérêt, c'est pas une conduite intelligente, ça bouffe du consommable, et c'est limite dangereux. Rouler fort et proprement, c'est un style plus classe.

Par

En réponse à Nicaurists15

Et pourtant, taillées pour une conduite fluide, elles savent prendre des virolos, avec une réponse immédiate au pied droit... je ne suis pas sûr qu'un mazout (de perfs équivalentes et de segment équivalent je préfère le préciser ici, vu que souvent la mauvaise foi conduit à les comparer à l'incomparable), qu'elles concurrencent, propose plus de plaisir.

A chaque fois je me dis que j'ai acheté une caisse lambda, aux prestations lambda, mais je m'amuse bien quand il y a du sinueux, car je n'avais pas de routes digne de ce nom à ma portée quand je l'ai essayée, mais j'avais senti un châssis ferme et qui parle au conducteur. Autant la Prius 3 n'invite pas à l'arsouille avec sa position de conduite haute et son maintient latéral pas sport, autant à partir de l'Auris 2, on est mieux installé pour l'arsouille et il suffit d'enclencher le mode power et d'enquiller les virolos. On est juste déçu de pas avoir plus de cv, mais vu que c'est une traction, c'est pas plus mal. Les berlines lambda survitaminées avec ESP qui bouffe des plaquettes pour masquer la misère du train avant qui galère a passer la puissance, ça ne m'émeut pas. Y a personne qui me fait chier dans ma catégorie de voiture quand je suis en sineux... ça me suffit pour me faire une idée sur ce que vaut ma voiture, et que j'ai pas besoin de me farcir un mazout.

Après, je suis entièrement d'accord sur le fait que la transmission gomme les sensations "classiques" de puissance. Ca peut rebuter les puristes de la BVM, qui du coup préfèreront la double-embrayage. Mais il faudra alors reconnaître qu'on roule sportivement les 3/4 du temps, qu'on a une vraie sportive, et là je pense qu'il ne reste plus grand monde pour argumenter...

Faut arrêter de croire qu'une hybride Toy CONDAMNE à rouler lentement. C'est juste une motorisation différente, avec des sensations différentes, qui invite à rouler en souplesse. Les mecs qui roulent des mécaniques pour faire genre chu un païlote mais qui me filent la gerbe, ça me fait rire, ça n'a aucun intérêt, c'est pas une conduite intelligente, ça bouffe du consommable, et c'est limite dangereux. Rouler fort et proprement, c'est un style plus classe.

Je m'éclate bien sur les routes sinueuses avec ma Prius 2. Par contre le couple ESP/Anti-patinage est un peu trop présent par moment.

Par

En réponse à Ciol2810

Je m'éclate bien sur les routes sinueuses avec ma Prius 2. Par contre le couple ESP/Anti-patinage est un peu trop présent par moment.

L'ESP est très sensible, il se déclenche très vite. De toute façon, les tractions n'invitent pas à jouer une fois qu'on a testé la propulsion ou l'intégrale. Après, comme avec chaque type de transmission, il faut juste savoir en tirer profit. Je n'ai jamais titillé de P2. La P3 a un châssis confortable et sécurisant, mais je trouve les générations à partir de l'Auris 2 plus "sportives" dans l'âme niveau châssis et position de conduite. Lorsque j'ai convoyé une P3 pour un proche sur un trajet de 800 bornes en mode "pas l'temps, profitons du dimanche matin", certains ont eu des surprises, notamment ceux habitués à voir des Prius se traîner... 5,7/100 à l'ODB sur un parcours composé d'autoroutes et rocades. 128 GPS sur autoroute, +28 sur les autres voies rapides. Donc quasiment du 120-130 partout. Avec la marge d'erreur de -0,3l/100, ça faisait 6l/100 de E10. Rien de dramatique donc pour une motorisation en partie essence atmo de 136cv en extra-urbain au régulateur partout, même dans les côtes. Aucune recherche de l'économie absolue de carburant. Et j'ai allumé sur la nationale en fin de parcours en mode Power.

Par

Je reste toujours étonné que l'on puisse avoir l'idée de faire "vroom-vroom" sur route ouverte en 2016. Une voiture pour moi ça doit être silencieux et confortable avec une ingénierie efficace donc une bonne consommation. Ma P1 me donne entière satisfaction depuis 15 ans et sa traction électrique avec antipatinage permet de laisser sur place au feu rouge une propulsion Porsche sous la pluie (...bon, pendant 25 m...)

Par

Regarde à gauche, regarde à droite... "Graaaaavvviiilllooonnn" !

Un petit couplet sur le CX... :ptdr:

Par

En réponse à mynameisfedo

dommage que ça soit des hybrides pour conduite pépère, et absolument pas faites pour s'amuser sur routes sinueuses... à voir éventuellement avec la nouvelle yaris hybride, mais j'ai un doute, malgré la présence du constructeur en rally.

Faut voir ce que fait Lexus.

Par

En réponse à mazdaspeed73000

Faut voir ce que fait Lexus.

Ou LaFerrari, la Porsche 918 ou la MacLaren P1...

Par

J'adore mon auris 2 hybride. J'echangerais pas contre une essence plus puissante.

Chacun ses gouts, mais l'hybride c'est clairement l'avenir de l'automobile.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire