Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Vos 9 avis Ferrari 348

12,4/20

(9 avis)

Avis Ferrari 348

Ordre de tri

348 TS (1992)

Par  le 20 Novembre 2017 à 22h18

Une oeuvre d'art ! Comme un tableau de maitre, une belle sculpture, a contempler tous les matins dans le garage avant d'aller au travail en allemande..J'ai acheté la 348 ts il y a 7 ans alors que je cherchais a acquerir une 360 spider en boite F1.La 348 n'est pas facile. C'est une vieille ferrari "d'homme". La direction n'est pas assistée, la boite manuelle ne compte que 5 vitesses, il faut la monter en temperature avant de jouer, l'electronique est un peu capricieuse. Conduire une 348, c'est un autre monde. On doit oublier nos reperes de voiture moderne. C'est une ancienne. Mais cela contribue a l'experience unique de chaque sortie. La 348 n'est pas photogénique. Il faut la voir en vrai. Ultra basse, ultra élancée, d'un design fin et aiguisé.coupant! C'est d'ailleurs un défaut. Passez dans Paris en 458, vous passerez inaperçu. En 348, a chaque feu les passants vous bombardent de photos, vous levent le pouce. Le design intérieur est sobre et homogene. La encore les plastiques sont taillés a angle vif et les enormes portieres de cuir tendu rappellent les lignes vifs de la carrosserie.La 355 et particulierement la 360 perdent toute cette finesse de design.Au niveau conduite, ce n'est pas une sportive moderne! N'attendez pas des reprises a couper le souffle comme un moteur turbo. Le moteur est lineaire mais avec un echappement inox, c'est furieux! TS obligatoire pour profiter. Et le coup de fusil de la boite de vitesse a chaque changement vous oblige a jouer. Jouissif!Paradoxalement, sur les longs trajets, c'est une voiture comfortable, une vraie GT. Et le coffre est tres profond, de quoi embarquer 2 valises cabines pour le WE.Coté pannes, un remede miracle: batterie chargée a fond avant chaque sortie et fini les problemes. C'est le gros défaut de cette voiture, l'architecture electrique est bien trop gourmande pour la batterie et un alternateur de presque 25 ans!Pour l'entretien, elle est dans la fourchette basse des vieilles ferrari, le moteur est très aeré et facile d'acces. Et l'electronique, c'est beaucoup du Fiat pas cher... grosse révision, environ 5000€ chez un specialiste ( 2 fois moins qu'une 355 ).Consommation faible : 10/12 litres( un peu d'huile )Lire la suite de l'avis»

 

