Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Volkswagen : les dirigeants s'accrocheraient à leur bonus

Dans Economie / Politique / Finance

Volkswagen : les dirigeants s'accrocheraient à leur bonus

La période compliquée que traverse actuellement Volkswagen est-elle vraiment appréhendée de manière sérieuse par tous les personnels de cette entreprise ? Les moins gradés, sans aucun doute, car ils savent qu’ils auront à pâtir de cette crise due au trucage des moteurs diesels. Mais pour les dirigeants ? Pas sûr. C’est du moins ce qui ressort des révélations du magazine Der Spiegel qui assurent que les membres de la direction de Volkswagen refusent de sacrifier entièrement leur rémunération variable.

Dans une conjoncture où, parce qu’il va falloir beaucoup débourser en procès et autres révisions techniques, on demande au plus grand nombre de se serrer la ceinture, la révélation fait tâche. Malgré les difficultés financières promises au constructeur automobile ébranlé par une vaste tricherie aux normes antipollution, les pontes de la marque ne veulent pas lâcher leur bonus. Le titre Der Spiegel écrit : « peu avant la décision du conseil de surveillance sur la rémunération de la direction, les dirigeants veulent bien une réduction de leurs bonis, mais pas y renoncer complètement ».

Ce conseil très sensible aura lieu le 28 avril prochain. Il aura donc aussi à débattre de ça, et plus particulièrement du cas d’un Hans-Dieter Pötsch, ancien directeur financier devenu en octobre président du conseil de surveillance. Toujours selon le journal, l’intéressé aurait empoché à l'occasion de ce changement de fonction un dédommagement de presque dix millions d'euros, pour compenser une rémunération moindre.

On rappellera que Matthias Müller, remplaçant à la tête de Volkswagen d’un Martin Winterkorn qui avait reçu il y a un an un bonus de plus de 3 millions d'euros avait informé avec gravité l’ensemble de ses troupes que le temps était venu de se « serrer la ceinture, sur tous les plans, depuis la direction jusqu'aux employés ».

Cette nouvelle a donc de quoi agacer, y compris de l’autre côté du Rhin où l’on est pourtant très porté sur les compromis. « Nous avons l'impression que le scandale des moteurs diesel peut être utilisé par-derrière pour procéder à des coupes de personnel, dont il n'était pas question jusqu'à il y a quelques mois », ont ainsi écrit les membres du comité d'entreprise de la marque Volkswagen, la principale du groupe, dans un courrier publié sur le site du syndicat IG Metall. Comme toute réaction, un porte-parole du groupe a indiqué à l'AFP que les rémunérations du directoire seraient publiées le 28 avril, dans le rapport annuel. « Le directoire entend toujours être un modèle » en termes de rémunérations, a-t-il ajouté, qualifiant l'article du Spiegel de « spéculations ».

Mots clés :

Vidéos populaires

Commentaires (43)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

eh oui, les allers-retours aux bahamas en jet privé, ça coûte cher... difficile par conséquent de faire l'impasse sur les bonus...

Par

Il faut bien faire des aller-retour pour ramener en cash l'argent placé au Panama

Par

il y a des pigeons qui continue d'acheter ça ...:chut:

Par

Beaux discours des dirigeants, mais dès que l'on commence à parler argent et du leur en particulier c'est "touche pas au grisbi".

Par

Faites cracher VW les gars et prenez le maximum :oui: c'est Nico du Thédéhi avec ses polettes 15ans chacune qui paie l'addition :bien:

Par

En réponse à Mattlam

Il faut bien faire des aller-retour pour ramener en cash l'argent placé au Panama

Des preuves?

Par

On ne vis décidément pas sur la même planète...

Par

En réponse à ZYXW

Des preuves?

Aucune, mais étant donné que 30 banques allemandes sont impliquées dans le PanamaPapers...

Par

Pendant ce temps chez Tesla, le patron, Elon Musk, reçoit un salaire de $70,000 ... duquel il retourne $69,999 à la compagnie. ( http://goo.gl/TeYBQu )

Par

En réponse à WIrmish

Pendant ce temps chez Tesla, le patron, Elon Musk, reçoit un salaire de $70,000 ... duquel il retourne $69,999 à la compagnie. ( http://goo.gl/TeYBQu )

Il faut voir aussi ce qu'il touche en dividende. Mon ancien patron nous avait dit un jour qu'il ne touchait pas de salaire du faite qu'il était actionnaire de l'entreprise. Il se payait avec les dividendes.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire