Si BMW a terminé devant tout le monde sur le segment premium aux Etats-Unis, le groupe allemand a aussi battu son record de ventes pour la seconde année consécutive. Avec plus d'un million et demie de véhicules vendus en 2012, les choses vont plutôt bien du côté de la Bavière.
Le marché américain est un excellent benchmark pour les constructeurs de véhicules premium, comme Mercedes, Lexus ou encore BMW. Adrien Raseta vous annonçait d'ailleurs tout récemment que la marque à l'hélice avait terminé l'année en beauté devant ses concurrents principaux outre Atlantique. Et ce résultat s'accorde avec la forte hausse des ventes chez BMW en 2012, qui a progressé de 11,6 % par rapport à 2011, en commercialisant 1 540 085 véhicules. La Série 3 reste l'auto la plus vendue du groupe avec 294 039 exemplaires livrés, devant la Série 1 (226 829 unités, +28,6 %). Mais les autos du constructeur allemand ne sont pas les seules à avoir le vent en poupe. MINI a fait également fort puisqu'il a vendu 301 526 véhicules, avec encore une fois une croissance notable de 5,8 %. Sans surprise, le marché de prédilection de MINI sont les Etats-Unis avec 66 123 ventes. Globalement, c'est le Countryman qui se vend le mieux (102 250 unités), soit tout de même un tiers des ventes.
Terminons avec Rolls-Royce, qui ne faiblit pas. Le Spirit of Ecstasy se porte en effet très bien puisque 3575 autos de la marque on trouvé preneur en 2012, ce qui en fait un troisième record consécutif. Le département Bespoke a lui aussi très bien marché et la personnalisation semble attirer de plus en plus de monde. La direction du groupe BMW attend avec impatience la commercialisation de l'i3 pour continuer à maintenir les ventes, mais il faudra pour cela convaincre les acheteurs plutôt frileux vis à vis de l'électrique, qui plus est avec un tarif de base de 40 000 euros.