Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Vidéo exclusive : les secrets du DS7 Crossback « Présidentiel » (+ sondage)

Le DS7 Crossback "Présidentiel" aura été l’une des stars de la passation de pouvoir du dimanche 14 mai. Un véhicule que Caradisiac a pu approcher ce lundi matin et dont voici une présentation exclusive.

Parmi les équipements hors-série du DS7 "Présidentiel", un porte-drapeau et des "feux de pénétration" intégrés à la calandre et au bas du pare-brise.
Parmi les équipements hors-série du DS7 "Présidentiel", un porte-drapeau et des "feux de pénétration" intégrés à la calandre et au bas du pare-brise.

Le suspense aura duré jusqu’à la dernière minute : c’est finalement une DS, et plus particulièrement la DS7 Crossback, qui a été retenue par la Présidence pour transporter Emmanuel Macron dimanche 14 mai. Arrivé à l’Élysée en Renault Espace pour l'entrevue de passation de pouvoir avec François Hollande, celui-ci remontera ensuite les Champs-Elysées en véhicule militaire, mais effectuera la descente de la célèbre avenue à bord du nouveau SUV du constructeur français, lui offrant ainsi une visibilité absolument phénoménale.

Le convoi présidentiel durant sa descente des Champs-Elysées effectuée partiellement sous la pluie...et toit grand ouvert.
Le convoi présidentiel durant sa descente des Champs-Elysées effectuée partiellement sous la pluie...et toit grand ouvert.

Alors justement, quid de ce DS7 ? Il s’agit en fait d’un modèle standard, ou presque. Sous le capot, on trouve un bloc HDi 180 ch accouplé à la nouvelle boîte automatique à 8 rapports. La teinte de carrosserie est le bleu encre disponible au catalogue DS, tandis que les roues de 20 pouces et les sièges en cuir noir sont également de série (finition Opéra, pour être précis).

Vidéo exclusive : les secrets du DS7 Crossback « Présidentiel » (+ sondage)
Vidéo exclusive : les secrets du DS7 Crossback « Présidentiel » (+ sondage)
Vidéo exclusive : les secrets du DS7 Crossback « Présidentiel » (+ sondage)

Pour autant, de nombreux éléments rendent ce véhicule unique. Citons ainsi, pêle-mêle, les écussons reproduisant le drapeau tricolore apposés à l’avant (à la place du logo DS, au-dessus de la calandre), à l’arrière et sur les portières, le porte-drapeau du côté droit (le côté par lequel monte le Président), l’indispensable toit ouvrant, ou bien encore les feux clignotants dits « de pénétration » intégrés dans la calandre et au bas du pare-brise. Précisons également que DS a travaillé de concert avec l’atelier parisien Maury, réputé notamment pour la restauration de dorures sur les cadres de tableaux anciens, et qui travaille avec l’Élysée. Celui-ci a réalisé la reproduction du logo DS façon monogramme (à l’or fin) sur les coques de rétroviseurs, et a également couvert d'or très fin les fines branches des roues (le cache-moyeu doré est par contre en plastique).

Vidéo exclusive : les secrets du DS7 Crossback « Présidentiel » (+ sondage)

On trouve également à bord quelques éléments de personnalisation tels que le monogramme RF (République Française) au bas de la console centrale, ou bien encore de très légères et discrètes appositions à la feuille d’or sur les contre portes (voir ci-dessus). Le tout forme à notre sens un ensemble élégant, dont le constructeur peut être fier.

Voici donc une excellente opération pour cette marque encore jeune, alors même que le DS7 Crossback ne sortira qu’au mois de janvier 2018. Mais au fait, comment DS a-t-il été sélectionné ? « La genèse de l’opération remonte à 2014 », détaille Olivier Desserprit, en charge du projet de la voiture présidentielle chez DS. « Nous savions que la sortie de notre nouveau modèle coïnciderait à quelques mois près avec l’élection présidentielle 2017. Nous avons tissé depuis longtemps des liens avec l’Élysée, ainsi que vous avez notamment pu le constater avec la DS5 de François Hollande (celui-ci a utilisé une DS5 le jour de son investiture et une autre pour son départ, NDLR), et avons proposé de mettre à disposition notre nouveau modèle pour la passation de pouvoir. La voiture était prête dès le soir du deuxième tour de l’élection, mais pour des raisons de sécurité pouvait être écartée du dispositif à tout moment. » L’auto aura donc bien été retenue pour le casting le jour J, mais on ignore encore ce qu’Emmanuel Macron en a pensé…

Le DS7 Crossback Présidentiel appartient à DS, qui peut désormais le mettre à disposition de l’Élysée à tout moment. En attendant, il est exposé au DS World Paris (33 rue François 1, Paris VIIIème), où le grand public peut l’approcher (gratuitement) à partir du mardi 16 mai, et ce jusqu’à la mi-juin.

