Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Jeep rappelle des Wrangler pour un risque d’incendie

Le plus emblématique des 4x4 made in USA souffre d’un défaut de conception dont les conséquences peuvent être particulièrement graves.

Jeep rappelle des Wrangler pour un risque d’incendie

À l’heure du règne des SUV, la Jeep Wrangler est l’un des derniers véritables baroudeurs disponibles sur notre marché. Apparue en 2018, l’actuelle génération, qui porte le nom de code JL, n’en est pas moins exempte de défaut, comme en atteste le rappel que vient de lancer la filiale de Stellantis et qui est baptisé, en interne, Y10.

Si vous êtes le propriétaire d’une Wrangler homologuée sous le type CE (à contrôler dans la case K de votre carte grise) e4*2001/116*0116*34, vous serez ainsi, si ce n’est déjà fait contacté par la filiale française du constructeur sous peu. Un problème dans l’assemblage de la conduite de carburant vient, en effet, d’être débusqué. Celle-ci peut se rompre au niveau de l’une de ses connexions. Si cela venait à arriver, du carburant serait alors projeté dans le compartiment moteur, ce qui pourrait provoquer l’incendie du véhicule, ou sur la chaussée, représentant un danger pour les véhicules qui suivraient.

Cette opération consiste donc à contrôler la fixation de cette conduite et à la renforcer si nécessaire.

Les véhicules concernés, dont le nombre d’exemplaires circulant en France n’est pas précisé, ont été assemblés entre le 24 janvier et le 18 mars 2020.

SPONSORISE

Actualité Jeep

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire