;
Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus X

Vous êtes ici : Accueil Caradisiac>Toutes les marques>Tesla>Roadster>Actualité


François vous explique… la Tesla Roadster

François Chapus

Publié dans Ecologie / Electrique > Véhicules électriquesAugmenter la policeDiminuer la police

par

C’est la première sportive électrique à avoir été commercialisée. Preuve qu’il ne s’agit pas seulement d’un concept, à l’heure actuelle, plus de 1.500 exemplaires circulent de par le monde. Le point en quelques questions de base… pourtant pas si simples !

François vous explique… la Tesla Roadster Comment ça marche ?
Rien de bien compliqué : comme tout véhicule électrique (VE), la Tesla Roadster fonctionne grâce à un moteur électrique, lequel est géré par une électronique qui transmet directement le couple aux roues et alimenté par des batteries qui stockent l’énergie. Le moteur équipant la Tesla est un moteur de type asynchrone (en un mot, rendement moyen mais faible prix). Il est alimenté par des batteries Lithium-ion (ou Li-ion), malheureusement encore de la taille d’une grosse malle. Si la densité énergétique (watt/heure disponible par kilo de batterie) des batteries actuellement sur le marché est assez variable -de 80 à 130 Wh/kg-, avec un peu plus de 120 Wh/kg, celles de la Tesla sont bien placées. Elles vont lui permettre une autonomie de plus de 300 km en conditions favorables.
Comment « fait-on le plein » ?
Pour recharger la Tesla, voiture équipée d’une grosse batterie, trois possibilités et trois durées : recharge lente (plein en 13 heures à partir d’une simple prise 220 volt avec un câble dédié), recharge accélérée (plein en 7h00) ou recharge rapide (plein en 3h30). Pour faire le plein à domicile, les options « recharge accélérée » et « recharge rapide » demanderont d’investir dans un câble de respectivement 32A (1.200 € HT) et 60A (2.400 € HT), et de faire poser une prise ad hoc par un électricien.
Si vous devez utiliser une borne de ville ou de parking, sachez-le, pour l’heure, elles sont encore peu nombreuses dans nos cités, qu’elles soient lentes, accélérées ou rapides.
En résumé, dans l’immédiat, si vous habitez en appartement, pour faire le plein, c’est pas gagné. Mais en 2015, 80.000 bornes devraient se trouver à votre disposition dans toute la France. Patience…
Est-elle écologique ?
Le bilan CO2 est clairement favorable. Les émissions de CO2 de la Tesla Roadster sont inférieures à 20 g/km,  compte tenu du mix de production d’électricité en France (elles peuvent être sous les 2 g/km si l’électricité provient des centrales nucléaires, ou mieux des énergies renouvelables). En comparaison, la Lotus Elise SC 1.8 de 220 ch , voiture équivalente à moteur thermique, affiche 199 g/km « du réservoir à la roue », davantage si on inclut la production, le transport, le raffinage et la distribution (du puits à la roue). Il n’y a donc pas photo. Et ce, d’autant plus que la Tesla ne génère pas le moindre polluant majeur  et que le retraitement des divers composants « la chimie de réincarnation des métaux » en langage de spécialiste, ne pose pas de difficultés insurmontables et est en constante amélioration.
Est-elle économique ?
Soyons clairs, la Tesla Roadster coûte cher, plus de 100.000 euros la version de base. Aussi, même à 2 centimes le kilomètre au lieu de 10 pour du sans-plomb, financièrement, c’est un mauvais choix. En revanche, au prix de la Lotus Elise SC (un peu plus de 50.000 € à la fin de sa commercialisation en décembre 2010), dont les performances sont comparables, pas d’hésitation.
J’achète, j’achète pas ?
Comme véhicule principal, je n’achète pas, pour d’évidentes raisons de prix (100.000 à 123.000 euros selon la version), d’autonomie (300 kilomètres) et d’habitabilité (2 places). Mais même si le plaisir de conduite est moindre qu’au volant d’une Lotus Elise, la Tesla Roadster sera peut-être un jour le troisième ou le quatrième véhicule de mon écurie. Lorsque j’aurai gagné des millions au loto !
En entendant l'essai complet « classique », nous vous offrons pour patienter une vidéo bonus en caméra embarquée !

Poursuivez votre lecture

  • Par saabilen le 28 Juin 2011 à 16h49

    Excellent, merci Français !

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 28 Juin 2011 à 16h51

    "Le bilan CO2 est clairement favorable": Faux!!! Calculez le bilan de CO2 global: production de l'électricité, production des batterie, recyclage... et non seulement les emissions de CO2!!!

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 28 Juin 2011 à 16h56

    Au bilan de CO2 global, un véhicule électrique est bien moins écologique qu'un véhicule thermique !

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 28 Juin 2011 à 17h09

    C'est clair c'est pas plus écologique qu'une Megane RS Trophy!! :coolfuck:

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 28 Juin 2011 à 17h14

    Pour info:

     
    http://www.manicore.com/Chroniques/2011-04-13-voiture-electrique.mp3

    Alerter Répondre

  • Par saabilen le 28 Juin 2011 à 18h24

    En réponse à : Anonyme (voir le message)

    Bah alors calculons, si vous le voulez bien. Non ?

     
    Une voiture thermique ce sont des composants moteurs en plus grand nombre, donc du transport de marchandise des fournisseurs vers l'usine d'assemblage. C'est ensuite du carburant, donc une campagne d'exploration, exploitation, transport, raffinage, et à nouveau transport et enfin consommation. Une thermique c'est aussi un moteur allumé à l'arrêt, de l'acier (usinage, transport...), des plastiques (issu des hydrocarubres), des campagnes de publicité, des essais, des incendies dans les banlieues françaises... Le bilan CO2 doit être assez lourd !

     
    Une voiture électrique c'est un minimum de composants (moins de fournisseurs, moins de transport, moins d'usines), ce sont des batteries (exploitation des terres rares de France), c'est du carbone (moins d'hydrocarbures), c'est en France du nucléaire (pas de rejets de CO2, et exploitation moins énergivore que le charbon, le gaz ou le pétrole), quelques plastiques et l'haleine du conducteur.

     
    Y a vraiment pas photo, à industrie équivalente l'électrique présente un impact CO2 beaucoup plus léger.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 28 Juin 2011 à 18h45

    dans le monde l'électricité est produite avec beaucoup de pétrole ou charbon parfois dans de vieilles usine qui pollue bien donc la voiture électrique dans ces conditions pollue autant voir plus qu'une essence moderne
    par contre en france on produit beaucoup avec du nucléaire (d'ailleurs ça me plais pas plus que le charbon) surtout si on recharge la voiture la nuit pendant les heures creuses
    donc en france la voiture électrique produit peu de CO2 (mais des déchets radioactifs)
    maintenant on sait produire de l'électricité de façon plus propre ... yaka
    et une voiture consomme sur une année à peu-près autant qu'un chauffe-eau électrique
    augmenter les capacités de production de 20 % en 20 ans (le temps que toutes les voitures passent électriques) ne semble pas très compliqué, même sans passer par du pétrole ou du nucléaire
    y'a un avantage à l'électrique, c'est qu'une ferrarie électrique consomme à peine plus qu'une 106 électrique en utilisation tranquille, du coup plus de mauvaise conscience pour les fous du volant, on peu se faire plaisir sans se faire traité de pollueur

     
    rb1

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 28 Juin 2011 à 20h47

    Saabilen tu es mon modele, la voix de la sagesse, la pincée de raison qui empeche ce site de devenir caduque.

     
    Veux tu m'epouser?

    Alerter Répondre

  • Par roc et gravillon le 28 Juin 2011 à 20h58

    Le constructeur d'auto electrique Think a déposé le bilan hier et Tesla arrête la production du roadster essayé ici ( et que l'on n'aille pas nous expliquer que c'est pour lancer la berline, les deux modèles étant bien entendu complémentaires , destinés à des publics différents).

     
    Le débat sur le bilan écologique comparé des deux solution a déjà eu lieu mille fois ici, pourquoi le reprendre en l'abscence d'éléments nouveaux ?

     
    Le père François n'achèterait pas l'auto, et comme c'est un gars de bon sens, je rejoins son avis.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 28 Juin 2011 à 23h50

    c marrent saabilien tu compte la pub pour les thermique mais pas pour les electrique

     
    et c juste pour ne cité que cela . . .

     
    pauvre fou

    Alerter Répondre

Déposer un commentaire

Pas encore membre ?

Créer un compte

Avec votre compte Caradisiac, vous pouvez :

  • - Commenter les articles avec votre pseudonyme
      sans saisir le code de vérification
  • - Participer au forum
  • - Créer un blog

Ou postez en anonyme :

Liste de smiley Liste de smileys

X

  • :ange:
  • :areuh:
  • :bah:
  • :beuh:
  • :bien:
  • :biggrin:
  • :blague:
  • :brosse:
  • :chut:
  • :colere:
  • :confused:
  • :cool:
  • :coolfuck:
  • :cry:
  • :cubitus:
  • :cyp:
  • :ddr:
  • :dodo:
  • :eek:
  • :evil:
  • :fier:
  • :fleur:
  • :fresh:
  • :frown:
  • :good:
  • :hum:
  • :jap:
  • :kaola:
  • :langue:
  • :lol:
  • :love:
  • :lover:
  • :mad:
  • :miam:
  • :nanana:
  • :non:
  • :ohill:
  • :oops:
  • :oui:
  • :ouin:
  • :pfff:
  • :ptdr:
  • :voyons:
  • :wink:
  • :redface:
  • :hello:
  • :roi:
  • :roll:
  • :rs:
  • :coucou:
  • :smile:
  • :sol:
  • :tongue:
  • :tourne:
  • :ml:
  • :violon:
  • :buzz:
  • :up:
  • :peur:
  • :orni:
Code du captcha disponible avec image uniquement Recharger le captcha