Vidéo exclusive : les secrets du DS7 Crossback « Présidentiel » (+ sondage)

 

Vidéo exclusive : les secrets du DS7 Crossback « Présidentiel » (+ sondage)

Est-ce un bon choix pour parader ? 

Caradisiac pèse le pour et le contre et vous invite à voter !

Oui, car c'est une DS !

La marque est très présente dans l'histoire de la Ve République. L'auto présidentielle la plus célèbre reste la DS du Général de Gaulle, un modèle entré dans les livres d'histoire suite à l'attentat du Petit-Clamart. Après une ère Chirac/Sarkozy favorable à Renault (Safrane, Vel Satis), DS avait fait son grand retour à l'Élysée pour l'investiture de François Hollande. Sa DS5 était encore une Citroën mais l'exemplaire du Président a été le premier à se débarrasser des chevrons après l'émancipation de la marque en mars 2014. Plus simplement, DS est aussi à ce jour le label automobile le plus chic en France.

Oui, car c'est une avant-première

Pour son entrée en fonction, Nicolas Sarkozy avait fait sortir du musée un concept Peugeot, la 607 Paladine. Emmanuel Macron a pu de son côté profiter d'une exclusivité puisque c'est la première fois que le DS 7 Crossback roulait officiellement. Surtout, dévoilé en mars dernier, le SUV ne sera en vente qu'en janvier 2018. Se déplacer à bord d'un modèle pas encore commercialisé, c'est tout de même la classe. 

Oui, car il est made in France

Forcément, un président qui souhaite relancer l'économie française se doit de mettre à l'honneur le made in France. Le DS 7 Crossback sera ainsi fabriqué à Mulhouse. C'est aussi un moyen de mettre en avant une marque hexagonale en pleine relance qui ambitionne de rivaliser avec les ténors du premium allemand. De plus, à ce jour, le SUV est le modèle tricolore le plus avancé technologiquement, avec sa conduite semi-autonome, sa vision de nuit et ses suspensions associées à une caméra qui scanne la route.

Non, car il n'est pas écolo

Certes, le DS 7 sera disponible avec une motorisation hybride rechargeable. Mais celle-ci n'est pas encore au point et ne sera commercialisée qu'en 2019 ! L'exemplaire utilisé était visiblement doté du moteur diesel BlueHDi 180 ch. C'est presque un pied de nez à Anne Hidalgo, la maire de Paris qui veut chasser le gazole de sa ville.

Non, car c'est un SUV compact

Un baroudeur comme voiture présidentielle, c'est une première ! Mais voilà une carrosserie qui peut manquer de noblesse pour un chef d'Etat. Une berline comme la Renault Talisman a un côté plus statutaire. Autre détail : avec ses 4,57 mètres de longueur, le DS 7 Crossback reste un petit gabarit, qui peut manquer de carrure pour un tel événement. Le nouveau Renault Koleos est plus imposant... mais il est fabriqué en Asie. Florent Ferrière

 

Portfolio (14 photos)

Commentaires (56)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

pas mal, l'option gyrophares...

pour ce qui est porte-drapeau à droite, c'est une demande de Macron himself en fait... pour équilibrer son programme sur la droite...

Par

Bravos a PSA et Macron , d'avoir présenté se super véhicule aux medias du monde :bien: , je laisse maintenant la place aux mauvaises langues , qui vont s'en donner à cœur joie , pour critiquer , et cracher leurs venins .

Par

Reste que les concurrentes Premium du DS7, Mercedes, BMW, Audi, Jaguar, RangeRover, bénéficient toutes d'une transmission 4x4..

Par

Magnifique :love::lover::love::lover::rs:

Bravo à DS et Macron pour son choix !

Je pense qu'il est blindé, c'est pour cela qu'on ne peut pas ouvrir les portes pour voir le blindage :sol:

Par

Lourdingue écrase-crottin diesel pour descendre les champs....pas étonnant que l'Hidalgo se soit fait excuser....

Par

" lui offrant ainsi une visibilité absolument phénoménale. "

Celle d'un gars tout de même pas bien grand debout sur un siège à travers un toit ouvrant.... quel phénomène !

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

Je dépose officiellement une gerbe sur tout ce qui se rapporte à ce pantin.

Par

En réponse à -nlm

Je dépose officiellement une gerbe sur tout ce qui se rapporte à ce pantin.

J'offre la deuxième tournée :bien:

Par

Vignette N°2 car diesel :kaola: la louse quand même , surtout pour ce trainer la nouille à 5 klm/h , pied de nez à Hidalgo clairement , deux poids deux mesures aussi , bon c'est nous qui payent comme le disait Coluche , alors ...

Par

Énorme copie du q7 :hum:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire