Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Tout sur Jaguar Xjr

Commercialisé : de 1990 à 2009

Motorisation : Essence

Emission de CO2 :

*Norme NEDC

SPONSORISE

Avis Jaguar Xjr

Xjr (2) 4.0 BVA (1999)

Par Mouscaterh le 24/02/2022

Après de nombreux modèles anciens Jaguar, une XJR en version 6 cylindres (X300), et trois S Type (2 en V8 et une en version R), je souhaite apporter mon témoignage.Dénichée dans un obscur Jaguar parisien où elle végétait depuis la mort de son propriétaire, il n'a fallu qu'une batterie neuve pour que la belle se réveille.Avec 270 000 km au compteur, et le seul changement des pompes à essence, des silentblocs de train AV et du tendeur de distribution, voilà de quoi mettre fin aux témoignages sur le prétendu manque de fiabilité de ces autos. Car si les Jaguar ont eu leurs moments de faiblesse dans les 70's, au moment de la restructuration du paysage automobile anglais, le rachat par Ford a ré-établi les choses avec une fiabilité qui n'a dès lors plus rien à envier aux modèles teutons (je crois même me souvenir avoir lu à l'époque qu'une S Type V8 possédait un taux d'incidence de pannes plus faible que celui des BMW Séries 5, par exemple).L'auto démarre par tous temps (attention d'avoir la bonne batterie, et constamment chargée, sous réserve de voir de multiples signaux de panne au tableau de bord, en général bénins) et se comporte comme au premier jour (pas de bruit bizarre, de couinements et autres) et a conservé ses 375 CV d'origine.La tenue de route est très sécurisante, et fait de cette longue limousine une auto étonnante par le sentiment de légèreté et de réactivité qu'elle procure. Contrairement à ce que dit le constructeur, il faut impérativement vidanger la boîte et changer la crépine, source dans le cas contraire de sérieux problèmes ne se solutionnant que par le changement de la boîte elle-même. On évitera malgré tout d'aller taquiner les Alpine et autres Lotus Elise dans les petits virolos de montagne, elle n'est pas faite pour ça.L'intérieur est somptueux (ah ! ce mélange de cuir et d'appliques bois typiquement britanniques !) et vieillit plutôt bien, sauf le bourrelet gauche du siège conducteur qui a tendance à se râper avec le temps). Le silence intérieur pourrait en remontrer à bien des autos ''premium'' contemporaines.Consomme-t-elle ? Oui, encore que pour un V8 de 4.0 l nanti d'un compresseur, elle se comporte plutôt bien sur les grands axes, où la consommation voisine entre 11 et 13 litres aux allures légales. Une conduite en milieu urbain fera rapidement grimper la consommation à 15 litres, voire plus.Finissons par sa ligne : est-elle belle ? La réponse à la question est bien sûr toute relative, mais avec sa calandre grillagée et ses grandes jantes complétant son profil sportif, l'abondance de pouces levés et de témoignages de sympathie tendraient à le prouver.Pour finir : si vous ne détestez pas rouler dans un véritable cocon avec près de 400 CV sous le pied droit dans des conditions de confort et de sécurité encore actuelles et n'avez pas peur de remplir de temps en temps son grand réservoir, cette auto peut s'avérer un choix judicieux, surtout si vous disposez d'un homme de l'art pouvant pratiquer lui-même l'entretien nécessaire. Quant aux pièces, elles se trouvent hyper facilement auprès de revendeurs tels BARRATT, et sont en général vendues à un prix très inférieur aux consommables des grandes marques automobiles populaires actuelles !Comme dirait l'autre : ''c'est vous qui voyez :)''

Xjr 4.2 V8 BVA (2004)

Par pierrelulu le 01/06/2018

Achat passion, irrésonnable, dispendieux ? C'est un peu tout ça à la fois la XJR. Elle n'a pas son pareil pour vous emmener sur de longues distances avec pour compagnie le ronron de son V8, délicieusement installé dans les sièges ou vous trouvez la position idéale de conduite.C'est la reine de l'autoroute ou à peine à 2500 trs/min , vous serez déjà considéré comme un meurtrier en puissance par les autres usagers. Elle est très silencieuse malgré la monte en 20' mais le confort sur les axes secondaires s'en ressent un peu dès que le revêtement se dégrade mais comparé à la rudesse d'une allemande, c'est le jour et la nuit. Elle n'aime pas être brusquée sur les petites routes et la conduite sport n'est pas son truc, la lady n'est pas à l'aise dans cet exercice mais une pression sur l'accélérateur et vous doublez en un minimum de temps n'importe quel traîne chien du dimanche , les 406cv sont là pour vous rappeler que Mme est quand même un félin rapide et c'est rassurant pour la sécurité. Question consommation, comptez une moyenne de 12L avec un mini de 8L et un maximum de 18-20L sur autoroute à des vitesses que l'on atteint qu'en Allemagne et avec la même vélocité qu'une Porsche. La finition n'est certes pas au niveau d'un premium Allemand mais se situe quand-même pas loin derrière avec tout le confort et le raffinement qu'on attend de l'image qu'elle véhicule. Malgré son âge ( 2004 ) elle fait encore tourner les têtes avec souvent un regard plein de bienveillance et d'admiration, il est vrai que sa ligne est magnifique et vraiment intemporelle. On peut juste lui reprocher son gabarit imposant qui peut poser problème dans les parkings publics mais c'est peu de chose au regard du plaisir qu'elle distille quand on est à son volant. Comme toutes les autos de ce rang, Mme XJR réclame un entretien rigoureux. Vidange de boîte obligatoire si jamais fait, ainsi que les révisions sont un minimum pour avoir l'esprit tranquille. Elle mérite une attention particulière au niveau de son circuit de refroidissement qui est mis à rude épreuve, le V8 est bien engoncé dans le compartiment moteur et dégage pas mal de calories. Il n'est pas rare d'entendre le ventilateur passer en petite vitesse dans les embouteillages parisiens. Les trains roulants sont sensibles et les silents blocs de train avant sollicités plus que de raison. C'est un point à ne pas négliger. Les suspensions pilotées sont plutôt fiables et la casse d'un amortisseur reste ultra rare. Elle est extrêmement fiable de manière générale, en tout cas bien plus que beaucoup de voitures plus modernes. Cela fait bientôt deux ans que je possède ce modèle en Super V8, je n'ai eu à faire que la vidange de boîte,changer le vase d'expansion qui avait décidé de prendre sa retraite,les pneus et la vidange moteur. Je passe par un indépendant spécialiste Jag qui s'est chargé de tout ça à des tarifs nettement moins salés que le réseau et me garanti une tranquillité d'esprit bien appréciable. Pour finir, ma femme et mon fils de 6 ans l'adorent et ne peuvent pas concevoir de voyager dans autre chose. Alors oui, c'est déraisonnable si on y voit le côté consommation et performances , dispendieux si on n'y fait pas attention. Mais c'est une voiture fantastique qui fait que l'achat passion est hautement recommandable. Aimez-la, elle vous le rendra au centuple.

Achetez votre Jaguar Xjr

En occasion avec La Centrale

Votre Jaguar Xjr d'occasion sur LaCentrale.fr

Photo d(une) JAGUAR  (2) 4.0 BVA d'occasion sur Lacentrale.fr
35 000 €

JAGUAR XJR

Photo d(une) JAGUAR  (2) 4.0 d'occasion sur Lacentrale.fr
13 500 €

JAGUAR XJR

Photo d(une) JAGUAR  (2) 4.0 BVA d'occasion sur Lacentrale.fr
12 500 €

JAGUAR XJR