348 TS (1991)

Par  le 23 Septembre 2015 à 02h04

Seulement quatre mois de propriétariat pour moi, mais ce n'est que pour passer sur un autre modèle Ferrari.Voici mes impressions sur le véhicule :Je vais commencer par l'esthétique. La petite Testarossa, comme on aime l'appeler, a été un véritable flop commercial (vu le succès groupé des 308 et 328). À moins de 9 000 exemplaire, elle est même l'une des plus rares berlinettes V8 jamais vendue par Ferrari. Cependant, elle est à mon goût (et celui des gens avec lesquels j'en discute) l'une des plus belles, si ce n'est la plus belle. Elle est précédée par les moins juteuses 308 et 328, et succédée par la 355, avec son sourire "d'idiot du village" (néanmoins magnifique pour ce qui est du reste de sa carrosserie). Ses rétroviseurs ont un design particulièrement 80's, et se révèlent extrêmement efficaces. La grille arrière qui recouvre les feux et les lamelles d'entrée d'air ne sont pas sans rappeler le détail de la popularissime figurante de Miami Vice, ce qui n'est donc pas un problème, loin de là. Les feux rétractables ont leur effet, et une fois le toit Targa rangé derrière les sièges, c'est un véritable top model. L'intérieur qui a beaucoup gêné, manque en effet d'attention lors de l'assemblage. En revanche, les critiqués comodos et buses d'aérations Fiat ne me déplaisent pas tant que ça, je les trouve bien implantés dans le décor clairement de conception pré 90.Pour ce qui est du côté pratique, c'est en effet très moyen : À la moindre manoeuvre, on est emparé d'un stress tétanisant, les personnes susceptibles de manquer de respect à votre Ferrari sont également une menace omniprésente, la voiture est large, n'accepte que deux personnes, mais elle n'est pas trop mal équipée (vitres électriques et climatisation AUTOMATIQUE, eh oui, pour l'époque !), et son coffre est bien plus grand que l'on ne l'imagine. Le système audio est aussi de très bonne qualité, bien que peu utilisé. J'ai donc été bluffé par ces atouts, bien que ces défauts pratiques viennent empiéter sur sa note. En bonus, sa consommation est faible, vu l'âge et la cylindrée du moteur. (Environ 12l/100km en mixte avec un peu de conduite sportive).Enfin, l'aspect le plus attendu pour un futur propriétaire : le ressenti dynamique.Pour commencer, ayant conduit un certain nombre de différentes Ferrari, anciennes et modernes (tout en restant dans l'accessible, bien entendu), j'essaierai de rester des plus objectifs :La conduite est très plaisante, le moteur est un chef d'oeuvre, la boite de vitesses avec la grille métallique en H et son levier qui ensemble, créent un merveilleux tintement et font le bonheur des puristes, son châssis très satisfaisant (suspension excellente et crémaillère ultra directe et sans filtre) et son différentiel autobloquant sont les choses qui m'ont marquées. Il est également très facile de voir au travers : la surface vitrée est grande, la visibilité est largement meilleure que ce qu'on entend dire. Aussi le survirage est parfaitement maîtrisable, grâce au différentiel autobloquant. Pour finir sur les points positifs, les sensations sont décuplées avec une sortie inox de bonne qualité (les tunnels deviennent un paradis pour les claustrophobiques). Bien entendu, il faut éviter les "daubes" telles que les tubi style, isis et autres pièces génériques trouvables sur eBay. J'ai eu ma Ferrari avec un plus très rare au catalogue, il s'agit de la ligne inox usine d'origine Ferrari (présente sur la facture d'achat du premier propriétaire), que presque aucun acheteur n'a sélectionnée sur la grille d'options. Avec cette dernière, la 348 se transforme en F1 dans les tours... un régal. Et c'est encore mieux sans le toit.Les points décevants sont les suivants :lorsque les pneus sont froids, on ressent une surdose de sous virage. Presque dangereuse. J'ai également eu des défauts d'ABS qui font perdre tout leur rendement aux freins. Aussi, après 6 ou 7 bons freinages appuyés, les freins sont complètement cuits, votre pied forçant au fond du puis de pédales n'aura aucune influence sur le ralentissement de votre véhicule. En bref, ça freine très fort, mais pas longtemps. Les journées circuit sont à proscrire de votre agenda, ce véhicule n'est pas fait pour.Pour le cas particulier de mon exemplaire, les problèmes ont été les suivants :Les panneaux de dossiers de sièges se sont dévissés et les vis ont mangé le toit de la voiture lorsqu'il était rangé derrière ces dernières. Comme presque tout le monde, mes lève vitres ont rendu l'âme. J'ai aussi eu des ratées, mais celles-ci ont disparu toutes seules ! Hormis tout cela, le véhicule est top, et bien vu dans l'ensemble : les gens dans la rue vous respecteront bien plus en 348 qu'en F430, par exemple.La note finale de la moyenne détaillée que j'ai attribué à ce véhicule n'est pas représentative de ce que j'en ai réellement pensé. La note à laquelle je pensais se situe plutôt aux alentours de 16/20. Certes, les problèmes électriques et le stress en temps de stationnement viennent perturber la jouissance de l'utilisation de ce véhicule, mais ce n'est pas assez pour réellement gâcher le véritable plaisir d'être au volant d'une FERRARI.Lire la suite de l'avis»

Rechercher un avis

SPONSORISE

Derniers avis Coupé

Avis Bmw Serie 3 E92 Coupe(E92) COUPE 335DA SPORT (2007)

Par JeanfiBimmer le 19 Octobre 2020 à 08h49

Lire l'avis»

Forum Ferrari 348