Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

WRC 6 : le test à 200 km/h sur PC, Xbox One et PS4

Dans Loisirs / Jeux vidéo

WRC 5 sorti fin 2015 était un premier jeu de rallye plutôt réussi pour le studio français Kylotonn Games après des années de désastres sur la licence par les gens de Milestone. Mais le vrai challenge c'est de remettre le couvert chaque année. Fini l'indulgence des premiers tours de roues, on attend désormais des améliorations partout. Et du coup, seulement un an après, WRC6 mérite-t-il de jouer le code de la CB, est-ce une simple mise à jour du championnat ou un jeu boosté par l'expérience ?

WRC 6 : le test à 200 km/h sur PC, Xbox One et PS4

Comme le titre l'indique WRC 6 FIA World Rally Championship est le jeu officiel et cette année on a à nouveau toutes les voitures mais aussi tous les rallyes et les superspéciales. On a même le rallye de Chine malgré son annulation, on ne va pas jeter ce serait gâcher.

Disponible sur PC, PS4 et Xbox One.

 

Le championnat WRC Complet

Au volant du bolide de votre choix vous allez pouvoir participer au Junior WRC, puis au WRC 2 et enfin au WRC. Une petite couche de gestion de carrière assez légère et surtout beaucoup plus d'épreuves et de spéciales qu'avant.

Un peu plus de 60 spéciales en tout pour le championnat complet, c'est assez pour le côté épique de la chose tout n’étant pas excessivement long pour le public visé, plus arcade que simulation jusqu'auboutiste. Et il faudra le faire trois fois pour arriver à remporter les lauriers en WRC, ne l'oubliez pas. 

 

Sensations de pilotage

WRC 6 ne prétend pas être la simulation la plus dure et la plus intransigeante pour les pilotes, il essaie de mixer la facilité d'accès avec des sensations réalistes, un moteur physique réaliste mais une facilité de rattrapage, de tenue, de glisse et de gestion de l'adhérence. Bref un mix arcade pour l'aspect accessible sans 200 heures d'entraînement avec des ingrédients de simulations pour ne pas avoir l'impression de conduire n'importe quoi sauf une voiture de rallye.

Pour ce qui est des trajectoires, de la glisse, c'est bon, la vivacité de l'auto au freinage est agréable, bref ça twiste again à Moscou. Par contre pour la gestion de l'adhérence, il y a un je-ne-sais-quoi qui ne colle pas, j'ai ressorti WRC 5 et sans être radicalement meilleur, j'y trouve des changements d'adhérence plus notables.

Sur un jeu de rallye les surfaces sont importantes et WRC 6 noublie rien, glace, neige, boue, terre, gravier, asphalte, onguents 5 graines et oligo-éléments, tout est possible mais trop facile. En fait les voitures adhèrent trop, plus même qu'entre les mains déjà prodiges de nos Sébastien nationaux et cela met en avant un relief de la piste lui aussi assez peu notable, les routes montent et descendent, ont des fossés, mais sur la route on voit des aspérités mais ça se roule comme un billard ou du moins c'est le feeling au volant.

Rien de catastrophique mais du coup côté améliorations c'est moyen à part les freinages plus mobiles qui permettent de piloter plus facilement dans le serré sans sortir ce frein à main que je ne maîtrise jamais. Côté graphismes les voitures sont sublimes et les paysages, un peu ternes, n'ont pas l'air d'avoir radicalement changé mais à fond de 6 on ne les voit pas trop. 

Bon point pour WRC 6 : il est toujours très jouable à la manette, le menu pour les volants est moins pénible (mais toujours pas terrible) et la liste des volants supportés est hypercomplète (listing complet dans le pdf en fin d'article).

Les flash-back ont l'air d'avoir disparu ou je ne les ai pas trouvés, ça change le pilotage qui se déroule désormais sans filet et change le suspens et la tension tout au long de l'étape. Perso, ça m'en a ruiné quelques unes avant de comprendre qu'il fallait se concentrer plus mon petit lapin.

 

Multijoueur dans votre salon

Kylotonn a pris le temps de combler les joueurs qui aiment se lancer des défis entre potes et un multijoueur en écran séparé est disponible, pour se la raconter en essayant de déconcentrer de 2 à 8 joueurs sur votre TV. Écran séparé en vertical pour voir au plus loin, c'est bon ça et trop rare de nos jours. 

voilà ce que donne le multijoueur en écran séparé vertical

Et au final du multijoueur peinard dans le canapé avec une manette ça reste le meilleur moyen d'apprécier WRC 6. Car, malgré sa liste impressionnante de volant compatible et un menu de configuration des volants amélioré mais toujours pas très ergonomique, le jeu peine un peu à nous faire vivre le ruban avec un retour de force dans le volant mais pour lequel on ne se relève pas la nuit. 

 

11 superspéciales

J'étais passé à côté et boum, en lançant le jeu on commence par l'une d'entre elles, une superspéciale qui va permettre au jeu d'analyser votre conduite. Direct placé en mode boule de flipper, WRC 6 a du avoir honte de moi, c'est vrai qu'au premier kilomètre j'avais oublié à quel point ces spéciales se jouent différemment du reste du jeu tant c'est étroit et encadré de tout un tas de mobiliers qui m'empêchent d'exprimer mon art subtil de la godasse de plomb triple semelle de mercure.

Le WRC, c'est fait pour glisser non ? Le Scandinavian flick ça ne se fait pas dans le respect du pneu et de la trajectoire façon F1 alors on ne me la fait pas à moi. Non mais. Si tu ne mates pas la piste par la fenêtre, c'est que tu roules trop doucement. Non mais.

Bref les superspéciales je trouve ça un peu bizarre dans le vrai championnat WRC, mais dans les jeux vidéo ça passe très bien et ça casse le rythme classique des étapes.

imaginez le pare choc arrière taper chaque sortie de courbe et l'avant chaque corde et c'est moi sur ma première superspéciale

 

Conclusion

Toujours plaisant avec son mélange arcade / simulation, cet épisode de WRC 6 a clairement été lourdement modifié par le studio en charge de cette maudite licence WRC FIA qui nous a valu tant de mauvais jeu par le passé. Ici il n'en est rien, le jeu est bon. Maintenant se posent quelques questions.

 

Vous avez déjà WRC 5 et vous l'avez aimé ? Si le prix vous convient (actuellement 32€ sur Steam, 60€ sur consoles), passez à WRC 6, sinon attendez un peu qu'il baisse et payez-vous cette vraie mise à jour.

Vous êtes fan de simulation exigeante ? Alors prenez Dirt Rally, vous le savez sans doute et vous l'avez sans doute déjà acheté.

Vous aimez jouer à la manette et n'avez ni WRC 5, ni Sebastien Loeb rally, ni Dirt Rally ? Prenez WRC 6 tout simplement, il est vraiment adapté à un jeu à la manette.

Vous êtes un fan de WRC ultime ? Alors prenez WRC 6 car tout est mis à jour et vous allez vous refaire le championnat complet, par contre à par pour les précommandes (qui se voient offrir la Toyota 2017) ou via un DLC à 3€, vous n'aurez que des autos de la réglementation 2016, soyez prévenus, le changement radical des voitures en 2017 n'est pas intégré dans le jeu, il faudra attendre WRC 7.

 

Pour WRC 7 on veut plus de feeling de la route, un menu volant avec des pré-configurations classiques sélectionnables simplement (et tout le jeu navigable depuis le volant simplement), on aura les nouvelles voitures ok et surtout un son moteur plus agréable. Et des voitures historiques ? Un mode pro pour le moteur physique ? Surprenez-nous.

 

 

 

@MasterLudo

 

Testé au pad Xbox One, au pad Xbox 360 et avec les volants Thrustmaster TX Racing et Fanatec WB2 + CS3 (les deux montés sur un baquet Rseat). Tous les tests de matériel pour simulateur sont disponibles à l'adresse suivant : volant et matériel pour simulateur auto.

 

 

Et pour finir si vous aimez les tests de notre Belge Maxou le Pilote, le voilà qui roule 20mn sur WRC 6 avec de la capture au volant et son avis toujours très personnel sur les jeux :

 

 

Caradisiac a aimé

  • Monte Carlo est tiptop
  • Plus agréable au pad que Dirt Rally
  • Toutes les voitures officielles du WRC / WRC2 et Junior WRC
  • Seulement 32€ sur PC à la sortie !
  • Toutes les épreuves (14), toutes les superspéciales (11) et la Chine en rab malgré l'annulation 2016
  • Les dégâts améliorés visuellement
  • Meilleur dynamisme de la voiture au freinage surtout
  • Le jeu est plus indulgent sur le jeté de roue à la corde dans le bas-côté
  • Mode carrière qui ne passe pas des heures à vous parler comme une voix off de NRJ12 à des ados
  • Multijoueur en écran séparé

Caradisiac n'a pas aimé

  • Les sons moteurs sont bof, pourtant les effets sonores autres sont sympas
  • Sur console ça fait la (grosse) mise à jour à 60€, attendez la baisse de prix si vous aviez déjà WRC 5
  • Les routes ont du relief mais ça ne se ressent pas dans les roues, trajectoires, le force feedback, tout semble se dérouler sur une piste trop lisse
  • La gestion de l'adhérence n'est pas satisfaisante, on aimera la cherche un peu plus surtout sur les surfaces très glissantes (neige, verglas, ..)
  • Je veux des spéciales de 30mn de long comme dans Rally Championship 2000, bon ça, ce n'est pas très cohérent pour un jeu grand public mais quand on a fini un rallye on a parfois la sensation d'avoir passé autant de temps dans les menus + chargements + debrief + réparation qu'on en a passé sur la piste, c'est frustrant
Liste des volants compatibles avec WRC 6.pdf

Portfolio (11 photos)

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Scandinavian flip ? il doit y avoir de sacrées bosses !

Par

En réponse à asleep

Scandinavian flip ? il doit y avoir de sacrées bosses !

Scandinavian Flick, bien vu :bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire