Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Un navire de croisière polluerait autant qu'un million d'automobiles

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

Un navire de croisière polluerait autant qu'un million d'automobiles

Vendredi soir, l'émission Thalassa s'attarde sur les navires de croisières et sur l'envers du décor. Ces immenses villes flottantes seraient responsables d'énormes émissions polluantes, notamment aux particules fines et aux gaz à effet de serre, la cause étant le carburant utilisé. Le monde maritime marseillais, au centre de l'enquête, n'a pas tardé à réagir.

Toute activité industrielle génère de la pollution, c'est un fait incontestable, mais certaines en dégagent plus que d'autres. C'est notamment le cas du transport maritime, souvent cité comme l'un des secteurs les plus émetteurs en polluants. Les carburants lourds utilisés par les navires (notamment les plus anciens) sont responsables de millions de tonnes de gaz comme le souffre dans l'atmosphère, et l'émission Thalassa s'est justement penchée vendredi soir sur les navires de croisières et leur pollution.

 

Selon une étude d'une organisation non gouvernementale relayée par Thalassa, un navire de croisière à quai (et donc immobile) rejetterait autant qu'un million d'automobiles. Un constat cru et sans pitié pour le monde maritime qui n'a pas tardé à réagir. Mes confrères de La Provence ont notamment interviewé le directeur du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM).

 

L'intéressé explique, de son côté, que le transport maritime n'est finalement responsable que d'une toute petite partie des émissions polluantes du port : "la pollution est pour 35 % d'origine industrielle, pour 24 % d'origine automobile, pour 15 % imputable au chauffage et pour 5 % aux navires". Ces chiffres sont évidemment totalement invérifiables et ils nous paraissent très étonnants. Si l'industrie est omniprésente dans la zone (notamment autour de l'Etang de Berre avec la pétrochimie, et toutes les autres activités, comme l'aérien), les 24 % de l'automobile semblent énormes en comparaison des 5 % des navires. Surtout, le président de la GPMM ne dit pas de quel polluant parle-t-on exactement. Dommage.

 

Le Grand Port maritime annonce que deux solutions sont à l'étude : la première, nous la connaissons déjà, il s'agit de remplacer le fioul lourd par du gaz naturel (déjà testé sur des transporteurs géants, comme nous en parlions l'an dernier). La seconde, plus étonnante, serait un "aspirateur" géant mobile à particules qui serait à l'oeuvre dans le port. Un projet qui n'en qu'au stade de l'idée et qui doit encore être étudié.

 

Mots clés :

Commentaires (30)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

On s'en doutait que ça tournait pas à l'huile végétale ces cargos...

Par

Comment s'entasser sur des immeubles flottants pour respirer de l'air parisien en pic de pollution au milieu de la mer ... les meilleures journées en terme de pollution, c'est pas quand les dockers marseillais sont en grève ? soit 300 jours par an non ? :brosse:

Par

quand les bateaux quittent barcelone ils longent la costa brava...

bon ça commence par plus de vent...sur la plage

puis çà pue...

puis une petite vague arrive sur la plage...

éh oui is bouffent du bon go bas de gamme bien lourd..; bien souffré!!!

Par

La gonzesse qui prend un bain de soleil au pied des cheminées et qui morfle 600 000 particules à chaque inspiration, c' est du ..lourd sulfurisé ..!!

Par

Sur le bord du port les voitures seraient encore responsables de la majorité de la pollution ??? Bah voyons... :dodo:

Par

Ils ont des moteurs Audi pour polluer autant?

Par

En réponse à atmophile

Commentaire supprimé.

"les mots de la planète" à remplacer par "les maux de la planète"....

Par

Vous vous avez regardé thalassa un peu en retard bref.... si seulement on arrêtait le diesel totalement sur tout types de véhicules alors qu'en plus d'autres solutions existent on respirerait mieux mais il n'y a pas que ça aussi...

Par

En réponse à moulache

La gonzesse qui prend un bain de soleil au pied des cheminées et qui morfle 600 000 particules à chaque inspiration, c' est du ..lourd sulfurisé ..!!

Fait une croisière et tu verra que ya pas de chaises longues sous les cheminées

Par

Mais qu'attendent la Ségo et la cop 21 pour légiférer et décréter pour une propulsion propre. d’origine Nucléaire;et élaborée au Mox; et donc sans nox.

La ségo et ses compagnons restent sans voix : après la ratification, par l'oncle Donald; de la réalisation de deux oléoducs aux states. Serait ce la conséquence d'un brutal réchauffement climatique.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire