Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Vignette écologique : à coller dès juillet

La pastille écologique, le retour ! Ségolène Royal avait dû par deux fois avaler la pilule d’un report de ce discriminant stigmatisant les véhicules accusés d’être polluants. Mais la ministre ne lâche pas sa pastille qui revient pour une troisième tentative qui semble être la bonne. À partir du 1er juillet prochain, elle sera disponible, gratuite et non obligatoire. Mais ça, ça ne devrait pas trop durer…

Vignette écologique : à coller dès juillet

C’est un dispositif baptisé « Certificat sur la qualité de l'air » et les branchés l’appelleront « Crit'Air ». Qui peut aussi s’écrire critère. Justement, quels sont-ils ? Les propriétaires de véhicules immatriculés après le 1er janvier 1997 et de deux roues motorisés commercialisés après le 1er juin 1999 sont visés. Ils ont le tort de rouler avec des engins au fort taux d’émissions polluantes (oxydes d'azote, particules). Ils pourront faire la demande des pastilles qui, selon le cas, sera verte, violette, orange, bordeaux ou grise. Une sixième pastille sera distribuée aux véhicules électriques.

Jusque-là, on est dans le volontariat, dans le civisme vert. Mais on reste encore dans le virtuel car ces informations viennent du site internet du ministère de l'Écologie. Rien n’est encore paru au Journal Officiel. Comme un round d‘observation, mais les choses devraient vite bouger. Et l’usager devra à terme mettre la main à la poche, d’une manière ou d’une autre, au regard d’une législation qui va évoluer. Les villes vont en effet mettre en place des zones à circulation restreinte. À Paris bien sûr, mais aussi Bordeaux, Grenoble ou Strasbourg qui mûrissent leur projet.

Les maires décideront des conditions à appliquer aux véhicules en fonction des couleurs des pastilles. Les véhicules pourront ainsi, selon leurs vignettes, circuler dans les zones de circulation restreinte, ou bénéficier de modalités de tarifs de stationnement préférentiels. Ils pourront également obtenir des conditions de circulation privilégiées. Sinon ? Aucune sanction n'est prévue entre juillet et septembre prochains pour défaut de pastille. Mais à partir de la rentrée, l'amende sera de 35 euros. L'adjoint aux Transports à la Mairie, Christophe Najdovski rappelle de son côté que « la loi de transition énergétique a prévu de porter son montant à 78 euros au 1er janvier 2017 ». Une dérogation pour les conducteurs de voiture de collection et les commerçants des marchés alimentaires parisiens est toutefois prévue.

On le voit, on n’y coupera pas. Il faudra donc l’obtenir et la coller. Heureusement, c’est gratuit. Mais là aussi, ça ne devrait pas durer. Dans le projet il est bien précisé que « le certificat sera gratuit durant les six premiers mois de mise en place du service puis sera facturé au demandeur cinq euros par certificat, ce qui correspond au coût de fabrication et d'envoi ». Nous y voilà. Au retour de la vignette fiscale.

Commentaires (28)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ségolène ROYAL sera une bonne ministre quand André LECONDE saura bien écrire.

Par

Et pour les véhicules immatriculés avant le 1er janvier 1997 et les deux roues avant le 1er juin 1999, que se passe -t'il ?

Par

Je ne vois pas vraiment l'intérêt d'une telle mesure, maintenant qu'on sait que les mesures d'homologation de la pollutions sont totalement erronées.

Ajoutons à cela les automobilistes ayant désactivé leur EGR, supprimé le FAP, dé-catalysé, etc... qui fait qu'un modèle 2010 pollue parfois nettement plus qu'un de 2000...

Sans parler des contrôles techniques de complaisance, quand le mec de l'atelier est un copain...

Bref, une fois de plus une mesure politique qui n'améliorera en rien la qualité de l'air.

Par

formidable et inutile dans la meilleur des cas ...

sans compter l'effet ségrégation anti-pauvres ...

Par

Ça doit nous faire donc 44 cases.... où il conviendra de se demander où se situe le ou les véhicules pour cette vignette gratuite mais non obligatoire.

Joli exemple de simplification administrative et d'efficience....

On lui cause de l'état dans lequel elle a laissé les finances de l'ex-région Poitou-Charentes à notre gracieuse Sego ?

Par

le meilleur des cas :biggrin:

Par

Le retour de la vignette. Ils y tiennent à leurs mesures les vieux. Comme le malus ne rapporte pas assez, on remet la vignette! Et quand les copains qui roulent dans leurs gros SUV gueuleront parce que la vignette leurs interidt d'aller dans leurs beau appartement, on fera une loie où il suffira de payer un peu plus pour polluer et s'en foutre. Paiement qui ne sera pas à la porter du pauvre roulant dans sa vieille 309 pour aller au boulot et qui pollue autant (en théorie).

Par

aller les vaches à lait à la caise :lol:

Par

:confused:Si je comprends bien, une personne qui a acheté sa voiture le 31 décembre 2009 pollue plus qu'une autre personne qui a acheté la même voiture le 2 janvier 2010 ( le 1er, c'est férié :oui: )

Par

En réponse à damien129

:confused:Si je comprends bien, une personne qui a acheté sa voiture le 31 décembre 2009 pollue plus qu'une autre personne qui a acheté la même voiture le 2 janvier 2010 ( le 1er, c'est férié :oui: )

Mais quelle que soit la date d'immatriculation d'une Porsche Panamera hybdride...ô veine, ça ne polluera pas le moins du monde et ça pourra rouler tout partout...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire