Occasions pas chères : que vérifier avant d'acheter ?
Plus que pour toute autre occasion, le carnet d'entretien et les factures attestant du suivi de la voiture revêtent une importance capitale pour les moins chères d'entre elles. Comme dit en première page, si vous ne voulez pas payer une occasion 2 000 € mais vous retrouver 1 mois plus tard avec 2 000 € de frais, il faut vous assurer que les révisions ont été suivies, et que les réparations nécessaires, préventives ou curatives ont bien été effectuées.

Seule solution : éplucher factures et carnet d'entretien. Ce dernier doit normalement mentionner les échéances de révision en temps et en kilométrage. Vérifiez donc qu'elles ont été respectées. L'idéal consiste en un suivi, au moins les premières années, dans le réseau constructeur. On est alors à peu près assuré que le véhicule a bénéficié des rappels et des mises à niveaux qui sont monnaie courante lors des premières années de commercialisation. À partir de 5 ou 6 ans, un entretien hors réseau ne pose pas de problème particulier, pourvu qu'il soit toujours fait selon les échéances et qu'il respecte les préconisations constructeur.

Occasions pas chères : que vérifier avant d'acheter ?
Mais le carnet d'entretien ne mentionne pas toutes les opérations, il se borne souvent aux révisions courantes. Pour tout ce qui concerne les opérations plus importantes, du type courroie de distribution, embrayage, amortisseur, batterie, échappement, seules des factures en bonne et due forme peuvent vous informer de ce qui a été réalisé. Il ne faut pas s'en tenir aux paroles du vendeur. Sans preuve, point de salut. D'autant que les dates des interventions sont primordiales, surtout pour les courroie de distribution, remplacement de liquide de refroidissement ou de frein, afin de déterminer quand l'opération doit être renouvelée.

Sachez aussi que plus on avance dans le kilométrage, plus la probabilité de devoir changer certaines pièces augmente : silencieux d'échappement, amortisseurs, embrayage.
Pour résumer il vaut mieux acheter une compacte de 150 000 km 3 000 €, avec embrayage, échappement et courroie de distribution faite, plutôt qu'une autre de 120 000 km à 2 800 €, mais qui n'a subi aucune de ces opérations, qui réunies peuvent coûter jusqu'à 1 800 €, si ce n'est plus, et que ce sera à vous d'assumer.

Le conseil Caradisiac : privilégier une occasion dont l'historique est limpide, si possible première main, dont les factures de réparation sont disponibles. Tomber sur un exemplaire dont certaines grosses réparations ont été effectuées (embrayage, échappement, amortisseurs) est un plus. Veillez particulièrement à la courroie de distribution. Enfin, fuyez les véhicules au passé flou, ou dont le carnet d'entretien et les factures comportent des "trous", signe d'un entretien négligé. Il y a alors fort à parier que le véhicule en lui-même soit négligé. Et pour la longévité future, ce n'est pas bon signe...