Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Toyota intégre Daihatsu et observe Suzuki

Publié dans Futurs modèles > Autres actu futurs modèles

par

La marque Daihatsu, spécialiste des voitures de petites cylindrées dont raffolent les marchés asiatiques, a vécu. Déjà bien ancrée au sein du groupe Toyota, elle vient d’être totalement diluer par le Japonais qui a décidé d’en faire une filiale à part entière. Une évolution logique tant il est vrai qu’en l’état, Daihatsu ne réalisait pas les résultats souhaités. Jusqu’à plomber le bilan de Toyota.

Toyota intégre Daihatsu et observe Suzuki

Une conjoncture qui faisait de Daihatsu le maillon faible du groupe Toyota en 2015 avec des ventes en baisse de 13,3%. Des résultats qui ont entraîné un recul de 0,8% des ventes de Toyota à 10,15 millions de véhicules, ce dernier battant toutefois les 9,93 millions réalisés par Volkswagen. Une autre stratégie s’imposait pour le premier constructeur mondial qui détenait 51,2% de Daihatsu. La marque  japonaise  a donc décidé d’être présent à 100% dans sa filiale.

Techniquement, l’opération de matérialisera par un échange d'actions qui devrait prendre effet début août, quelques jours après le retrait de l'action Daihatsu de la Bourse de Tokyo. Toyota évalue cette opération d'intégration complète de Daihatsu à 2,84 milliards d'euros et espère ainsi exploiter plus efficacement la marque tout en réduisant les coûts d'approvisionnement de Daihatsu.

Cette stratégie amène Toyota à se confronter directement à Suzuki dans les marché émergents, et notamment l’Inde. Suzuki dispose en effet sur le marché indien, via sa coentreprise Maruti Suzuki India, d'un vaste réseau de distribution. Un potentiel qui pourrait pousser les deux acteurs à s’accorder. Une perspective qui alimente la rumeur mais dont ne veut pas entendre parler Suzuki : "ce n'est pas vrai que nous sommes entrés en négociations sur un partenariat avec Toyota", a martelé le quatrième constructeur automobile japonais. Toyota a diffusé un communiqué similaire.

Pourtant, au Japon, on continue de rapporter que Toyota et Suzuki discutent de différents sujets, dont la possibilité de participations croisées, pour tirer parti de leurs savoir-faire respectifs dans les voitures compactes, qui font l'objet d'une forte demande en Inde et dans d'autre pays émergents.

Inscription à la newsletter
Daihatsu

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Faute d'orthographe criante dans le titre!!!!! Un peu de sérieux caradisiac svp!!!

Par

Esperons que cette integration complete de Daihatsu pousse Toyota à exporter sous sa propre marque en Europe les excelentes petites citadines que vend Daihatsu sur le marches japonais.

Par

En réponse à clem_1710

Faute d'orthographe criante dans le titre!!!!! Un peu de sérieux caradisiac svp!!!

Et tjs pas corrigé, donc pas vu: accent grave et non aigu sur intègre...

Par

Suzuki a chèrement gagné son indépendance, premièrement de GM dans les années 90 et de VAG dernièrement. Je les vois mal accepter une intégration avec Toyota. D'autant plus qu'ils bénéficient à plein de leur stratégie d'investissement dans des produits adaptés aux pays en voie de développement (et sortie des US). Que ce soit d'ailleurs en automobile comme en moto!

Par

"elle vient d’être totalement diluer par le Japonais" là aussi deux grosses fautes, il ne faut pas utiliser l'infinitif! Diluée!!! Et japonais pas Japonais...

Par

"Esperons que cette integration complete de Daihatsu pousse Toyota à exporter sous sa propre marque en Europe les excelentes petites citadines que vend Daihatsu sur le marches japonais."

+1

Par

Exporter en europe alors que toyota avait décidé de retirer la marque Dahaitsu : le problème étant que le petit 4x4 dahaitsu terios en 2013 écopé de 3000 € de malus 4, 05 m un 1, 5 de 105 cv pour 179 gr de co2 ...si toyota devait faire des efforts pour sa marque Dahaitsu c'est sur l'efficience de petits models comme dahaitsu une présence plus conséquente en Inde, et pays émergent développer une " DNGA " plateforme dahaitsu pour plusieurs models comme le fait toyota avec sa " TNGA".

Et surtout développer des petits models hybrides ou les japonais pourraient voir un intérêt : la petite yaris hybride sous le nom de Vitz est bien vendue : aucun model hybride avec dahaitsu. ?.

Les Kei car ont perdu de l'intérêt au Japon car la taxe ayant augmenté aussi pour ces models au Japon les japonais les ont délaissé -14 % pour Dahaitsu en 2015 spécialisé dans ces models...

A voir donc comment toyota va placer sa marque low cost dans les pays comme l'inde, l'Afrique, et quelques pays d'Asie et surtout le Japon ( hybride ou pas... )

Par

En réponse à Arnime

Suzuki a chèrement gagné son indépendance, premièrement de GM dans les années 90 et de VAG dernièrement. Je les vois mal accepter une intégration avec Toyota. D'autant plus qu'ils bénéficient à plein de leur stratégie d'investissement dans des produits adaptés aux pays en voie de développement (et sortie des US). Que ce soit d'ailleurs en automobile comme en moto!

Cette fusion annoncée serait fort logique.... comme tu l'as dis, Suzuk' n'est plus aux U.S, ce qui constitue tout de même un sacré trou dans la raquette. L'auto autonome va nécessiter des ressources R&D que Suzuk' n'aura pas forcément.... Et pour Toy, diversification dans le monde du 2 roues ( un de ceux qui progressent le plus, surtout en Asie ) et moteurs marins aussi....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire